Montréal vole un siège social à New York

Publié le 16/11/2016 à 08:56

Montréal vole un siège social à New York

Publié le 16/11/2016 à 08:56

Par Matthieu Charest

Le siège social nord-américain du géant du vêtement Tefron (OTCBB:TFRFF) va passer de New York à Montréal, selon ce qu’a appris Les Affaires en exclusivité. L’expansion de l’israélienne se traduira par des investissements importants dans une industrie souvent taxée d’être poussiéreuse.


Selon les plans de l’entreprise située à Misgav, dans le nord de l’État hébreu, le nombre d’employés montréalais pourrait passer de trente à près d’une soixantaine au cours des deux prochaines années.


La superficie des bureaux doublerait aussi, pour atteindre près de 100 000 pieds carrés au cœur de Chabanel, quartier dorénavant surnommé DCMTL (District central Montréal) par les promoteurs du coin.


Les investissements prévus sont de l’ordre de 2 à 2,5 millions de dollars par an, au moins pour les deux prochaines années.


À l’équipe actuelle s’ajouteront les services nord-américains de recherche et développement, des ressources humaines, en plus du marketing global. Les activités de production demeureront en Jordanie, en Chine et en Israël.


L’annonce de ce gain pour Montréal se fera aujourd’hui en compagnie du maire Coderre, alors qu’il est en mission économique au Proche-Orient.


Avantage Montréal


La métropole se verra donc confier les rênes des opérations sur le continent, qui étaient autrefois réparties un peu partout.


«Nous avions des bureaux à Portland, à New York et en Caroline du Nord, explique Michael Gold, vice-président exécutif de Tefron pour l’Amérique du Nord et montréalais d’origine. Nous étions trop dispersés, c’était difficile à gérer et à coordonner l’ensemble de nos activités.»


Par ailleurs, «les coûts et le taux de change sont nettement à notre avantage ici, en comparaison avec les États-Unis. En prime, il y a beaucoup de talent dans la métropole. Les gens sont sophistiqués et sont très ouverts aux autres cultures. Et puis, New York, ce n’est toujours bien qu’à une heure de vol…»


Bassin de talents


Quant aux talents dans l’industrie du vêtement évoqué par M. Gold, c’est bien dans les spécialités de pointe qu’ils se trouvent. Les métiers techniques, comme les couturières, ont disparu au gré des vagues de délocalisation massives vers l’Asie.


«Si la production a beaucoup souffert, nous demeurons très qualifiés dans les domaines du marketing, du numérique et de la commercialisation, confirme Paulette Kaci, directrice générale de Vestechpro, un centre de recherche et d’innovation en habillement. Et nos talents sont sans doute moins coûteux qu’à New York.»


La directrice générale sent aussi un certain regain de l’industrie de la mode à Montréal comme au Québec.


«L’industrie semble se reprendre en main. Avec la Grappe mode, ça redynamise le secteur. Nous ne rivaliserons jamais avec les coûts de production de l’Asie, mais nous pouvons miser sur une main-d’œuvre qualifiée et des secteurs de niches». 


Même son de cloche chez Montréal International, alors que son président, Hubert Bolduc, a réagi à l'annonce en qualifiant l’industrie de la mode montréalaise «de secteur clé qui compte plusieurs joueurs de classe mondiale.»


Fondée en 1977, Tefron mise justement sur les vêtements intelligents pour assurer son avenir. «Nous voulons toujours être les premiers dans le marché, soutient Michael Gold. Nous faisons beaucoup de recherche et développement. Justement, Google nous a approchés pour un projet». 


Par ailleurs, l’entreprise travaille en étroite collaboration avec New Balance, Reebok, Victoria’s Secret, Under Armour, Walmart et Target.

À suivre dans cette section


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

Sur le même sujet

En plein bras de fer avec Pékin, les Etats-Unis rejettent China Mobile

09/05/2019 | AFP

Les inquiétudes des autorités américaines sont liées au fait que China Mobile est contrôlé par le gouvernement chinois.

La fin du conflit sino-américain est proche, laisse entendre Trump

25/02/2019 | AFP

Il a annoncé sur Twitter que les États-Unis avaient fait « des progrès significatifs sur des problèmes structurels».

À la une

Ce Chromebook hors de prix est prêt pour les jeux-à-volonté de Google Stadia

Il y a 18 minutes | Alain McKenna

BLOGUE. Il n’y a pas qu’Apple et Microsoft pour vendre des portables au gros prix. Mais Asus a un as dans sa manche...

Roundup de Monsanto: une demande d'action collective québécoise

Il y a 10 minutes | La Presse Canadienne

La demande d'action collective accuse le fabricant d'avoir falsifié des données relatives aux dangers du glyphosate.

Royaume Uni: la première ministre Theresa May quittera son poste le 7 juin

Il y a 13 minutes | La Presse Canadienne

La sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne est prévue pour le 31 octobre.