PME québécoises: la situation des affaires à un sommet en quatre ans

Publié le 01/09/2016 à 09:53, mis à jour le 01/09/2016 à 11:40

PME québécoises: la situation des affaires à un sommet en quatre ans

Publié le 01/09/2016 à 09:53, mis à jour le 01/09/2016 à 11:40

Par lesaffaires.com

Photo: Shutterstock

L’optimisme des entrepreneurs québécois tel que mesuré par un indice de la FCEI a faiblement augmenté en août, mais un élément positif ressort de cette analyse mensuelle: le pourcentage de propriétaires de PME de la province sondés qui jugent bonne la situation de leurs affaires n’a jamais été aussi élevé depuis octobre 2012.


L’indice du baromètre des affaires du Québec de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante(FCEI) s’est établi à 64,9 en août au Québec, une faible amélioration par rapport à juillet.


Les entrepreneurs québécois restent néanmoins les plus optimistes du pays après ceux de l’Île-du-Prince-Édouard(70,5) et de la Colombie-Britannique(65,6%). L’indice pour le Québec reste également à un niveau plus élevé que pour l’ensemble du pays(59,8).


Ce qui retient le plus notre attention dans le rapport mensuel de la FCEI est le fait que 54% des propriétaires de PME de la province jugent bonne la situation générale de leurs affaires. Il s’agit d’un sommet depuis octobre 2012, alors que 55% des entrepreneurs de la province estimaient favorable la situation des affaires à cette époque.


Un été favorable à plusieurs secteurs


Bien qu’il faut interpréter prudemment cette statistique sur un seul mois, celle-ci dénote d’une tendance positive, estime Simon Gaudreault, économiste principal pour la FCEI. «Il y a une lente remontée [de l’optimisme] qui s’opère chez les PME», observe-t-il.


L’économiste souligne que plusieurs secteurs ont profité de conditions favorables cet été. L’industrie du tourisme a entre autres profité d’un «alignement des astres», selon lui. Le secteur du détail a également profité du beau temps, de l’afflux important de touristes américains et européens, ainsi que du fait que de nombreux québécois ont préféré passer leurs vacances dans la province.


Dans la même veine, les entreprises saisonnières semblent aussi avoir surfé sur le bel été que nous venons de connaître.


L’optimisme semble également alimenté par les faibles coûts du carburant, notamment dans le secteur du transport.


En revanche, la situation demeure compliquée pour le secteur manufacturier.


Signe que les affaires s’améliorent, les plans d’embauche à court terme sont positifs: 21% des propriétaires d’entreprise envisageant de recruter du personnel à temps plein, contre 7 % qui prévoient réduire leurs effectifs, selon le coup de sonde de la FCEI.

À suivre dans cette section


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Washington prévoit une croissance de 3,2% en 2019

11/03/2019 | AFP

Elle prévoit aussi davantage de fonds pour la défense et pour le financement d’un mur anti-immigration.

La croissance économique canadienne ralentit au 4e trimestre

01/03/2019 | AFP

La croissance en rythme annuel a été deux fois moins importante que ce que prévoyait la moyenne des économistes.

À la une

Du numérique à la brique: le virage de BonLook

24/04/2019 | Catherine Charron

Découvrez pourquoi l'entreprise a décidé d'ouvrir plus d'une trentaine de points de vente physiques.

Du numérique à la brique: la transition de Frank and Oak

17/04/2019 | Catherine Charron

Voici pourquoi l'entreprise a pris la décision d'ouvrir des points de vente physiques.

Le taux directeur demeure inchangé à 1,75%

Mis à jour le 24/04/2019 | La Presse Canadienne

Sa révision à la baisse de la croissance fait suite au brusque ralentissement de l’économie canadienne à la fin de 2018.