Grandir grâce à ses pairs

Publié le 15/12/2015 à 12:00

Grandir grâce à ses pairs

Publié le 15/12/2015 à 12:00

Témoignages, innovations, outils… Si pour faire croître une entreprise, les conseils d’experts sont précieux, le soutien et les idées d’autres chefs d’entreprise donnent également un grand coup de pouce. C’est pour cela que les chefs d’entreprise en recherche de croissance se rejoignent dans des organismes faits sur mesure pour eux.

Retour à L'observatoire de la croissance

Le Groupe vétérinaire DMV, qui compte 225 employés, était à la croisée des chemins en 2013. «On est dans un marché mature, saturé et en pleine consolidation. Si on ne voulait pas se faire acheter, il fallait réagir», se souvient Caroline de Jaham, directrice générale du Groupe. Elle avait bien une idée – créer une bannière regroupant tous les cabinets indépendants au Québec- mais elle avait besoin d’être confirmée dans sa stratégie, soutenue.

Elle a choisi d’aller vers ses pairs en s’inscrivant à la formation Élite de l’École d’entrepreneurship de Beauce (EEB). Ces deux dernières années, elle a fait plusieurs sessions de cinq jours à Saint-Georges-de-Beauce avec sa cohorte. Cinq jours pendant lesquels environ 25 chefs d’entreprise se retrouvent 24 heures sur 24, isolés en campagne pour parler de croissance.

«On vient ici comme pour une retraite, explique Valérie Parent, directrice du rayonnement de l’EEB. Des chefs d’entreprise chevronnés viennent faire part de leur expérience, livrent leurs stratégies. Des experts donnent des outils, des informations pratiques sur divers sujets (marketing, financement d’entreprise, etc.). Aux repas, tout le monde se retrouve et, le soir, chacun retourne à sa chambre dans l’hôtel de l’École.» Une immersion totale.

«Ces échanges m’ont permis de valider mon idée, témoigne Caroline de Jaham. Ils m’ont encouragée dans cette direction, m’ont guidée, et ont permis d’élargir mon réseau. Je suis entrée dans la cohorte en 2013 avec une idée, j’en ressors deux ans après avec une enseigne (créée depuis un an) et 18 centres affiliés.»

«Inspiration, confiance et audace»

La directrice souhaite prolonger son expérience en adhérant au Groupement des chefs d’entreprise, un organisme qui réunit 1800 entrepreneurs. Créé pour briser l’isolement, le Groupement permet aux entrepreneurs d’«ouvrir des possibles», dans le but de «progresser par l’entraide», souligne Michel Bundock, son pdg : « Le fait d’entendre d’autres chefs d’entreprise parler de ce qu’ils font, ça représente un puissant effet d’appel. Ça donne de l’inspiration, de la confiance et l’audace d’aller plus loin.»

C’est ainsi que Jean Éthier, aujourd’hui président du conseil d’administration du Groupement et pdg d’identification Multisolution, une entreprise spécialisée dans les systèmes d’étiquetage, a eu l’idée d’aller à l’assaut du marché américain avec un nouveau produit, l’étiquette thermorétractable. La stratégie de croissance s’est révélée porteuse : la PME montréalaise de 70 employés a multiplié par cinq son chiffre d’affaires en huit ans. «C’est suite à la présentation d’un entrepreneur intitulée «Oser aller au-delà de nos frontières» que j’ai eu cette idée [d’aller à l’assaut du marché américain] », se souvient Jean Éthier, qui apprécie ses sept rencontres annuelles avec son groupe d’entrepreneurs.

Dans chaque groupe, les participants parlent de leurs défis, prennent des engagements pour améliorer tel ou tel aspect dans leur entreprise. Si l’un d’eux éprouve une difficulté particulière, il peut faire l’objet d’un «coup de pouce», c’est-à-dire un remue-méninges collectif pour l’aider à trouver des solutions. À chaque projet d’acquisition, Jean Éthier n’a pas hésité à le présenter à son groupe pour recueillir leurs conseils. «Un consultant externe ne nous connaît pas comme ces collègues entrepreneurs nous connaissent. Avec le temps, une vraie complicité s’est créée. Leurs conseils sont plus ciblés», poursuit le chef d’entreprise.

Pour faire partie du Groupement, les entrepreneurs, qui paient 2600$ par an, doivent être cooptés par un des groupes. Il existe d’autres regroupements d’entrepreneurs comme Entrepreneurs Organization.

À la une

L'immobilier entre deux tempêtes

BLOGUE INVITÉ. Une tempête s’est abattue sur le marché immobilier en mars 2022.

Bourse: Toronto retraitait en fin de matinée avec le cours du pétrole brut

Mis à jour à 12:03 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street en baisse, l'idée d'une récession tourne en boucle.

Les nouvelles du marché

Mis à jour à 08:56 | Refinitiv

Hausse de taux attendue au Canada, mise en garde des banques américaines contre une récession l’an prochain.