Cette PME fait rayonner l'industrie aérospatiale du Québec

Publié le 04/10/2016 à 15:52

Cette PME fait rayonner l'industrie aérospatiale du Québec

Publié le 04/10/2016 à 15:52

C’est la PME RTI Claro de Laval qui a reçu le prix Gilles-Demers 2016 «PME de l’année en aérospatiale» décerné par la grappe aérospatiale du Québec, Aéro Montréal, vendredi soir, lors d’une cérémonie au Ritz-Carlton, à Montréal. La deuxième édition du prix, qui récompense une entreprise qui a fait rayonner la grappe aérospatiale dans son ensemble tant sur le plan local qu’international, a choisi comme lauréat cette firme lavalloise en croissance, qui voit ainsi ses efforts de structuration et de développement récompensés.


RTI Claro a le vent en poupe. La PME québécoise, spécialisée dans l’usinage pour des clients de l’aéronautique et qui compte 300 employés, a déjà des contrats pour la fabrication des nouveaux appareils de Boeing (le 777X) et d’Airbus (l’A350). Elle a réussi à développer sa présence à l’international et à servir tous les donneurs d’ouvrage importants du secteur si bien qu’elle a vu ses « revenus passer de 22 millions à 153 millions de dollars entre 2009 et 2015», se réjouit son directeur général, Christian Ouimet.


Ses objectifs de croissance sont «ambitieux» pour l’avenir. «On vise à augmenter encore les revenus de 50 % dans les trois prochaines années», assure Christian Sauvé, vice-président et directeur général, produits d’ingénierie, Alcoa, qui a racheté la PME en juillet 2015.


Ce rachat est un atout pour permettre à RTI Claro (Claro ayant déjà été rachetée par RTI en 2004) d’atteindre cette cible tandis qu’un mouvement de consolidation touche le secteur. « Dans notre industrie, il y a eu un niveau sans précédent de développement de nouveaux avions et les carnets de commande des avionneurs sont pleins. La prochaine décennie, il va falloir livrer toutes ces commandes. Des entreprises comme la nôtre doivent augmenter leur capacité de production et améliorer leur performance opérationnelle pour assurer la cadence. On s’y prépare depuis plusieurs années pour être bien positionnés mais le rachat par Alcoa nous permet notamment d’avoir accès à des capitaux pour acquérir de nouveaux équipements», explique Christian Sauvé. RTI Claro a ainsi pu acheter du matériel de pointe «pour augmenter la capacité de production concernant les pièces en titane et pouvoir faire de nouvelles pièces (plus complexes et de plus grande dimension», ajoute Christian Sauvé.


Un prix qui récompense un travail de longue haleine


RTI Claro a engagé des efforts depuis de nombreuses années pour structurer l’entreprise et rationaliser ses processus. Elle a notamment participé à l’initiative MACH, poussée par Aéro Montréal et qui vise à soutenir la croissance du secteur notamment par l’amélioration de la performance et de la compétitivité des fournisseurs. «Nous sommes les premiers à avoir atteint le niveau le plus élevé de réalisation dans ce programme, affirme Christian Sauvé. On a beaucoup travaillé pour améliorer les processus de planification stratégique et d’innovation. Ce travail d’ensemble nous a permis d’avoir une meilleure performance et une organisation plus solide qui peut faire face aux imprévus. C’est important pour les clients.» La PME travaille également avec des universités pour mettre au point des solutions techniques afin de rendre les méthodes de fabrication toujours plus efficaces. « Par exemple, on essaie de voir comment augmenter la vitesse de coupe des pièces en titane pour réduire les coûts», illustre Christian Sauvé.


Afin de poursuivre son développement, elle songe également à élargir sa gamme de produits. «On ne fait actuellement presque que des pièces de structures d’avion. Or, on pourrait aller vers des pièces de moteur ou de turbine d’atterrisseur », avance Christian Ouimet.


Gagner des marchés en Europe


Par ailleurs, elle souhaite accentuer encore sa présence dans le monde. Actuellement, 95 % de ses ventes ont déjà lieu à l’étranger, principalement aux États-Unis, en Asie et en Europe. Mais il y a encore une marge de progression notamment en Europe où elle a déjà fait des acquisitions d’unités de production locales. «Notre but est de nous rapprocher d’Airbus afin d’avoir plus de contrats avec cette compagnie majeure, explique Christian Ouimet. On sait que c’est important d’être à proximité, notamment dans la période de développement » où le design des pièces peut changer beaucoup avant la mise en production proprement dite. De nouvelles acquisitions pourraient avoir lieu pour gagner des parts de marché à l’étranger.


Forte de tous ces axes de développement, RTI Claro s’attend à une forte augmentation de la demande si bien qu’elle risque de devoir agrandir son unité de production. L’entreprise, qui existe depuis les années 60, a emménagé dans un espace de 180 000 pi2 (bureaux et usine) à Laval en 2007 et réfléchit à agrandir l’usine sur place ou à en construire une ailleurs. Des acquisitions probables permettraient également d’augmenter sa capacité de production ailleurs qu’au Québec.


Le Palmarès des prix Gilles-Demers 2016


Outre RTI Claro, le concours Gilles-Demers a récompensé trois entreprises dans de nouvelles catégories :




  • Groupe DCM: prix de création de richesse et rayonnement

  • Optimum Canada: prix pour l’engagement envers l’innovation

  • Nétur: prix du développement des affaires et internationalisation.


À suivre dans cette section


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

Sur le même sujet

Lufthansa Technik créera un maximum de 50 emplois à Montréal d'ici 2021

Son projet prévoit aussi la mise en place d’un atelier d’inspiration allemande

Ferroviaire: Bombardier sur la défensive

14/02/2019 | Martin Jolicoeur

Malgré tout, Bombardier Transport n'a pas de problèmes systémiques, se défend la direction.

À la une

Guerre commerciale : Xi a un atout dans sa manche contre Trump

24/05/2019 | François Normand

ANALYSE - Ces minerais stratégiques pour l'industrie américaine procure un rapport de force à la Chine.

L'inégalité, l'un des principaux enjeux des élections européennes, dit Olivier Royant du Paris Match

25/05/2019 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. La place de la politique régionale grandit dans la publication, qui s'intéresse à «l'aventure humaine».

Bourse: mieux vaut parfois ne rien faire

Mis à jour le 25/05/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Les conseils affluent en pleine guerre commerciale. Même les pros ne savent pas sur quel pied danser.