Les CA ont des tablettes... mais ça s'arrête là!

Publié le 20/03/2014 à 10:44

Les CA ont des tablettes... mais ça s'arrête là!

Publié le 20/03/2014 à 10:44

Plus de la moitié ( 52% ) des CA québécois ne jettent aucun œil à la stratégie numérique de l’entreprise qu’ils représentent. Ils regardent et questionnent toutes les autres stratégies, mais lorsque vient le temps de la stratégie numérique, la direction a le champ libre. Elle peut tout faire… ou ne rien faire. Plus de la moitié des CA ne s’en mêlent pas. Pourquoi?

Ils ont d’autres chats à fouetter. Moins du tiers des administrateurs québécois ( 27% ) estiment que les technologies numériques permettent aux entreprises de se démarquer de la concurrence.

Pourquoi ne croient-ils pas dans le pouvoir des stratégies numériques? Ce n’est pas tout à fait qu’ils n’y croient pas. Plus de la moitié (59%) estiment que les technologies numériques permettent aux entreprise d’être plus productives. Mais ça s’arrête là. Ils n’accordent pas de valeur stratégique à long terme ( capacité d’innovation, réputation, diversification, etc.) aux technologies numériques. Cela pourrait s’expliquer, en partie, par le fait que 72% des CA ne possèdent aucun expert des technos numériques pour faire valoir l’impact d’une stratégie numérique.

Le Québec n’est pas différent des autres pays, selon une revue de littérature effectuée pour le compte du Collège des administrateurs de sociétés, la plupart des CA à travers le monde affichent la même proportion. Sauf aux États-Unis, où 57% des CA possèdent au moins un expert des technologies numériques.


« Plus de la moitié ( 52% ) des CA québécois ne jettent aucun œil à la stratégie numérique de l’entreprise qu’ils représentent. »

Qu’est-ce que les technologies numériques? On peut les regrouper en quatre catégories :

- les médias sociaux ;

- les applications mobiles qui facilitent la communication, la collaboration et le commerce ;

- le Big Data ;

- l’infonuagique.

Les données précédentes sont tirées de l’enquête « La gouvernance à l’ère numérique », du Collège des administrateurs de sociétés, menée auprès de 319 diplômés de trois collèges de formation en gouvernance : le Directors College ( Ontario), l’Institut Français des administrateurs ( France) et le Collège des administrateurs de sociétés ( Québec).

Cette étude met aussi en évidence le fait que la plupart des administrateurs maîtrisent certains outils numériques – ils utilisent des tablettes et interviennent régulièrement sur LinkedIn – mais ils ne transcendent pas les outils pour se questionner sur les enjeux et occasions derrière ceux-ci. Ils ne se sentent pas à l’aise avec les aspects stratégiques liés au numérique. Bref, les administrateurs québécois, ontariens et français ne semblent pas avoir développé une vision « gouvernance » du numérique. Cela signifie que de nombreux pdg québécois ne sont jamais remis en question sur leur rythme d’adoption du numérique. Les CA devraient-il y voir de plus près ?

Certaines enquêtes révèlent que plus de la moitié des pdg jugent que leur entreprise adopte les technologies numériques à un bon ou très bon rythme alors que… leurs employés trouvent ce rythme beaucoup trop lent! Le CA devrait peut-être vérfiier qui dit vrai ?

ME SUIVRE SUR TWITTER : diane_berard

 

À la une

Bourse: Wall Street termine mitigée, le Nasdaq sur un record

Mis à jour le 20/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a conclu en ordre dispersé lundi.

OpenAI veut changer la voix de ChatGPT, trop proche de celle de Scarlett Johansson

20/05/2024 | AFP

L’entreprise a assuré que la voix de «Sky» n'avait pas été développée en se basant sur la voix de Mme Johansson.

Microsoft intègre l’IA générative directement dans ses PC

20/05/2024 | AFP

Selon Microsoft, plus de 50 millions de «PC IA» seront vendus dans les douze mois à venir.