Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Une année chargée chez Lavery Avocats

Jean-François Venne|Mis à jour le 26 avril 2024

Une année chargée chez Lavery Avocats

Anik Trudel, cheffe de la direction chez Lavery Avocats (Photo: courtoisie)

GRANDS DU DROIT. Anik Trudel, cheffe de la direction chez Lavery Avocats, reconnaît que l’année 2021 a été surchargée. « Le bureau de Québec, notamment, a connu une très forte croissance, ce qui était l’un de nos objectifs stratégiques », confie-t-elle. Le cabinet reste très attentif à ses ressources humaines, tant du côté des professionnels que du personnel de soutien, puisqu’elles sont absolument cruciales pour soutenir ce rythme de croissance.

Lavery a contribué l’an dernier à la mise en place d’un fonds de 151 M$ destiné aux coopératives, aux organismes sans but lucratif et aux offices d’habitation pour la construction ou la rénovation de logements abordables. Le cabinet a conseillé les partenaires de ce projet, qui regroupait entre autres les gouvernements du Canada et du Québec, le Fonds de solidarité FTQ et Ivanhoé Cambridge, la filiale immobilière de la Caisse de dépôt et placement du Québec. « C’était un dossier très porteur socialement », affirme Anik Trudel.

Le cabinet a continué d’étendre l’offre de son laboratoire sur l’intelligence artificielle (L3IA), par exemple du côté de la cybersécurité. « C’est le sujet de l’heure pour les entreprises, avec la hausse des cybermenaces, explique la cheffe de la direction. Nos experts dans plusieurs disciplines collaborent à des audits et des diagnostics ainsi qu’à l’accompagnement des gestionnaires et des administrateurs dans la gouvernance et la protection des données. » 

Lavery a aussi appuyé avec succès son client Fancamp Exploration Limited, aux prises avec un groupe d’actionnaires activistes, ce qui a donné lieu à une course aux procurations et à plusieurs litiges au Québec et en Colombie-Britannique.