Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

La santé mentale des entrepreneurs se détériore, selon la BDC

La Presse Canadienne|09 mai 2023

La santé mentale des entrepreneurs se détériore, selon la BDC

Près de 45 % des propriétaires d'entreprises au Canada affirment ressentir des problèmes de santé mentale. PHOTO 123RF

De plus en plus d’entrepreneurs éprouvent des problèmes de santé mentale. Leur nombre serait même plus élevé que durant la pandémie, selon un sondage mené par la Banque de développement du Canada (BDC)

Près de 45 % des propriétaires d’entreprises au Canada affirment ressentir des problèmes de santé mentale. Cela se compare à une proportion de 38 % en 2022 et 32 % en 2021.

« On voit les chiffres augmenter alors qu’on aurait souhaité les voir diminuer, mais le fait qu’il y en a plus qui consultent, c’est très encourageant, réagit la cheffe de la direction marketing à la BDC, Annie Marsolais. Ça veut dire qu’on est en train de faire tomber les barrières, de déstigmatiser. »

Les entrepreneurs rencontrent plusieurs défis qui sont susceptibles d’augmenter leur stress. « On est sorti de la pandémie, mais on est entré dans un contexte inflationniste jamais vu depuis des décennies. Ajoutez à ça la pénurie de main-d’œuvre, qui fait en sorte que les entrepreneurs doivent parfois faire de plus longues heures. »

Les problèmes de santé mentale seraient d’ailleurs plus fréquents chez les entrepreneurs que dans la population en générale, selon un rapport de la BDC et de l’Association canadienne pour la santé mentale publié en 2019. L’étude n’a pas été mise à jour, mais la situation reste probablement la même, croit Mme Marsolais.

Avec les longues heures qu’ils doivent consacrer à leur entreprise, les entrepreneurs sont plus nombreux à identifier l’équilibre travail-famille comme l’une de leurs principales sources de stress, à 54 % par rapport à 45 % à la même période l’an dernier. L’inflation arrive ex aequo à 54 %. Au troisième rang, les préoccupations sur les flux de trésorerie ont légèrement diminué, passant de 56 % à 53 %.

 

À (Re)lire: notre dossier «300 PME : santé mentale des dirigeants».

Les deux tiers, 67 %, se sont sentis déprimés, une hausse de cinq points de pourcentage. Plus du tiers (38 %) estiment que leur santé mentale nuit à leur capacité de travailler, une augmentation de quatre points de pourcentage.

Heureusement, les entrepreneurs sont plus nombreux à demander de l’aide, ajoute Mme Marsolais. Ils sont 35 % à avoir consulté un professionnel pour traiter un problème de santé mentale.

Une majorité d’entrepreneurs, 65 %, disent utiliser différentes stratégies pour s’adapter à la charge mentale à laquelle ils sont confrontés. Parmi ceux-ci. 45 % disent faire de l’exercice régulièrement.

Le principal obstacle à demander de l’aide est le coût d’accès à un professionnel (25 %). Ils sont aussi 19 % à se dire mal à l’aise de discuter de la question.

Le sondage de BDC sur la santé mentale des propriétaires d’entreprise a été mené auprès de 1500 propriétaires de PME partout au Canada entre le 20 février et le 3 mars 2023.