Le commerce de détail en trois défis RH

Publié le 03/02/2020 à 13:30

Bien que le secteur du commerce de détail compte plus de 500 000 emplois au Québec, l’industrie doit jongler avec plusieurs enjeux touchant les ressources humaines, dont la rareté de la main-d’œuvre, la conciliation travail-études et la transformation numérique. Comment certaines PME font-elles face à ces défis?

Contourner la rareté de main-d’œuvre

Comme les candidats se font de plus en plus rares, les entreprises n’ont d’autre choix que de se démarquer de la concurrence. Pour y arriver, il faut développer une offre alignée aux besoins de ses équipes. La lunetterie BonLook en est un bon exemple. Ayant d’abord transformé son industrie en vendant sur le Web, l’entreprise tente maintenant d’innover en matière de conditions de travail en planchant notamment sur une politique de rémunération à la carte. Jérémy Dion, CRHA et directeur des ressources humaines chez BonLook, explique qu’il s’agit là d’une bonne façon d’attirer des opticiens – un des postes les plus difficiles à pourvoir au sein de cette PME. Plan de formation et de relève, remboursement des titres de transport collectif et mise en place d’une politique de télétravail sont au nombre des mesures qu’étudie actuellement l’entreprise pour recruter et conserver sa main-d’œuvre.

De son côté, Boutique 1861 mise sur les réseaux sociaux pour se faire connaître et mettre de l’avant les avantages qu’elle offre, dont la flexibilité, le service de traiteur et la possibilité de travailler dans un environnement pet-friendly. Forte de ses 300 000 mentions « J’aime » sur Facebook et de ses 150 000 abonnés sur Instagram, cette PME spécialisée en vêtements féminins (les robes de bal, en particulier) puise dans ce bassin pour recruter, en y publiant des offres d’emploi ou des publicités. Les candidats peuvent même postuler directement à partir de leur téléphone! « Par exemple, sur nos stories Instagram, il suffit de swiper up pour arriver à notre page Carrières et avoir plus de détails non seulement sur le poste, mais aussi sur notre image et nos valeurs », explique Geneviève Bouchard, CRIA, chef, personnes et culture. Une formule qui semble bien fonctionner pour la PME.

Concilier travail, études et vie personnelle

Autre défi : dans le secteur du commerce de détail, plusieurs employés doivent jongler avec travail, études et vie personnelle. Le maître-mot? La flexibilité. Mais pour éviter les casse-têtes, il faut se doter des bons outils. « Nous avons une application pour la gestion d’horaire qui permet d’échanger les quarts de travail rapidement et de s’envoyer des notifications entre employés », d’ajouter Geneviève Bouchard. Boutique 1861 accepte aussi tous les congés sans solde. « Par exemple, une de nos employées partira quatre mois en Australie et pourra réintégrer son emploi à son retour. » Une autre façon efficace de réduire le roulement de personnel.

Réussir son virage numérique

Pour concurrencer les géants du Web, plusieurs commerces se sont lancés dans la vente en ligne. Opérant à l’inverse, BonLook a commencé par vendre uniquement sur Internet avant d’avoir pignon sur rue. Aujourd’hui, si l’entreprise « (…) garde une vigie sur le commerce en ligne, le but est d’être omnicanal, pour que le commerce physique soit complémentaire au site Web et vice versa », explique Jérémy Dion. Il faut donc s’assurer que l’image de l’entreprise, qu’elle soit virtuelle ou réelle, soit cohérente. Un défi qui passe par les employés.

Selon une étude de Willis Towers Watson, la difficulté d’attirer les talents numériques constitue l’un des plus grands obstacles à la transformation numérique au Canada, ceci pour 64 % des entreprises. Une réalité vécue chez Boutique 1861, pour qui les profils les plus techniques sont les plus difficiles à pourvoir. C’est pourquoi l’entreprise a décidé d’élargir ses critères d’embauche, d’expliquer Geneviève Bouchard : « Nous donnons beaucoup de formation en interne et, pour nous, ce n’est pas grave si la personne n’a pas le parcours exact que nous recherchons. Nous sommes conscients que nous pouvons la former et lui donner toutes les compétences nécessaires. »

Dans tous les cas, les organisations capables de penser « hors des sentiers battus » auront une longueur d’avance, estime cette conseillère aux ressources humaines.

Vous vivez vous aussi ces enjeux au quotidien? Alors assistez au Forum RH PME le 18 mars prochain au Palais des congrès de Montréal afin d’obtenir des solutions et des outils pratiques. Visitez forumrhpme.com pour plus de détails.

forumrhpme.com

À la une

Des copropriétés de plus en plus petites

La taille médiane des nouvelles copropriétés a diminué de plus de 25% en environ 15 ans.

L'ARC reporte la date limite pour les déclarations de sociétés

Il y a 28 minutes | La Presse Canadienne

Les déclarations de revenus des sociétés T2 autrement exigibles en juin, juillet ou août, sont reportées en septembre.

Start-ups: quel a été l’impact de la COVID-19?

10:57 | Jean-François Venne

DÉFI START-UP. Des start-ups ont vu leur modèle d’affaires devenir obsolète en quelques jours à cause de la pandémie.