Dégâts d’eau : un détecteur permet d’éviter le pire

Publié le 10/11/2021 à 00:01

Un robinet mal fermé qui coule toute une fin de semaine, un bris d’une canalisation d’eau dans une ligne de production ou une fuite dans un réservoir d’eau : ces événements peuvent grandement endommager le matériel, les équipements, les stocks et même la structure d’un bâtiment. Il existe heureusement des solutions permettant d’agir avant de se retrouver dans l’eau chaude.

Les dégâts d’eau sont l’une des principales causes de réclamation auprès des compagnies d’assurance — presque la moitié des réclamations totales. Et ce n’est pas étonnant puisque les causes potentielles de sinistres sont nombreuses.

En fait, tout ce qui est lié à l’eau courante et aux égouts constitue une source potentielle de fuite ou de débordement. Dans un bâtiment ou dans une entreprise de fabrication ou de services, ces risques sont donc nombreux.

La plupart de ces dégâts sont causés par l’activité humaine — ou plutôt l’erreur humaine. C’est inouï ce qu’une toilette défectueuse qui n’a pas été réparée peut causer comme ravage à un plancher de magasin en une seule nuit ! Sans compter les impacts possibles sur les locaux voisins.

Des solutions innovantes

L’idéal est de pouvoir stopper la source d’approvisionnement en eau dès qu’une fuite est constatée. Des systèmes de détection de fuites d’eau ont été créés afin de déceler toute quantité anormale d’eau sur le plancher.

Le fonctionnement de base est assez simple : des capteurs posés dans des endroits stratégiques — près des installations sanitaires et des sources d’eau courante — réagissent dès qu’ils décèlent que quelque chose ne va pas. Ces capteurs sont reliés à un système qui peut alors amorcer une série de procédures permettant soit de freiner l’hémorragie, soit de simplement communiquer la présence d’eau. Le propriétaire des lieux est immédiatement averti.

Idéalement, le détecteur d’eau sera connecté au système d’approvisionnement et ordonnera de couper l’eau dès qu’il décèle une anomalie, ce qui déclenchera la fermeture automatique de la valve d’entrée d’eau ou d’une valve à proximité du dégât d’eau. Une solution gagnante pour les bâtiments commerciaux et industriels inoccupés durant de longues heures — par exemple, durant la fin de semaine.

Le système de détection peut également être relié à une centrale de surveillance, un peu à la manière des systèmes d’alarme. Une fois le problème signalé au propriétaire, une série de mesures sont mises en place.

Le détecteur d’eau fait économiser

Les dégâts causés par l’eau coûtent cher, et la facture peut monter rapidement : les équipements électroniques détestent l’eau, et les dommages peuvent s’étendre aux locaux adjacents. Un local ayant subi un dégât d’eau peut aussi être affecté par des problèmes de moisissures qui peuvent ne pas être décelés immédiatement et qui ne seront généralement pas couverts par votre contrat d’assurance.

La présence d’un détecteur d’eau permet donc d’éviter d’importantes dépenses liées à un sinistre. Une protection qui coule de source!

 

À la une

Nombre record de femmes élues à l'Assemblée nationale

Il y a 26 minutes | La Presse Canadienne

Des 125 députés qui composeront la nouvelle Assemblée nationale du Québec, on en comptera désormais 58 de sexe féminin.

ESG: le facteur E a-t-il encore sa place?

Il y a 10 minutes | Louise Champoux-Paillé

BLOGUE INVITÉ. Le facteur E est sûrement celui qui possède la plus grande notoriété de la triade.

Nouveau revirement d'Elon Musk, qui propose à nouveau de racheter Twitter

13:34 | AFP

La cotation de l’action Twitter a été suspendue mardi à la Bourse de New York «en attendant des informations».