Pacini : un modèle hôtelier qui fait des petits

Publié le 19/01/2017 à 10:04

Avec son nouveau modèle d’affaires hôtelier, Pacini cumule les succès et connaît une croissance fulgurante. Mais la chaîne de restauration s’appuie aussi sur la solide expérience bâtie au fil de ses 35 années d’existence. 

Au cours des derniers mois, les annonces d’ouverture de nouveaux restaurants Pacini se sont succédées. Ainsi, des établissements ont vu le jour à Vaudreuil, Alma, Rosemère, Shawinigan, Rimouski et Banff, en Alberta, créant du même coup des centaines d’emplois. D’ici l’été 2017, deux autres Pacini ouvriront leurs portes, l’un à Mississauga, en Ontario, et le second à Calgary. Ce dernier sera donc le troisième restaurant de la chaîne en Alberta et viendra s’ajouter à celui annexé à l’hôtel Acclaim, à proximité de l’aéroport international de Calgary.

« Nous avons actuellement 1 300 employés et 30 restaurants. Nous passerons à 35 en 2017. Nous visons 50 établissements et au moins 2 500 employés d’ici cinq ans, et j’espère que nous atteindrons les 200 d’ici ma retraite ! » déclare avec enthousiasme la présidente de Pacini, Nathalie Lehoux. 

Cure de jeunesse

Pacini est en train de donner un sérieux coup de jeune à son modèle d’affaires. Ainsi, plusieurs de ses restaurants ont fait l’objet d’agrandissement ou de rénovations majeures réalisées sous la houlette d’une firme d’architecte de renom. Le plan stratégique a également été repensé, et les opérations ont été revues de fond en comble. Plats revisités, nouveau menu presto du midi et brunch le week-end, espaces lounge… Les changements se multiplient pour le plus grand plaisir des clients.

La chaîne de restauration mise aussi sur des partenariats hôteliers, par exemple avec l’Auberge Gouverneur à Shawinigan, l’Hôtel Universel à Alma, l’Hôtel Le Navigateur à Rimouski. Il en va de même pour ses projets à Calgary, Banff et Mississauga. « Lorsqu’il s’agit de bannières connues, les gens se déplacent pour manger dans les hôtels, et cela assure un bon volume de vente. Cela peut même faire augmenter le taux d’occupation », précise Nathalie Lehoux.

Pacini n’est pas près d’arrêter son expansion à l’extérieur du Québec, puisque l’entreprise est constamment à la recherche de franchisés potentiels partout au Canada, de Moncton à Fort McMurray, en passant par Ottawa.

Dans ses nouveaux projets et depuis de nombreuses années, Pacini s’est adjoint un partenaire de choix avec la firme Raymond Chabot Grant Thornton. L’associée Christine Brosseau travaille étroitement avec Mme Lehoux, et au fil du temps, les deux femmes ont développé un solide lien de confiance. « Au-delà de l’audit et de la certification comptable, c’est une véritable partenaire d’affaires. Je peux l’appeler en tout temps, pas seulement entre 9 heures et 5 heures ! Qu’il s’agisse d’une transaction pour un nouveau restaurant, d’un conseil fiscal ou de stratégie, Christine est toujours disponible pour nous. Elle est heureuse de pouvoir contribuer à notre développement », mentionne Mme Lehoux. 

Des valeurs bien ancrées

Toujours soucieuse d’offrir la meilleure expérience qui soit à ses clients, Pacini est aussi la première chaîne de restaurants à avoir éliminé tous les gras trans artificiels. Elle a également réduit de près du quart le sel présent dans ses menus, et propose des plats sans gluten et sans allergènes.

Pour assurer le bien-être de ses employés, elle a développé un plan de reconnaissance. Résultat : la chaîne affiche le plus bas taux de roulement de personnel de l’industrie.

Enfin, Pacini s’engage activement dans la collectivité, notamment grâce à son programme Pour l’amour des gens qui remet chaque année des dizaines de milliers de dollars à divers organismes. « En 10 ans, nous avons pu verser un million de dollars à la Fondation du CHU Sainte-Justine. De plus, chaque restaurant soutient sa propre cause locale », illustre Nathalie Lehoux.

C’est ainsi que le slogan de Pacini, « L’amour de la table et des gens autour », devient l’expression de ses valeurs, mais aussi le gage de son succès.

À suivre dans cette section

Les dossiers partenaires c'est quoi ?

Les dossiers partenaires sont mis à la disposition d'annonceurs désirant publier des contenus destinés à la communauté d’affaires. Les sujets de ces contenus et leur traitement demeurent à l’entière discrétion des annonceurs. Les journalistes de Les Affaires ne sont pas impliqués dans la rédaction de ces contenus.

À la une

Bourse: un peu d'espoir, avant la grande rentrée

BLOGUE. En septembre, la Fed et la BCE donneront un autre coup de pouce monétaire à l'économie.

Hong Kong : vers un pays, un système

16/08/2019 | François Normand

ANALYSE - Le mouvement pro-démocratie à Hong Kong est voué à l'échec à long terme. Voici pourquoi.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

17/08/2019 | lesaffaires.com

Que faire les titres d'Industries Lassonde, Couche-Tard et Metro? (Re)voici quelques recommandations d'analystes.