Pascal Mathieu et la Croix-Rouge canadienne : l’engagement d’une vie

Publié le 20/07/2021 à 00:01

« La pandémie, c’est le défi d’une vie. » Quand il repense aux derniers mois, Pascal Mathieu ne tarit pas d’éloges à l’endroit de l’équipe de la Croix-Rouge canadienne, qui a consenti des efforts considérables pour épauler les personnes en situation de vulnérabilité. « Plusieurs services ont été offerts pour une première fois au Canada », souligne-t-il.

Le vice-président de la Croix-Rouge canadienne au Québec s’est démené avec ses collègues pour répondre aux appels à l’aide lancés par les gouvernements provincial et fédéral. Ils ont ainsi pu déployer des modules et de l'équipement de l'hôpital mobile de la Croix-Rouge dans l’arrondissement LaSalle, à Montréal, pour abriter les personnes aînées atteintes de la COVID-19. Des spécialistes en prévention et en contrôle des épidémies ont aussi été dépêchés dans les centres d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD), et des formations ont été données aux militaires sur l’utilisation des équipements de protection individuelle.

À aucun moment de la crise sanitaire Pascal Mathieu n’a douté de la capacité des bénévoles et des professionnelles et professionnels de la Croix-Rouge canadienne à fournir une assistance aux personnes dans le besoin. Et pour cause : il suit leurs interventions depuis près de 20 ans.

L’appel à l’action

Pascal Mathieu a été embauché par la Croix-Rouge canadienne en 2003. C’est l’appel à l’action qui a attiré cet ancien militaire converti en gestionnaire de marketing au sein de l’organisme humanitaire. Il a d’abord fait partie de l’équipe responsable du financement.

« Mais ce qui me faisait tripper, c’était de côtoyer mes collègues sur la ligne de front. Et c’était nécessaire de les voir. Tu ne peux pas demander de l’argent à des donateurs si tu ne sais pas à quoi il va servir. »

Il a ensuite découvert que l’équipe de la Croix-Rouge prête non seulement main-forte à des collectivités à la suite d’un sinistre ou d’une catastrophe naturelle, mais qu’elle est également présente chaque jour auprès de familles qui ont tout perdu dans un incendie résidentiel. La puissance du réseau de bénévoles disponibles partout au Québec l’a par ailleurs grandement impressionné.

La plus grande collecte de fonds

Enthousiasmé par l’altruisme dont font preuve ses collègues auprès de personnes dans le besoin, Pascal Mathieu a participé à l’organisation du grand événement-bénéfice annuel de la Croix-Rouge canadienne, qui se déroule tous les ans depuis 2005. « Des gens d’affaires ont répondu à l’appel, ils ont cru au projet et ils ont bâti l’événement », mentionne-t-il avec humilité.

En raison de la pandémie de COVID-19, cette collecte de fonds, rebaptisée Au cœur de l’urgence, se tient virtuellement, mais la communauté d’affaires demeure tout aussi ravie de contribuer aux activités de l’organisme humanitaire. La coprésidente et le coprésident d’honneur de l’événement, Johanne Duhaime, première vice-présidente, Technologies de l’information au Mouvement Desjardins, et David Murray, chef de l’innovation et vice-président exécutif – Production, santé, sécurité et environnement chez Hydro-Québec, sont de fiers ambassadeurs passionnés par l’aide humanitaire.

Moment charnière : la tragédie de Lac-Mégantic

S’intéressant de plus en plus aux services d’urgence, Pascal Mathieu a accepté de prendre temporairement les commandes de la Croix-Rouge canadienne au Québec pendant l’été 2013. À sa première nuit comme vice-président intérimaire, un train a déraillé dans le centre-ville de Lac-Mégantic, causant la mort de 47 personnes.

« C’est une des interventions les plus marquantes de ma carrière. J’étais en contact direct avec les bénéficiaires, la municipalité et les collègues sur le terrain. J’ai dû apprendre rapidement, mais heureusement, j’ai pu compter sur une équipe extrêmement forte. »

Pendant les cinq années qui ont suivi la tragédie, Pascal Mathieu a accompagné étroitement la collectivité de Lac-Mégantic.

Ayant un penchant pour les interventions d’urgence et, surtout, pour l’aide aux personnes en situation de vulnérabilité, Pascal Mathieu a pris officiellement les rênes de la Croix-Rouge canadienne au Québec en 2015. Depuis, il a coordonné l’accueil des réfugiées et réfugiés syriens, puis les mesures d’aide déployées à la suite des inondations de 2017 et de 2019 ainsi qu’après le passage des tornades en 2018 en Outaouais.

L’importance de la préparation

Quand la pandémie de COVID-19 a frappé en mars 2020, la Croix-Rouge canadienne était prête à réagir. « Chaque catastrophe nous prépare à la suivante », mentionne Pascal Mathieu. Il explique qu’entre deux sinistres majeurs, les équipes de l’organisme élaborent des plans et conçoivent des formations pour améliorer la qualité de leur intervention.

Par exemple, à la suite de la tragédie du Lac-Mégantic, un cours sur la gestion des personnes en crise a été élaboré pour soutenir les bénévoles et le personnel de la Croix-Rouge canadienne.

Pour Pascal Mathieu, le défi suivant sera l’après-pandémie. Avec ses collègues, il réfléchit déjà aux services qui pourraient être offerts pour permettre aux Québécoises et Québécois de se remettre de cette crise mondiale.

Manifestement, le vice-président de la Croix-Rouge au Québec a le travail humanitaire dans le sang.

À la une

Hydrogène vert et biocarburants: une future stratégie interventionniste

22/10/2021 | François Normand

ANALYSE. Les Affaires dévoile les grandes lignes de la stratégie que Québec annoncera dans les prochaines semaines.

Bourse: Le Dow Jones conclut sur un record mais la tech s'est repliée

Mis à jour le 22/10/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en légère hausse grâce au secteur de l'énergie.

Titres en action: Corus, Schlumberger, Continental, Honeywell, ...

22/10/2021 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.