Desjardins et la Croix-Rouge: des partenaires se mobilisant pour le bien-être de nos collectivités.

Publié le 06/07/2021 à 11:27

« Je n’ai pas hésité cinq secondes! » C’est ainsi que Johanne Duhaime, première vice-présidente, Technologies de l’information de Desjardins, décrit sa réaction lorsqu’elle a accepté d’agir comme coprésidente de la campagne de financement 2021 Au cœur de l’urgence de la Croix-Rouge canadienne. Un engagement qui concorde à la fois avec son cheminement personnel et s’inscrit dans une longue tradition de Desjardins auprès de la Croix-Rouge.

Ayant déjà eu des pépins de santé, Johanne Duhaime souhaitait utiliser la tribune dont elle dispose, en tant que membre de la haute direction d’un fleuron de l’économie québécoise, pour redonner à la communauté. Le choix de l’organisme à soutenir s’est fait naturellement. « J’ai été impressionnée par l’efficacité de la Croix-Rouge en temps de pandémie, et Desjardins collaborait déjà avec elle depuis longtemps », dit-elle.

La coprésidence : un rôle stratégique

Johanne Duhaime œuvre dans le domaine des technologies de l’information depuis plus de 30 ans. Chez Desjardins depuis 2020, elle y chapeaute une équipe de 5 000 personnes qui conçoit et opérationnalise les solutions technologiques. Elle a aussi travaillé au sein de la haute direction d’Hydro-Québec, dont fait partie l’autre coprésident de la campagne Au cœur de l’urgence, David Murray, le chef de l’innovation et vice-président exécutif – Production, santé, sécurité et environnement de la société d’État. En 2019, elle a reçu le titre de Chef de l’information de l’année, secteur public, décerné par l’Association canadienne de la technologie de l’information.

Il allait de soi pour elle, à titre de coprésidente, de contribuer à accroître la notoriété de la Croix-Rouge canadienne auprès des entreprises du domaine des technologies et des télécommunications. La réception a été positive, malgré le contexte difficile pour l’ensemble de l’économie et de la société québécoises. « On me dit : “C’est vrai, on n’y avait pas pensé.” Souvent, on tient la Croix-Rouge pour acquise, on ne réalise pas tout le temps, l’argent et les efforts nécessaires à la mobilisation des ressources en temps de crise. »

L’engagement de Desjardins

Le Mouvement Desjardins et la Croix-Rouge canadienne sont des alliés de longue date. Le programme Partenaires dans l’action, implanté en avril 2019, en constitue un exemple probant. Il permet aux membres du personnel de Desjardins d’obtenir la formation requise pour épauler les interventions de l’organisation humanitaire en cas d’inondations, d’incendies, de tornades et d’autres événements météorologiques extrêmes, pendant les heures de travail (et avec salaire). Jusqu’ici, 639 personnes ont répondu à l’appel et 235 d’entre elles ont achevé la formation et sont prêtes à intervenir.

Pour soutenir les activités de la Croix-Rouge canadienne, le personnel de Desjardins a aussi consacré 280 heures au recrutement de personnel pour le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal durant l’été 2020, ainsi que 2070 heures de bénévolat sur le terrain lors des inondations printanières de 2017 et 2019.

Et ce n’est pas terminé : Valérie Lavoie, présidente et chef de l’exploitation chez Desjardins Groupe d’assurances générales, occupera la coprésidence d’honneur de la campagne de la Croix-Rouge dans la région de Québec l’automne prochain.

« Desjardins va aller jusqu’au bout pour soutenir les collectivités », affirme Johanne Duhaime.

Une expérience concluante et enrichissante

Comment Johanne Duhaime apprécie-t-elle son expérience à la coprésidence ?

« Le dernier mois a été chargé, mais c’est un grand bonheur de voir les gens répondre aussi vite, dit-elle. La communication en mode virtuel facilite la prise de rendez-vous, même si les entreprises sont sollicitées plus que jamais. »

Certaines organisations effectuent des dons en argent. D’autres fournissent de l’équipement et du matériel afin de soulager la Croix-Rouge canadienne du fardeau des acquisitions. Et lorsque les entreprises ne peuvent pas contribuer, les gens que Johanne Duhaime contacte le font parfois personnellement.

« Il n’y a pas de petits dons. La dernière année a été dure pour tout le monde, mais pour la Croix-Rouge, elle a occasionné une hausse des dépenses et du nombre de personnes à former, y compris des bénévoles. Il faut continuer à soutenir ses efforts. »

Et pour l’avenir? Johanne Duhaime présidera-t-elle la campagne de 2022?

« Je me suis engagée à 100 % pour un an, affirme-t-elle avec le sourire. Mais me connaissant, je vais sans doute continuer à soutenir la Croix-Rouge par la suite, d’une manière ou d’une autre! »

 

À la une

Hydrogène vert et biocarburants: une future stratégie interventionniste

22/10/2021 | François Normand

ANALYSE. Les Affaires dévoile les grandes lignes de la stratégie que Québec annoncera dans les prochaines semaines.

Bourse: Le Dow Jones conclut sur un record mais la tech s'est repliée

Mis à jour le 22/10/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en légère hausse grâce au secteur de l'énergie.

Titres en action: Corus, Schlumberger, Continental, Honeywell, ...

22/10/2021 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.