Votre entreprise est-elle prête à faire face à une inondation?

Publié le 31/10/2019 à 00:02

Le Québec est particulièrement vulnérable aux risques d’inondation : des événements hydrologiques extrêmes s’y produisent de façon récurrente. On l’a vu ces dernières années, notamment avec les crues printanières de 2017 et de 2019.

L’impact des changements climatiques sur le cycle de l’eau est complexe, mais on peut s’attendre à des inondations plus fréquentes dans certains bassins versants. Les villes, notamment, pourraient subir davantage d’inondations à cause de l’augmentation de l’intensité des pluies.

Les conséquences économiques des inondations sont désastreuses. En 2019 comme en 2017, les dommages causés au Québec par des inondations se sont élevés à plusieurs centaines de millions de dollars.

Les dommages aux infrastructures et aux résidences sont les plus visibles et les plus médiatisés : routes inondées; ponts emportés; maisons détruites; réseaux ferroviaires, électriques et de télécommunications amputés.

Les dégâts liés aux inondations affectent la vie des citoyens et le fonctionnement des services publics, mais aussi les activités des entreprises, que ce soit directement ou indirectement. Par exemple, la rupture des voies de communication empêche les employés, les clients et les fournisseurs de se déplacer normalement pour leur travail, leurs achats ou leurs livraisons. L’eau peut aussi endommager les locaux d’une entreprise, ses marchandises et ses équipements, causer des pannes de courant ou des affaissements de terrain.

Comment votre entreprise réagira-t-elle si une inondation frappe votre région?
Pour se préparer à affronter un sinistre, il faut avoir un plan, parce que le stress et l’urgence d’une situation catastrophique ne se prêtent pas aux décisions improvisées.

Élaborer un plan de continuité des activités est une bonne façon de bien se préparer à l’ensemble des risques majeurs qui peuvent affecter soudainement la vie d’une entreprise : une inondation, une tempête, une canicule, une cyberattaque, par exemple.

En cas de catastrophe, un plan de continuité des activités sert de guide pour réagir vite et bien, réduisant ainsi les dommages aux actifs, les risques pour les employés et limitant ou évitant l’interruption des activités. L’élaboration d’un tel plan donne aussi l’occasion de vérifier les infrastructures, réviser les processus et identifier les intervenants de première ligne pour surmonter l’épreuve. Avant qu’un sinistre frappe, les dispositions sont ainsi prises pour rendre l’entreprise moins vulnérable, et améliorer même sa robustesse et son efficacité en conditions normales.

Pour aider à faire un plan de continuité des activités, le Guide de gestion de la continuité des activités pour les PME québécoises explique la démarche à suivre et fournit des outils pratiques.
Il peut être téléchargé à quebec.ca/plandecontinuite

À la une

Est-ce que la transformation numérique est un puits sans fond?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. Non, la transformation numérique n'est pas que les nouveaux outils bombardés lors du Consumer Electronics Show.

À surveiller: AGF Management, Cascades, Costco

Que faire avec les titres d'AGF, Cascades et Costco? Voici quelques recommandations d’analystes.

Montréal et Québec, bientôt des zones rouges

Mis à jour il y a 44 minutes | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Le premier ministre François Legault pourrait en faire l’annonce à 17h30.