La responsabilité sociale, pour jouer pleinement son rôle dans la communauté

Publié le 27/03/2017 à 00:01

Présenté par ÉquiLibre

Les entreprises sont essentielles à la vitalité des communautés où elles s’implantent. Leur rôle est d’abord économique, mais il prend aussi une dimension sociale lorsque ces entreprises s’engagent auprès d’organismes œuvrant au bien-être et à la santé de la population locale. Un engagement qui profite à tous. 

Les entreprises créent des emplois et génèrent de la richesse. Cependant, au-delà de l’activité économique qu’elles engendrent, elles sont des acteurs sociaux importants, notamment par le soutien qu’elles apportent aux organismes communautaires de leur milieu.

Pour une entreprise, les avantages de s’engager socialement sont nombreux, que cet engagement prenne la forme de dons ou de gestes concrets qui aident les organismes communautaires à remplir leur mission. «L’engagement social permet à l’entreprise de montrer qu’elle ne se soucie pas seulement de son propre profit et qu’elle est intéressée à devenir un allié social», dit Sophie Hamel-Dufour, sociologue spécialisée en structure sociale des entreprises. «En exerçant une influence sociale, l’entreprise travaille sa confiance en elle-même, ce qui est essentiel pour durer. L’engagement social lui apprend aussi à travailler avec de nouveaux interlocuteurs dans son milieu. Elle crée, consolide ou refonde ses liens avec la communauté», explique la sociologue.

Des études ont d’ailleurs montré que les consommateurs sont prêts à payer davantage pour les produits d’entreprises réputées pour leur engagement (1) et que ces entreprises sont des employeurs plus appréciés par les travailleurs (2). L’engagement social donne aussi aux dirigeants d’entreprise la satisfaction de contribuer à l’amélioration de leur société.

Quelle cause privilégier?
Afin de bien planifier son action sociale, l’entreprise doit s’interroger sur la pertinence de la cause qu’elle s’apprête à soutenir et sur la cohérence avec sa mission, selon Sophie Hamel-Dufour. «Pour mener une action sociale crédible et efficace, l’entreprise doit s’assurer que son engagement répond à un besoin dans son milieu. Et si la démarche permet une réflexion sur les répercussions des activités de l’entreprise sur la communauté, c’est encore mieux.»

L’une des façons pour une entreprise de devenir un acteur de changement positif dans son milieu consiste à s’engager auprès d’organismes faisant la promotion de saines habitudes de vie – un sujet qui touche toute la population. Les chercheurs estiment en effet que 40 % des décès sont dus à des habitudes de vie qui auraient pu être corrigées sous l’influence de campagnes de prévention efficaces (3). Les habitudes de vie constituent un champ d’action privilégié pour les entreprises qui souhaitent exercer une influence positive dans leur communauté.

ÉquiLibre: une cause de choix
ÉquiLibre fait partie des organismes qui ont mis la prévention en santé au cœur de leur mission. Depuis 25 ans, ÉquiLibre œuvre à diversifier les normes de beauté et à favoriser le développement d’une image corporelle positive de même que l’adoption de saines habitudes de vie chez les Québécois de tous âges.

Les entreprises qui soutiennent ÉquiLibre s’investissent dans une action complète et à longue portée, puisque les programmes et les campagnes de sensibilisation de l’organisme accompagnent l’individu tout au long de la démarche que constitue le développement d’un rapport harmonieux avec son corps.

L’organisme propose un éventail de services qui s’adressent aux Québécois de tous âges, de la petite enfance à l’âge adulte. Ces services se déploient dans des milieux variés: services éducatifs, milieux de travail, services de santé, etc.

Associez-vous à l’expertise d’ÉquiLibre pour mettre en place une action aussi nécessaire que durable dans votre communauté!

www.soutenezequilibre.ca

 

RÉFÉRENCES
• (1) Selon une étude menée par Nielsen en 2014 au sujet de l’opinion des consommateurs quant à la responsabilité sociale des entreprises et un sondage de la firme Cone (2013) qui s’est penchée sur les attentes des consommateurs à l’égard des entreprises.
• (2) Net Impact, Talent Report: What Workers Want (2012). En ligne: https://www.netimpact.org/sites/default/files/documents/what-workers-want-2012-summary.pdf
• (3) McGinnis, J.M., P. Williams-Russo et J.R. Knickman (2002). «The case for more active policy attention to health promotion», Health Affairs, vol. 21, p. 78-93.

 

 

 

 

 

 

À la une

Les hypothèques légales en baisse

Il y a 31 minutes | Joanie Fontaine

BLOGUE. Seules les hypothèques légales de construction sont en hausse.

Le troisième trimestre devrait avoir été solide pour les banques canadiennes

Il y a 21 minutes | La Presse Canadienne

«Au final, je pense que le trimestre devrait encore une fois être solide.»

Les ventes des fabricants reculent au Canada en juin

Il y a 16 minutes | La Presse Canadienne

Les ventes se sont contractées dans 16 des 21 industries analysées par Statistique Canada.