Entreprises engagées en faveur de la diversité corporelle

Publié le 07/05/2018 à 13:34

Par ÉquiLibre

Devenir partenaire d’ÉquiLibre : un engagement concret envers la diversité corporelle

Chaque année, des entreprises s’engagent envers la diversité corporelle en devenant partenaire d’ÉquiLibre. En harmonie avec leurs valeurs et leur mission, ce choix renforce leur image de marque tout en contribuant à changer les perceptions sociales.

Les organisations ont en effet un grand rôle à jouer pour valoriser une image du corps positive dans la société : sensibilisées à la diversité corporelle, elles deviennent de puissants agents de changement social, tant auprès de leurs employés que de la population en général. « Les entreprises ont intérêt à s’impliquer socialement pour prôner la diversité », dit Angelo Galletto, conseiller au développement philanthropique chez ÉquiLibre, un organisme sans but lucratif qui a pour mission de prévenir et de réduire les problèmes liés au poids et à l’image corporelle au sein de la population québécoise.

Les fonds amassés grâce à la collaboration de ces partenaires servent à financer certaines initiatives d’ÉquiLibre s’adressant à la population québécoise. Tout d’abord, ils permettent la bonification et la diffusion du programme Bien dans sa tête, bien dans sa peau qui aide les jeunes à développer une image corporelle positive et à adopter de saines habitudes de vie dans une perspective de santé et de bien-être. Ensuite, ils contribuent au déploiement de campagnes sociétales visant la transformation des normes sociales afin d’assurer une représentation saine et diversifiée du corps ainsi que d’encourager l’adoption de saines habitudes de vie.

 Des entreprises engagées

C’est dans cette optique que les entreprises Kin-Option et Le Grenier ont choisi de devenir partenaires d’ÉquiLibre. « Pour notre premier Défi 24h Kin-Option, en 2017, nous avons pensé à ÉquiLibre pour donner encore plus de sens à notre événement », explique Jean-François Beauchamp, propriétaire fondateur de Kin-Option, une entreprise qui met sur pied des clubs de marche et de course.

Selon le kinésiologue, perdre du poids est trop souvent la raison invoquée pour se convaincre de bouger, un but qu’il faut transformer. « On encourage la personne à rediriger ce genre d’objectif vers un autre, plus réaliste et plus sain : se sentir mieux dans sa peau, avoir plus d’énergie, participer à un défi, prendre soin de soi, réussir à courir cinq kilomètres… », explique-t-il. L’inclusion est au cœur des programmes de Kin-Option, qui privilégie des entraînements adaptables et adaptés. Ainsi, peu importe son niveau de forme physique ou sa silhouette, une personne peut participer aux activités et en récolter les bénéfices.

De son côté, le détaillant de vêtements pour femmes Le Grenier, aussi partenaire d’ÉquiLibre, prend soin de valoriser la promotion de la diversité corporelle et ethnique. « Les valeurs d’ÉquiLibre rejoignent bien nos valeurs d’entreprise et celles de notre clientèle. Notre organisation est une vitrine pour la diversité corporelle », dit Sylvain Lafrance, président du Groupe Marie-Claire.

Grâce à son large éventail de vêtements et de tailles, Le Grenier habille tous les types de silhouettes, rendant le confort accessible à toutes, comme il se devrait. « Comme entreprise de détail investie dans la mode et l’industrie de l’image, on a une responsabilité sociale envers la promotion de la diversité... sous toutes ses formes », croit Sylvain Lafrance.

Des retombées concrètes

Le Défi 24h Kin-Option, dont la 2e édition se tiendra les 6 et 7 octobre 2018, prend la forme d’une course à relais en équipe d’une durée de 24 heures qui se déroule au Camp Edphy, à Val-Morin. L’an dernier, les coureurs ont amassé pas moins de 2 500 $ pour ÉquiLibre, et visent le double pour 2018, soit un objectif de 5 000 $ !

Les magasins Le Grenier, de leur côté, ont choisi de remettre un montant à ÉquiLibre sur la vente de quatre modèles de porte-clefs, de novembre 2017 à janvier 2018. Chaque produit vendu a rapporté un dollar à l’organisme, pour un total d’environ 700 $.

« L’exemple de Kin-Option et du Grenier démontre que les petites comme les grandes entreprises peuvent faire beaucoup pour soutenir le travail d’ÉquiLibre. Au-delà des sommes amassées, chacun de nos partenaires contribue à faire rayonner la cause de la diversité corporelle et des saines habitudes de vie », déclare Angelo Galletto. Autant de petits gestes qui s’additionnent pour faire entrer dans les perceptions, peu à peu, une vision du corps plus réaliste et plus saine.

--

ÉquiLibre organise une table ronde sur le thème Comment aider les entreprises à valoriser la diversité corporelle? qui se déroulera le 30 mai prochain, de 16 h 30 à 17 h 30, à la Galerie Gora, dans le cadre de la remise du Prix IMAGE/in 2018 d’ÉquiLibre. Pour vous y inscrire et en savoir plus : https://remisedupriximagein2018.eventbrite.ca

 

À la une

Climat : attention aux certitudes et aux peurs irrationnelles

ANALYSE - Les certitudes des climatosceptiques et la panique de la «collapsologie» minent la lutte pour le climat.

10 choses à savoir cette fin de semaine

Voici 10 nouvelles parues cette semaine à (re)découvrir.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

Que faire avec les titres de Stella-Jones, BRP et Bombardier? (Re)voici quelques recommandations d'analystes.