Les entreprises au cœur de la transition énergétique du Québec

Publié le 24/09/2018 à 00:01

Par Énergir_

Les entreprises jouent un rôle clé dans la transition énergétique du Québec. Pour les encourager à participer au changement, Énergir (le nouveau Gaz Métro) leur offre des solutions avantageuses sur les plans économique, environnemental et de la performance. Des actions bien alignées avec les objectifs du plan directeur de Transition énergétique Québec (TEQ), créé en 2017.

TEQ est responsable entre autres de mettre en œuvre les initiatives découlant de la Politique énergétique du Québec 2030. Celle-ci vise à réduire de 40 % la consommation de produits pétroliers et de 37,5 %[1]  les émissions de gaz à effet de serre (GES) dans la province d’ici 2030.

Pour atteindre ces cibles, le Québec doit accroître son efficacité énergétique, réduire sa consommation de produits pétroliers et augmenter sa production et son utilisation des énergies renouvelables.

Afin de faciliter cette transition, Énergir administre depuis près de 20 ans plusieurs programmes en efficacité énergétique destinés aux particuliers, aux entreprises, aux organismes et aux institutions. Énergir est d’ailleurs le premier distributeur d’énergie au Québec à avoir mis en place un plan global en efficacité énergétique. L’objectif : aider sa clientèle à consommer mieux et moins.

En offrant de l’aide financière à ses clients, Énergir a permis la réalisation de plus de 120 500 projets d’efficacité énergétique. Elle a ainsi contribué à réduire de près d’un million de tonnes leurs émissions de GES. Au cours des cinq prochaines années, Énergir compte poursuivre ses efforts pour atteindre une réduction cumulative de près de 1,5 million de tonnes de GES.

Énergies alternatives
TEQ encourage l’utilisation du gaz naturel comme carburant dans les transports lourds (ex. camions de marchandises et de collectes de matières résiduelles), ce qui permet une réduction des émissions de GES pouvant aller jusqu’à 25 %. Le gaz naturel est par ailleurs jusqu’à 35 % moins cher que le diesel.

Énergir déploie également des efforts pour assurer le développement du gaz naturel renouvelable (GNR) en incitant à la valorisation des résidus organiques par le biais de la biométhanisation. Ce procédé permet de récupérer l’énergie issue de la dégradation de diverses matières organiques renouvelables (résidus agricoles, forestiers et alimentaires, eaux usées, etc.) pour en faire du GNR. Possédant les mêmes propriétés que le gaz naturel, ce dernier peut chauffer les bâtiments et alimenter les véhicules lourds et les procédés industriels.

Énergir distribue désormais du GNR afin d’alimenter son réseau et d’offrir une solution efficace et renouvelable à ses clients. Ceux qui utilisent cette énergie conservent le même niveau de performance qu’avec le gaz naturel tout en voyant leur empreinte carbone diminuer. Un bel avantage pour les entreprises qui souhaitent améliorer leur bilan environnemental.

Remplacer les produits pétroliers
Enfin, Énergir a mis en place plusieurs initiatives visant à encourager les entreprises et les institutions québécoises à remplacer les produits pétroliers et le charbon par des énergies moins polluantes.

Par exemple, l’entreprise accompagne les transporteurs qui souhaitent convertir leurs véhicules au gaz naturel en effectuant une analyse sur mesure de leur projet en fonction de leur parc de véhicules. Elle leur offre également du soutien lors de la rédaction d’appels d’offres, de l’élaboration de leur plan de projet et de l’évaluation de leurs performances.

Énergir propose aussi aux entreprises du secteur industriel, responsables de près du tiers des émissions de GES au Québec, d’utiliser du gaz naturel plutôt que des produits pétroliers ou du charbon. Même les industries situées en régions éloignées qui ne sont pas desservies par le réseau gazier peuvent y avoir accès grâce à un service d’approvisionnement en gaz naturel liquéfié par camion.

Bref, les entreprises de tous les secteurs peuvent continuer à contribuer à la transition énergétique du Québec. Les initiatives comme celles d’Énergir les encouragent à le faire.

[1] Par rapport à 1990

Advertisement

Advertisement

À la une

Conflit du bois d’œuvre: le prix des maisons fera-t-il plier Biden?

15/01/2022 | François Normand

ANALYSE. Les démocrates sont en difficulté, tandis que la grogne monte contre la hausse du prix du bois et des maisons.

«J'manque de bras!» Attendez avant de vider votre portefeuille!

14/01/2022 | Catherine Charron

Votre PME peut tirer son épingle du jeu, même dans un contexte de pénurie de main-d'oeuvre. Voici comment.

Forte demande de bureaux en sous-location à Montréal

14/01/2022 | Charles Poulin

Premier trimestre d'absorption nette positive au pays en immobilier commercial