Un environnement moderne, typiquement montréalais

Publié le 19/05/2016 à 09:15

Chaque année, 15 millions de passagers utilisent l’aéroport Montréal-Trudeau, dont quelque 100 000 personnes qui transitent plus de quatre fois par année. Ce sont pour la plupart des entrepreneurs et des gens d’affaires.

Vous avez rendez-vous avec un client à Londres ? Vous accompagnez une délégation commerciale à Paris ou à Beijing ? Quelle que soit votre destination, vous aurez accès aux boutiques et aux restaurants de la nouvelle jetée internationale, un environnement résolument moderne et typiquement montréalais.

Répondre aux besoins et aux intérêts des voyageurs

« Avant le 11 septembre 2001, les voyageurs pouvaient arriver à l’aéroport de 15 à 20 minutes avant le décollage, se souvient James C. Cherry, président et chef de la direction d’Aéroports de Montréal. L’offre commerciale était donc relativement faible. Comme ils passent aujourd’hui beaucoup de temps dans l’aéroport avant de monter dans l’avion, nous devons les distraire tout en répondant à leurs besoins et à leurs intérêts. »

Pour un vol domestique, vous devrez arriver au terminal au moins une heure avant le décollage. Prévoyez près de deux heures pour une destination aux États-Unis, et entre trois et quatre heures pour les voyages à l’international. Et ce, en dépit des innovations technologiques qui vous permettent de gagner du temps. Une fois les formalités réglées, que faire ? L’offre commerciale de la jetée internationale est telle que vous n’hésiterez pas à arriver plus tôt afin de mieux en profiter !

Des bannières qui proposent une expérience client

Vous trouverez à l’aéroport Montréal-Trudeau une centaine de restaurants, boutiques et services. « C’est important pour nous que l’ambiance de l’aéroport soit semblable à celle de Montréal, estime M. Cherry. Nous tenions à avoir une offre qui reflète l’identité propre de Montréal, qui sortirait des sentiers battus. »

Les boutiques sont pour la plupart des bannières typiquement montréalaises. Vous y trouverez des produits dans une vaste gamme de prix, des objets souvenirs aux vêtements griffés. L’incontournable boutique hors taxes propose des idées-cadeaux pour vos clients, vos proches ou… vous-même !

Côté restauration, vous trouverez les bagels, la viande fumée et les sushis; un pub irlandais du centre-ville côtoie un grand restaurant du Vieux-Montréal et même un camion-restaurant. Vous pouvez faire préparer un sac-repas à consommer pendant le vol. Les nombreux choix reflètent bien le vaste éventail de la gastronomie montréalaise.

Vous aimeriez vous détendre et oublier le bureau ou, au contraire, travailler avant de monter dans l’avion ? Vous trouverez dans les « zones confort » un spa où vous pourrez recevoir un massage ou des soins de beauté, ainsi que des salons VIP pour vous isoler tout en ayant accès au Wi-Fi gratuit.

L’art « à la Montréal »

L’aérogalerie, un programme d’identité montréalaise, contribue à donner aux installations de l’aérogare un caractère unique. Soulignons, entre autres, la Nuée de verre, qui rappelle les panneaux multicolores du Palais des congrès et les vitraux de Montréal.

Cette initiative comprend six volets :

• Les arts médiatiques ont été favorisés parce que des artistes de grand talent ont permis à l’industrie du multimédia de Montréal d’acquérir une réputation mondiale ;

• Récemment, deux grandes murales, Incubateur et Yulfly, ont été inaugurées le 10 mai dernier. Ces œuvres majeures ont été réalisées respectivement par les artistes Manon de Pauw et Alain Paiement ;

• Une aire de jeux réalisée par Tristan Demers (Minimanics) ;

• 4 vitrines muséales – Musée des Beaux-Arts de Montréal, Musée d’Art Contemporain, Musée Pointe-à-Callière et Musée McCord –, des expositions photographiques rétroéclairées rendent l’art montréalais accessible au grand public ;

• L’art lumineux intégré, constitué d’une série d’œuvres d’art, crée différentes ambiances dans les corridors et divertit les passagers ; Axel Morgenthaler a créé « Vous êtes presque arrivé ! »

• Des œuvres d’artistes de renom, tels que Guido Molinari, Alfred Pellan et Eric Wesselow, ont été restaurées et sont présentées en permanence.

Vous aimeriez baigner une dernière fois dans l’ambiance culturelle de Montréal avant de partir ? Les vitrines de grands musées montréalais vous proposent de découvrir quelques pages d’histoire ou des œuvres typiques de nos artistes.

Des frais compétitifs pour augmenter l’offre

Lorsque la trentaine de transporteurs qui desservent l’aéroport ont décidé de s’implanter à Montréal, ils ont pris en compte les frais aéronautiques, c’est-à-dire les coûts liés à l’atterrissage et au décollage de leurs avions. Aéroports de Montréal peut maintenir ces frais compétitifs en augmentant ses revenus non aéronautiques, qui viennent en grande partie de son offre commerciale. Vous bénéficiez ainsi non seulement de l’accès à une large sélection de boutiques et de restaurants, mais aussi et surtout d’un choix de plusieurs destinations

À la une

Huawei: Meng Wanzhou devant les tribunaux à Vancouver

13:09 | AFP

Les avocats de Mme Meng affirment que leur cliente a été illégalement interpellée, fouillée et interrogée.

10 clés géopolitiques pour comprendre la Chine de Xi Jinping

04/09/2019 | lesaffaires.com

LIVRE BLANC. Voici 10 analyses géopolitiques pour mieux comprendre l'impact de la Chine sur l'économie canadienne.

Un premier fonds de 58M$ pour Panache Ventures

12:00 | Pascal Forget

Panache Ventures complète une levée inaugurale de 58 millions.