Montréal-Trudeau, un aéroport de plus en plus vert

Publié le 02/06/2016 à 08:58

Comment concilier le développement d’un aéroport et la protection de l’environnement ? Montréal-Trudeau a trouvé la solution.

Les nombreuses initiatives mises en avant ont permis d’économiser près de 44 000 tonnes de CO2 au cours de la période 2004-2012 et de mettre des crédits carbone sur le marché volontaire, ce qui fait de Montréal-Trudeau le premier aéroport en Amérique du Nord à émettre des crédits carbone.

« Les investissements que nous avons faits depuis 2001 nous ont permis de réduire notre consommation énergétique tout en doublant la superficie de l’aéroport », explique James C. Cherry. Le président-directeur général d’Aéroports de Montréal (ADM) cite, entre autres exemples, la centrale thermique de l’aéroport de Montréal-Trudeau, qui est un modèle d’efficacité énergétique. De plus, des stores automatisés réduisent considérablement la consommation d’énergie.

En plus d’avoir la certification ISO 14001 et BOMA BESt, l’aéroport Montréal-Trudeau est le premier aéroport canadien à avoir obtenu la certification Airport Carbon Accreditation. Par ailleurs, le prolongement de la jetée internationale, inauguré en mai 2016, vise la certification LEED. « Nos décisions contribuent à protéger l’environnement tout en étant extrêmement rentables, souligne M. Cherry, puisque nous récupérons une partie de nos investissements en gains d’efficacité. »

Leader mondial en matière de recyclage de l’éthylène glycol

Afin d’assurer la sécurité des appareils avant leur décollage en hiver, il est essentiel d’éliminer la neige et le givre accumulés sur les ailes et le fuselage. Le dégivrage des avions est donc un élément crucial des activités de l’aéroport Montréal-Trudeau. Cette procédure implique la vaporisation d’éthylène glycol dilué avec de l’eau dans des proportions qui varient selon les conditions météorologiques.

Conscients qu’une telle activité peut entraîner des impacts environnementaux importants, ADM et son partenaire AéroMag se sont attaqués au problème. En octobre 2014, ils inauguraient des installations à la fine pointe de la technologie pour la récupération, la recertification et la réutilisation du glycol. Ces installations, qui ont exigé un investissement de dix millions de dollars, visaient à améliorer le bilan environnemental de l’aéroport tout en réduisant de quelque 30 % les frais de dégivrage pour les transporteurs aériens.

Le liquide de dégivrage récupéré est ramené à une concentration de 99,5 % grâce à une tour de distillation de haute technologie. Le glycol est ensuite recertifié et ré-utilisé comme liquide de dégivrage. Le procédé de recyclage permet également de réduire de deux millions de litres sa consommation annuelle en eau potable. « Ces installations font de nous un chef de file mondial en matière de recyclage du glycol », soutient fièrement M. Cherry.

Les 3 RV : réduire, réutiliser, recycler et valoriser

ADM s’est fixé pour objectif de récupérer, d’ici 2017, 50 % des matières résiduelles générées dans l’aérogare.

Passagers et employés sont invités à utiliser des bacs de récupération multimatière pour le recyclage du papier, du carton, du plastique, du verre et du métal. De plus, la collecte des matières organiques est instaurée dans l’ensemble des restaurants. En 2015, 119 tonnes de matières organiques ont été récupérées, et 6 tonnes de nourriture ont été données à Moisson Montréal par les restaurants opérés par HMS Host.

Les matériaux de construction et de démolition sont également recyclés. Le béton des travaux de réfection des pistes et des chaussées, soit 47 900 tonnes métriques, a été récupéré. Concassés sur place, ces matériaux sont ensuite réutilisés comme granulats.

Dans le cadre des travaux de démolition de l’ancienne aérogare de Montréal-Mirabel, des comptoirs d’enregistrement, des balances mécaniques, des chariots à bagages et des sièges ont été donnés par ADM à l’aéroport de Cap Haïtien. Leur vie utile est ainsi prolongée tout en contribuant au développement du réseau aéroportuaire de la République d’Haïti. Soulignons que 96 % des matériaux issus du démantèlement de l’ancienne aérogare de Mirabel ont été récupérés.

Dans le cadre de sa politique de l’arbre et de son engagement à la protection des milieux, ADM a aménagé un jardin mellifère, et 10 ruches ont été installées sur les sites de Montréal-Trudeau et de Montréal-Mirabel. Près de 15 projets de verdissement ont été réalisés dans les collectivités riveraines et 96 000 arbres ont été plantés à Mirabel.

ADM entend agir à titre de leader en matière de développement durable. La société a investi près de 40 millions de dollars depuis 2013 dans des projets environnementaux. Elle compte poursuivre ses efforts et inciter ses partenaires à suivre son exemple.

Les dossiers partenaires c'est quoi ?

Les dossiers partenaires sont mis à la disposition d'annonceurs désirant publier des contenus destinés à la communauté d’affaires. Les sujets de ces contenus et leur traitement demeurent à l’entière discrétion des annonceurs. Les journalistes de Les Affaires ne sont pas impliqués dans la rédaction de ces contenus.

À la une

À surveiller: Transcontinental, Cognex et AGF Management

09:02 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Transcontinental, Cognex et AGF Management? Voici quelques recommandations d'analystes.

6 trucs ultra simples pour démarrer le lundi du bon pied!

BLOGUE. Des astuces simples et efficaces signées, entre autres, Tim Cook, Bill Gates, Jack Dorsey et Jeff Bezos.

Bourse: Wall Street recule légèrement à l'ouverture

Mis à jour à 10:18 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street avait terminé la semaine dans le rouge vendredi.