La modernisation du centre de données

Publié le 21/01/2020 à 01:30

Par MICRO LOGIC

4 caractéristiques des centres de données en 2020

Chacune à leur rythme, toutes les organisations migrent vers le nuage, au moins pour une partie de leur infrastructure technologique. Mais la vitesse et le processus de migration varient beaucoup selon la situation de chaque entreprise et, particulièrement, de l’infrastructure informatique déjà installée dans ses locaux. Combiner de façon optimale les centres de données sur site et les ressources de calcul et de stockage accessibles dans le nuage présente un enjeu de taille.

Une grande partie de la solution se trouve en appliquant, au niveau du centre de données, le principe de virtualisation étendu au logiciel. Déjà largement répandue au niveau des serveurs et de plus en plus au niveau du stockage, la virtualisation s’est étendue plus récemment à la réseautique. C’est ainsi qu’on parle de centre de données défini par logiciel.

Virtualiser le centre de données pour plus de flexibilité

Un centre de données virtuel est défini par logiciel lorsque les ressources de calcul, le stockage et la réseautique sont virtualisés et que ces trois composantes sont gérées et orchestrées afin qu’elles travaillent de concert.

Ceci facilite la supervision et la gestion de composantes qui fonctionnaient auparavant de manière isolée; en résulte une meilleure visibilité sur l’infrastructure, une augmentation de la disponibilité de celle-ci, une accélération du traitement des opérations de maintenance et bien sûr la diminution des frais d’opération, permettant dans la majorité des cas la réaffectation des ressources spécialisées en informatique, élément non négligeable dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre.

« Contrairement à un centre de données traditionnel, toujours limité par ses capacités physiques, un centre de données défini par logiciel s’adapte en temps réel aux besoins de l’entreprise, explique Nicolas Brodeur, ambassadeur des solutions d’infrastructures et infonuagiques du fournisseur de solutions numériques Micro Logic. Il offre donc une flexibilité incomparable. »

Le meilleur du nuage et des serveurs sur site

« Concevoir son centre de données comme une entité virtuelle est la meilleure façon de faciliter une migration progressive vers le nuage, remarque Estelle Azémard, directrice, mise en marché de Micro Logic. Un centre de données défini par logiciel permet de faire le pont entre les salles de serveurs sur site et les capacités offertes par les fournisseurs d’infonuagique. »

L’introduction du logiciel et des dernières technologies ouvre la voie au centre de données de l’avenir. Demain, le centre de données sera :

• simplifié
• hybride et multinuage
• automatisé et orchestré
• intelligent

1. simplifié

L’administration de serveurs et d’équipements de réseau, avec son lot de configurations manuelles — parfois sur la machine elle-même — sera chose du passé. La définition du centre de données par logiciel permet de fournir, en temps réel, une vision globale du réseau sous forme de tableaux de bord interactifs. L’interface intuitive de ces tableaux de bord s’inspire de l’expérience usager à laquelle les consommateurs se sont habitués sur leur téléphone intelligent, et que les professionnels des TI attendent aujourd’hui des technologies qu’ils utilisent au travail.

2. hybride et multinuage

La plupart des entreprises ne mettront pas toutes leurs ressources dans une même salle de serveurs ou chez un seul fournisseur infonuagique. Elles prendront le meilleur de leur infrastructure interne et des ressources offertes par plusieurs fournisseurs pour composer leur propre centre de données hybride et multinuage.

3. automatisé et orchestré

Interopérabilité, transportabilité, arrimage, coordination : la combinaison de ressources provenant de plusieurs sources est, a priori, complexe. D’où l’utilité d’automatiser les tâches, telles que lancer un serveur web ou déployer une machine virtuelle. Le logiciel qui gère le centre de données virtuel assure aussi l’orchestration des tâches automatisées, pour mettre en place des flux de travail de grande ampleur.

4. intelligent

Le centre de données de demain ne se contentera pas d’exécuter automatiquement des actions prédéterminées. Il bénéficiera aussi de l’intelligence artificielle et de l’apprentissage machine, auxquels il confiera l’analyse des fichiers journaux de ses opérations. L’IA permettra d’en tirer des tendances, d’identifier des faiblesses dans les processus, de déceler des risques de défaillance et de pousser des correctifs à partir du nuage.

En fait, le centre de données du futur est déjà presque une réalité dans les entreprises les plus avancées : toutes les technologies nécessaires pour le mettre en place sont disponibles. Pour une implantation réussie, l’idéal est de faire affaire avec un conseiller en modernisation de centre de données ayant autant l’expérience des centres traditionnels que de l’infonuagique, préférablement avec plusieurs fournisseurs.

À la une

Une partie du secteur des ressources performe mieux qu'en 2019

Sept des 25 groupes de produits les plus exportés ont connu une hausse par rapport à 2019 malgré la COVID-19.

Balado PME: on se dit les vraies affaires, prise deux

La COVID-19 a changé bien des choses. Quels sont les enjeux qui vous touchent le plus?

La Banque du Canada abaisse son taux hypothécaire de référence

La Banque du Canada a abaissé son taux hypothécaire de référence de cinq ans à 4,79%.