L’immobilier au cœur de la relance des activités

Publié le 13/05/2020 à 08:00

Par Cominar

Le monde a changé drastiquement au cours des dernières semaines. Alors que nous tentons de nous adapter à cette nouvelle réalité imposée, nous réalisons que nous devons faire le deuil de plusieurs éléments de notre « ancienne vie ». C’est pourquoi on parle de plus en plus de ce « nouveau normal ». Avec la relance qui s’amorce, des industries entières se remettent en activité, plusieurs commerces ouvriront à nouveau leurs portes, les employeurs ont commencé à jongler avec les aléas d’un éventuel retour au travail. Dans tous les cas, l’immobilier demeure au cœur de la reprise des activités. Relancer l’économie, c’est retrouver les espaces publics, les usines, les tours à bureaux et les centres commerciaux. Comment le secteur immobilier réussira-t-il à créer des environnements où les gens se sentiront en sécurité? Comment redéfinir les notions d’expérience employé ou d’expérience client si importantes avant la crise dans un contexte qui imposera, du moins à court terme, des contraintes importantes pour les occupants et visiteurs d’espaces publics? Et même, comment le monde redéfinira la pertinence des espaces partagés alors que le télétravail et le commerce électronique ont été massivement adoptés avec succès partout dans le monde? Marie-Andrée Boutin, vice-présidente exécutive, commerce de détail et chef du développement et Bernard Poliquin, vice-président exécutif, bureau et industriel et chef des opérations immobilières chez Cominar nous présentent leurs perspectives sur les impératifs à court terme et les perspectives à plus long terme de l’industrie.

Rassurer : l’impératif à court terme

Il faut dire que le secteur immobilier était déjà en transformation. La COVID-19 ne fait qu’accélérer les réflexions déjà entamées et met en relief les impératifs au niveau de la transformation de la chaîne d’approvisionnement, l’expérience-client, le développement durable et une gestion plus humaine de la main d’œuvre. À court terme, la priorité sera de mettre en œuvre toutes les mesures nécessaires pour protéger les occupants et les visiteurs. Le grand défi, par contre, c’est de redonner confiance. « Il faut que notre clientèle et nos employés s’y sentent à l’aise, bienvenus et en sécurité », explique Marie-Andrée Boutin. C’est pourquoi, en plus de miser sur les mesures d’hygiène et de distanciation, la formation de nos employés pour intervenir avec doigté dans la nouvelle réalité sera clé. La communication et la signalisation dans nos centres commerciaux seront des éléments qui pourront contribuer à recréer une ambiance rassurante. Finalement, nos équipes travaillent sans relâche pour mettre en valeur nos commerçants. « Nous sommes le plus grand propriétaire immobilier commercial au Québec et nous voyons à quel point les centres commerciaux sont une partie vitale des communautés. En travaillant de pair avec les commerçants, notre but est de miser sur les relations de proximité que nous avons avec le public », de dire Madame Boutin.

La gestion des immeubles en temps de COVID a également une facette invisible. D’une part, les services d’entretien ménager et de sécurité, autrefois considérés comme un « mal nécessaire » viennent tout à coup de prendre une plus grande valeur auprès de la population. Par ailleurs, la qualité de l’air deviendra un impératif de plus en plus important. Selon Bernard Poliquin, « la santé d’un édifice a un impact important sur la santé de ses occupants. La qualité d’un édifice ne passe pas seulement par son design mais par la qualité de son entretien mécanique et je crois que nous devrons redoubler nos efforts de communication auprès de nos occupants pour les informer de toutes les actions qui sont posées dans l’ombre pour assurer leur santé et sécurité ».

Humaniser les espaces : perspectives à long terme

Sans surprise, chez Cominar nous croyons fermement que l’espace occupe une place primordiale au cœur des sociétés et qu’il peut faire une différence positive dans la vie des gens. « Humaniser l’espace, c’est voir grand », comme nous le disions déjà, et c’est d’autant plus vrai aujourd’hui. Notre ambition est de continuer de créer des lieux d’affaires et des milieux de vie inspirants et nous voyons que la crise actuelle ne fait que démontrer les limites de la technologie quand il s’agit de combler le besoin d’interaction humaine.

Les employeurs devront repenser leurs espaces en fonction de la nouvelle réalité. Sans revenir à des bureaux fermés, il est clair que les employeurs seront sensibilisés à l’importance de fournir un espace personnel raisonnable à leurs employés. La flexibilité, tant réclamée par les employés, ne sera sans doute plus autant remise en question et il faudra que les employeurs offrent des espaces attirants pour faire en sorte que leurs employés soient motivés à revenir travailler au bureau. Cominar accompagne ses clients dans ces réflexions stratégiques et maintenant plus que jamais, il faudra voir les bureaux comme un lieu pour promouvoir et vivre la culture organisationnelle et la marque employeur. « Le choix des matériaux, l’organisation de l’espace, l’utilisation des technologies, les options de rangement sont toutes des variables sur lesquelles les organisations devront se pencher », affirme Bernard Poliquin.

Quant aux centres commerciaux, ils seront appelés à devenir de véritables milieux de vie, avec des projets de densification résidentielle intégrés qui permettront le vivre, travailler et se divertir dans le respect de l’environnement et de la vie communautaire. Selon Marie-Andrée Boutin, « la crise créé un engouement important pour les produits et services locaux. Nous devrons continuer d’être créatifs afin d’identifier de nouveaux joueurs pour répondre à cet intérêt croissant ». Décidément, la crise donne l’occasion au Québec de démontrer ses forces, son leadership et sa solidarité. En tant qu’acteur important de l’économie québécoise, nous invitons tous les consommateurs, les employeurs et les entrepreneurs à participer à la création d’un futur où les milieux de vie mettront en valeur le pouvoir de l’humain dans un cadre qui favorisera la santé globale de tous ses occupants.

Vous voulez en discuter davantage? Écrivez-nous à futurimmobilier@cominar.com

 

 

À la une

Bourse: Wall Street monte à la fin d'une journée en dents de scie

Mis à jour à 16:59 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Si les indices ont fini dans le vert, le marché a joué aux montagnes russes.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

08:25 | LesAffaires.com et AFP

«Quand on regarde les fondamentaux économiques, il est difficile de continuer à éprouver de l’appétit pour le risque.»

Titres en action: Air Transat, Airbus, Alcoa, Facebook, Boohoo

Mis à jour à 16:50 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.