Municipal - Salaberry-de-Valleyfield

Publié le 11/09/2019 à 00:05

Lauréat 2019

Technologie micro-ondes innovante servant à décomposer le polystyrène

Nombre d’employés : 51-200 employés

Localisation : Salaberry-de-Valleyfield

Projet : Technologie micro-ondes innovante servant à décomposer le polystyrène

Technologie propre : Pyrowave (fondée en 2014)

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield a lancé au mois de novembre 2018 un projet pilote en collaboration avec Pyrowave, afin de collecter les emballages de polystyrène (PS) à l’écocentre et les acheminer à l’entreprise de recyclage pour leur donner une deuxième vie. Grâce au projet pilote, déjà une tonne d'emballage de PS post-consommation, normalement destinée à l’enfouissement, a été récupérée et acheminée à l’usine de Pyrowave. Le plastique entrant y est décomposé par une technologie micro-ondes innovante, qui le ramène à son état moléculaire et le régénère en nouveau plastique, identique à la matière vierge.

« Pyrowave est fier de collaborer avec la ville de Salaberry-de-Valleyfield afin de développer une vitrine mondiale d’économie circulaire des plastiques qui met en valeur l’innovation québécoise » - Jocelyn Doucet PDG de Pyrowave.

Avantages économiques

- Absence de sanctions financières reliées à la non-atteinte des objectifs de réduction des matières enfouies et réduction des redevances pour l’enfouissement des déchets (80 $/t)

- Économies de coûts liés au détournement de deux tonnes de PS récoltées à l'issue du projet, auparavant envoyée à l'enfouissement

Avantages environnementaux

- Diminution de l’extraction de matière fossile. (Chaque tonne de PS recyclée permet de réduire la consommation d’énergie.)

- Réduction des émissions de GES de trois tonnes

À la une

Bourse: Wall Street termine sur une note contrastée, après une semaine agitée

Mis à jour à 17:08 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en baisse pour une 3e semaine consécutive.

À surveiller: BlackBerry, Apple et Tourmaline

Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.

Bourse: partie remise pour la Longueuilloise KDC/One?

ANALYSE. Michael Salzillo cite la «volatilité» des marchés pour expliquer sa marche arrière.