Espaces de travail au centre-ville : tendances et perspectives

Publié le 14/07/2022 à 00:01

Par CCMM

La région métropolitaine se distingue en Amérique du Nord par le dynamisme et la vitalité de son centre-ville qui, en plus d’être la seconde place d’affaires en importance au pays et l’une des plus grandes concentrations d’institutions de savoir en milieu urbain du monde, regroupe les principaux attraits de la métropole en matière de culture, de divertissement et de tourisme.

Cependant, alors que la forme que prendra l’organisation du travail se dessine devant nos yeux, la question de l’avenir du centre-ville, largement déserté durant la pandémie, se pose. Et cet avenir sera essentiellement déterminé par les décisions que prendront les leaders de la communauté d’affaires, eux-mêmes plongés en plein brouillard à cet égard.

« Personne n’est en mesure de prédire ce à quoi ressemblera le mode d’organisation du travail dans cinq ans. Le renouvellement d’un bail d’affaires, en fonction de l’espace requis et de la localisation des bureaux, est une décision difficile pour la majorité des chefs d’entreprise, d’autant que les baux commerciaux sont souvent de longue durée », résume Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

La question des espaces de travail apparaît rarement tout en haut de la liste des priorités des entreprises. Mais, dans la mesure où il s’agit souvent du second poste de dépenses des entreprises du secteur tertiaire, prendre des décisions avisées demeure un impératif d’affaires.

« Les espaces à bureaux représentent un investissement stratégique à plusieurs égards. D’abord, on observe que la qualité des lieux de travail participe fortement à l’attraction du talent, en particulier chez les diplômés. Ensuite, la configuration des espaces de travail permet de maximiser la collaboration formelle et informelle au sein des équipes, ce qui favorise l’esprit d’innovation et d’émulation. Finalement, l’esprit des espaces d’affaires contribue au partage et à l’affirmation des valeurs d’une entreprise », explique Michel Leblanc.

« À un journaliste qui lui demandait comment il faisait pour si bien jouer, le hockeyeur Wayne Gretzky a répondu qu’il patinait vers où la rondelle allait plutôt que d’où elle venait. C’est un peu ce que je dis aux gens d’affaires qui me demandent conseil au regard de leurs espaces d’affaires. Lorsque vous vous projetez dans l’avenir, voyez-vous vos collaborateurs chacun chez eux ou imaginez-vous au contraire une entreprise en croissance, qui attire de nouveaux talents et de nouveaux partenaires rassemblés dans un même lieu ? », résume Michel Leblanc.

Consciente qu’il demeure périlleux de prendre des décisions aux longs termes dans un contexte d’incertitude, la Chambre a voulu offrir une option de sortie de crise aux gens d’affaires en lançant Espaces et cie. Cette plateforme numérique permet d’afficher et de trouver des espaces à bureaux au centre-ville, sous différentes formes, par exemple en formule de partage de locaux avec d’autres entreprises ou, carrément, de sous-location d’espaces privés.

« Espaces et cie vise à réduire le risque dans la gestion des baux commerciaux des entreprises. Nous voulons encourager les synergies entre entreprises de tailles, de fonctions et de secteurs complémentaires, et participer à rehausser le taux d’occupation des bureaux du centre-ville. C’est un objectif que nous devons atteindre pour sauvegarder cet actif stratégique de l’économie de la métropole », conclut Michel Leblanc.

 

À la une

Ses «erreurs de jeunesse» n’arrêteront pas l’innovation du Web3

LES CLÉS DE LA CRYPTO. Cet Internet 3.0, bâti sur les «chaînes de blocs», charrie quantité de préoccupations.

Verdir le marketing, l’objectif de Masse Critique

Le collectif a pour mission de réduire l’empreinte environnementale des pratiques de vente.

Voici sur quoi miser pour rapatrier au bureau vos employés

RHÉVEIL-MATIN. Une étude de Microsoft recommande d'offrir un lieu qui permet aux employés de connecter entre eux.