Faire des entreprises de Montréal des modèles en développement durable

Publié le 18/12/2019 à 00:04

Par PME MTL

Pour demeurer performantes et se démarquer de la concurrence dans un monde en constante transformation, de plus en plus de PME misent sur le développement durable et l’économie circulaire. Cela dit, de nombreuses entreprises de Montréal intéressées par des approches plus écologiques et socialement responsables font face à des défis qui ralentissent leurs démarches. Afin de leur venir en aide et de favoriser leur croissance, PME MTL propose une gamme de services gratuits.

« On remarque une réelle volonté des PME d’adopter des pratiques durables et responsables. Par contre, les gens associent encore le développement durable à l’environnement uniquement, c’est-à-dire le recyclage, la réduction du papier et le compostage, par exemple. En réalité, ce concept englobe également les aspects social et économique », explique Annie Bourgoin, directrice générale de PME MTL Est-de-l’Île. Sur le terrain, celle-ci constate que la plupart des PME voulant effectuer une transition vers l’économie circulaire et le développement durable ne savent pas comment aborder la question — voilà où PME MTL entre en scène!

Des services d’accompagnement et de financement
PME MTL offre un éventail de services permettant de passer de l’intention à l’exécution des projets. Ses services-conseils en développement industriel et durable peuvent être adaptés aux réalités des entreprises privées ou d’économie sociale qui désirent améliorer leurs pratiques. Ainsi, les experts se rendent sur place pour, notamment :

• Analyser la situation et émettre un diagnostic;

• Offrir un soutien dans les projets visant l’adoption de meilleures pratiques en matière de développement durable;

• Mettre les PME en relation avec des organismes spécialisés.

De surcroît, le réseau PME MTL propose le Fonds Développement industriel et durable. Ce dernier consiste en une subvention d’un montant maximal de 50 000 $ et d’un maximum de 25 % du coût total d’un projet d’affaires.

Des mesures qui gagnent à être connues
Les pratiques de développement durable et d’économie circulaires que les PME adoptent peuvent prendre plusieurs formes. « Évidemment, la gestion des matières résiduelles est une porte d’entrée incontournable. Mais d’autres choix moins connus sont aussi présents, comme la mutualisation d’équipements et d’espaces entre les entreprises, ou encore le verdissement industriel et l’adoption de meilleures pratiques de gestion des employés. Le prêt de main-d’œuvre est une autre mesure intéressante : elle consiste à se partager des travailleurs lorsque les activités saisonnières de deux entreprises ne se déroulent pas en même temps. C’est une excellente solution en cette pénurie de main-d’œuvre », souligne Mme Bourgoin.

Le concept de l’économie circulaire incite également les entreprises à investir en recherche et développement pour maximiser l’utilisation de leurs ressources. « Nous avons souvent plusieurs clients avec les mêmes besoins, par exemple la gestion de produits chimiques ou d’eau souillée. Nous fournissons des échantillons à notre partenaire, le Centre de transfert technologique en économie industrielle (CTTÉI), qui trouve une façon de les transformer en actifs. Lorsqu’une solution est découverte par ses chercheurs, l’effet est multiplicateur », illustre la directrice générale de PME MTL Est-de-l’Île.

Un ajustement profitable des modèles d’affaires
Annie Bourgoin estime que les entrepreneurs doivent déployer des efforts constants pour maintenir leur compétitivité. Par conséquent, ajuster son modèle d’affaires en mettant en place des mesures axées sur le développement durable tombe sous le sens. « Depuis 2016, la tendance vers ce virage s’est nettement confirmée, même dans les industries manufacturières traditionnelles qui ne sont pas spontanément associées à l’innovation. En transformant complètement leur modèle d’affaires, elles sont énergisées dans leur croissance », observe-t-elle.

Par ailleurs, contrairement à la croyance populaire, rendre ses pratiques plus saines et écologiques réduit les dépenses et génère des revenus. « Pour défaire les mythes entourant le développement durable, on montre aux entrepreneurs qu’il s’agit d’un choix d’avenir rentable », révèle Mme Bourgoin.

Des écosystèmes aux dimensions humaines
Annie Bourgoin constate en outre que l’aspect humain côtoie étroitement l’aspect économique lorsqu’il s’agit de bâtir des écosystèmes d’entreprises solidaires. « Un de nos clients a récemment livré un témoignage dans lequel il disait que grâce à nos interventions, il avait rencontré l’entreprise voisine avec qui il a tissé des liens d’amitié. Il a également révélé que les mesures de développement durable lui avaient permis de réaliser des économies annuelles de près de 400 000 $ », se réjouit-elle.

En somme, les entreprises de la métropole mettent toutes les chances de leur côté pour devenir des modèles de développement durable en suivant les conseils de PME MTL. « Lorsqu’elles font appel à nous, elles plongent rapidement dans l’action », assure Annie Bourgoin. L’invitation est lancée!

Pour en savoir plus : pmemtl.com/outils-et-ressources/developpement-durable

À la une

Commerce: Biden maintiendra la pression sur la Chine

23/10/2020 | François Normand

Les républicains ont une perception plus négative à l'égard de la Chine, mais elle progresse aussi chez les démocrates.

Une bulle technologique dans le S&P500? (la suite)

23/10/2020 | Ian Gascon

BLOGUE INTIVÉ. Les titres technologiques méritent-ils des évaluations aussi élevées?

Si ça semble trop beau pour être vrai…

23/10/2020 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Les rendements élevés viennent obligatoirement avec des risques élevés.