Injectez une dose de productivité avec le transport collectif !

Publié le 18/01/2016 à 09:43

Lundi matin, 8 h 30. Tous vos employés sont-ils arrivés ? L’humeur est-elle bonne, après une autre interminable heure de pointe ? La productivité, ça va ?

Les déplacements en auto pour se rendre au travail coûtent cher aux entreprises. À cause du trafic, les employés arrivent souvent stressés et fatigués. Lorsqu’ils arrivent au bureau, les employés ont besoin d’un moment avant d’avoir toute la tête au travail. Les entreprises doivent donc encaisser des pertes de productivité.

Il y a aussi des coûts directs que doivent assumer les entreprises, notamment les espaces de stationnement que doivent aménager les employeurs. Selon l’évaluation de l’Agence métropolitaine de transport (AMT), chaque espace nécessite un investissement d’environ 8000 $, auxquels s’ajoutent les frais d’achat de terrains, d’entretien et de gestion du stationnement.

Comment réduire ces coûts et, surtout, améliorer la vie de tous ?

Plusieurs idées concrètes peuvent être mises en place, comme faciliter les horaires flexibles, encourager les déplacements à vélo ou favoriser le télétravail.

Cependant, la solution la plus simple et la plus efficace demeure de favoriser l’utilisation du transport collectif, que ce soit le métro, l’autobus ou le train de banlieue.

Le transport collectif, une solution sensée

Le transport en commun — métro, autobus, train de banlieue — est rentable pour les entreprises, parce qu’il permet de réduire les coûts associés au stationnement et à la productivité des employés.

Il favorise aussi la rétention des employés, en améliorant leur qualité de vie.

Finalement, il aide à projeter une image favorable des entreprises qui encouragent son adoption par leurs employés — parce que c’est une excellente façon de contribuer au développement durable de sa communauté !

Pour toutes ces raisons, l’AMT et la Société de transport de Montréal (STM) ont mis en place des programmes d’abonnements pour supporter les efforts des entreprises. Dans le cadre de ces initiatives, les employés peuvent profiter de rabais et crédits d’impôt s’ils utilisent l’autobus, le métro ou le train de banlieue.

Plus de 200 entreprises y participent déjà, dont Pratt & Whitney, l’ETS et Desjardins. « Ces programmes répondent à un besoin, note Pascal Laliberté, conseiller en coopération et en développement durable, au Mouvement Desjardins. C’est perçu comme un avantage social par les employés. »

Des programmes simples et avantageux

OPUS+ entreprise (AMT) et OPUS & Cie (STM) sont deux programmes similaires, qui permettent aux entreprises participantes d’offrir des rabais à leurs employés.

Avec le programme OPUS+ entreprise, l’AMT et ses partenaires offrent, lors d’un abonnement minimal d’un an, un rabais mensuel de 8,33 % aux employés, ce qui représente un mois gratuit de transport à la fin de l’année ! L’AMT encourage toutefois les employeurs à bonifier ce rabais mensuel.

Avec le programme OPUS & Cie, de la STM, l’employé reçoit aussi l’équivalent d’un mois de transport gratuit soit 8,33 % mensuellement. L’entreprise qui adhère au programme s’engage à contribuer financièrement à l’achat des abonnements OPUS & Cie de ses employés et la STM s’engage à octroyer le même pourcentage de réduction, jusqu’à concurrence de 10 %.

Dans les deux cas, un rabais mensuel équivalent à un mois supplémentaire gratuit est offert actuellement par le ministère des Transports du Québec dans le cadre de Mobilité Montréal. Cette offre se termine le 8 février 2016 pour l’AMT et le 10 février 2016 pour la STM.

Afin d’offrir un programme de transports collectifs à tous ses employés, un employeur peut choisir de participer aux deux programmes. Les nouvelles entreprises doivent adhérer avant le 5 février 2016.

L’impact fiscal

Un employeur du secteur privé qui fournit à son employé un titre de transport collectif (ou qui lui en rembourse le prix) peut déduire, dans le calcul de son revenu d’entreprise jusqu’à 200 % de la dépense déjà déductible, selon les règles de Revenu Québec.

Quant à l’employé, il bénéficie d’un crédit d’impôt auprès de l’Agence du revenu du Canada. Dans le cas où son employeur bonifie le rabais, le montant assumé par l’employeur n’est pas considéré comme un avantage imposable par Revenu Québec.

Pour s’inscrire

L’inscription à OPUS+ entreprise se fait en ligne sur le site de l’AMT : https://www.amt.qc.ca/fr/titres-tarifs/abonnements/opus-plus-entreprise/employeurs

L’inscription à OPUS & Cie se fait aussi en ligne, sur le site de la STM : http://www.stm.info/fr/opus%26cie/opus-cie-adhesion-des-employeurs

Par la suite, la gestion du programme et l’inscription des employés se font aussi en ligne.

Pour en savoir plus : www.amt.qc.ca/opusemployeurs

À la une

Bourse: Wall Street termine sans direction, craintes d'une récession

Mis à jour le 29/06/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en baisse de près de 150 points.

À surveiller: Couche-Tard, Air Canada, et Gildan

Que faire avec les titres d’Alimentation Couche-Tard, Air Canada et Vêtements de sport Gildan?

Les mythes de la table d’imposition

29/06/2022 | Thomas Gaudet

BLOGUE INVITÉ. Non, votre voisin n’est pas la référence en matière fiscale.