REER+ : des sourires qui parlent…

Publié le 17/01/2018 à 00:01

Votre entreprise respecte désormais la réglementation sur le régime volontaire d’épargne-retraite (RVER)… à la suite de l’implantation du REER+ au Fonds de solidarité FTQ. Voici ce que vous devriez dès maintenant constater au sein de vos troupes.

1er constat : les employés sont heureux (et s’enrichissent!)
Pour les employés d’une PME, la possibilité d’une solution d’épargne en entreprise est assurément une occasion propice à la réflexion quant à la façon dont ils combleront leurs besoins financiers au moment de la retraite. Chose certaine, votre décision permettra à vos employés de mieux préparer financièrement leur « après-carrière ». Et ce n’est pas un luxe…

D’après le plus récent sondage annuel de Question Retraite, publié en octobre 2017, les travailleurs québécois âgés de 18 à 44 ans mentionnent posséder de bonnes connaissances en finances personnelles, mais être moins bien outillés pour planifier adéquatement cette période privilégiée de leur vie. C’est ainsi que le REER+ se veut un outil supplémentaire pour colmater cette brèche : permettre aux travailleurs d’accumuler des sommes à l’abri de l’impôt en prévision de leurs vieux jours.

Un autre sondage, publié en avril 2017 par HSBC et intitulé « L’avenir de la retraite : sables mouvants », apporte un éclairage additionnel sur le sujet. « En ce qui concerne les ressources financières, seulement 29 % des répondants canadiens en activité prévoient être dans une situation confortable au moment de leur retraite, alors que la moyenne mondiale est de 34 % », expliquent ainsi les auteurs de l’étude. Vos cotisations patronales pourraient donc contribuer à bonifier le travail d’épargne que font, déjà, vos salariés.

« En offrant à vos employés la possibilité d’épargner facilement pour leur retraite par le programme de retenues sur le salaire au Fonds de solidarité FTQ, vous ne faites pas que leur simplifier la vie : vous leur dites que vous tenez à eux », résume Denis Leclerc, premier vice-président, Développement du marché de l’épargne, au Fonds de solidarité FTQ.

2e constat : une plus grande mobilisation de vos employés sur le terrain
Bien que l’accès au REER+ au Fonds de solidarité FTQ soit une occasion d’épargne-retraite à saisir pour l’employé, l’employeur en retire aussi plusieurs avantages. Les cotisations volontaires de l’employé au régime peuvent contribuer à dynamiser l’image de l’entreprise et à la rendre plus attrayante non seulement aux yeux de vos équipes de travail, mais aussi auprès des chercheurs d’emploi. Pour l’employeur, la rareté de la main-d’œuvre peut l’amener à utiliser le REER+ comme un outil de rétention du personnel. De plus, dans le cadre d’une réflexion plus large, un tel déploiement peut inciter les dirigeants à revoir l’ensemble des avantages sociaux proposés aux employés.

« L’employeur peut considérer le REER+ comme un moyen de fidéliser ses meilleurs talents ou son personnel-clé », ajoute Denis Leclerc. Et si le fait de cotiser au nom de vos employés vous permettait d’attirer la main-d’œuvre recherchée? L’implantation du REER+, au même titre qu’une politique au chapitre de la conciliation travail-famille, à titre d’exemple, demeure assurément un levier pour favoriser l’engagement de vos troupes!

À lire, sur le même sujet…
1- RVER : « Petite » urgence à l’horizon 
2- RVER : 5 étapes pour une implantation réussie 
3- REER+ : la véritable solution de rechange au RVER 
4- Neuf raisons de choisir le REER+ 

À la une

Les Canadiens disent non à la surveillance du télétravail!

Il y a 36 minutes | Olivier Schmouker

BLOGUE. Les milléniaux sont les plus horripilés par cette pratique qui gagne en popularité chez nous, selon une étude...

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Il y a 12 minutes | LesAffaires.com et AFP

Les grandes Bourses asiatiques ont terminé en ordre dispersé mercredi.

Ah, la Gaspésie!

Il y a 36 minutes | Daniel Lafrenière

BLOGUE INVITÉ. Après la déception de 2018, est-ce que l'expérience client fut à la hauteur cette fois-ci?