Les 90 premiers jours d’un gestionnaire en télétravail, est-ce bien différent?

Publié le 17/03/2022 à 00:01

Un article de Linda Arsenault, Coach de gestion, MCC

Toutes les entreprises souhaitent intégrer avec succès et soutenir les nouveaux gestionnaires qui joignent leurs rangs. Avant la pandémie, une bonne partie du processus reposait sur les discussions de corridor. Depuis mars 2020, bon nombre de gestionnaires attendent toujours l’occasion de rencontrer leurs équipes et collaborateurs en personne.

Le coaching étant une discipline privilégiée pour assurer une intégration structurée, efficace et agréable, nous trouvions qu’il était d’une grande pertinence d’aborder ce sujet. En effet, bien qu’importante aux yeux de l’organisation, nous remarquons que l’intégration des gestionnaires est en tête de liste des éléments négligés après la première semaine. Les enjeux, la livraison de projets, les réunions et les urgences occupent la tête du peloton.

Que signifie l’intégration? C’est selon moi une période où le gestionnaire apprendra la nature de l’ADN de l’organisation, c’est-à-dire la fameuse culture d’entreprise. Qui et comment peut-on l’aider? Pourquoi miser sur une bonne stratégie d’intégration?

Qui? : On peut prétendre que la responsabilité relève des ressources humaines. Cette équipe peut en effet accompagner le nouveau gestionnaire en proposant un plan d’intégration et de précieux conseils. Toutefois, le supérieur immédiat doit être intrinsèquement impliqué dans le suivi du plan. Il joue un rôle de premier plan. Sa complicité avec un nouveau gestionnaire peut avoir un impact sur une intégration réussie ou non.

Comment? : On prépare l’arrivée du gestionnaire avec un calendrier pour lui donner l’opportunité de rencontrer les parties prenantes. Selon l’entreprise, le processus concerne entre 20 et 30 personnes, il peut s’agir de collègues, collaborateurs, syndicats, clients… Tous les niveaux sont concernés.

Pourquoi? : Il s’agit de prendre le pouls, de bâtir un réseau de contacts et de comprendre l’ADN de l’entreprise afin d’éventuellement pouvoir se positionner vis-à-vis des changements, ou de la prise de décisions. Le gestionnaire pourrait avoir les mêmes 4-5 questions à poser dans le cadre de ces rencontres.

• Parlez-moi de la culture? (20 personnes, 20 réponses différentes)

• Comment pouvez-vous m’aider à m’intégrer plus rapidement?

• Si vous aviez un conseil à me donner, quel serait-il?

• Comment mon équipe/poste/service pourrait-il mieux vous servir?

• Qu’attendez-vous de moi?

En quelques semaines, cela lui permettrait de dresser le bilan de ce qu’il a compris, d’observer le tout avec son supérieur immédiat et de valider sa compréhension. Le piège de la rapidité dans le but de démontrer sa crédibilité est très fréquent et constitue un faux pas à éviter.

Pourquoi du coaching d’intégration ?

Le coaching d’intégration représente une forme d’accompagnement externe pour faciliter l’accueil des nouveaux gestionnaires et leur témoigner de l’importance qu’on accorde à leur réussite. Cela leur donne la liberté de s’exprimer dans un cadre sécuritaire, de cocréer des solutions a et des stratégies pour relever les défis qui se présentent à eux, de profiter de toutes les opportunités, et d’éviter les pièges. Le coach s’assurera par ses questions que le gestionnaire comprend les attentes, la culture, que le courant passe avec son supérieur immédiat, qu’il prend le temps de connecter avec ses parties prenantes, qu’il a identifié les gains rapides à livrer, etc...

C’est de cette façon que se construisent les fondations d’une intégration réussie. Il n’y a pas de différence entre s’intégrer à distance ou en présentiel, ne serait-ce que le contact humain est toujours plus facile en personne qu’en visioconférence. La clé, c’est de prendre le temps de faire passer le courant.

Pour en savoir plus sur le coaching d’intégration, ou pour trouver un coach en mesure de vous accompagner dans ce processus, visitez notre site web.

ICF Québec est un chapitre de l’organisme de certification International Coach Federation. Sa mission est de favoriser la certification des coachs par ICF, d’encourager des normes éthiques élevées, de promouvoir le coaching au Québec et d’offrir aux coachs des lieux d’échange et de perfectionnement professionnel continu.

 

À la une

Il faut concentrer les investissements en R-D, dit le Conseil de l’innovation du Québec

L’État devrait davantage concentrer les investissements en R-D dans certains secteurs, selon le Conseil de l’innovation.

Repreneuriat: des employés au rendez-vous

23/04/2024 | Emmanuel Martinez

REPRENEURIAT. Le taux de survie des coopératives est bien meilleur que celui des entreprises privées.

De nouvelles règles fiscales favorisent le repreneuriat familial

Édition du 10 Avril 2024 | Emmanuel Martinez

REPRENEURIAT. Elles devraient stimuler le transfert d'entreprise à des proches.