L'incertitude économique est une préoccupation - même pour les fortunés : Étude d'IG Gestion de patrimoine

Publié le 16/01/2023 à 00:01

Les mieux nantis sont certes en bonne posture financière mais ils n’en sont pas moins préoccupés par la situation économique actuelle et son impact sur leur patrimoine et leur mode de vie. En effet, selon une étude récente de IG Gestion de patrimoine privé, même une majorité des Canadiens ayant des actifs à investir de plus d’un million de dollars réévaluent leurs finances et leurs plans de retraite.

« Comme bien d’autres personnes, les Canadiens ayant une valeur financière élevée s’inquiètent de la direction que prend l’économie et de l’impact qu’elle a sur leur situation personnelle. Ils vont jusqu’à se demander s’ils ne devront pas travailler plus longtemps pour atteindre les objectifs de retraite qu’ils s’étaient fixés », commente Carl Thibeault, vice-président principal, Services financiers, IG Gestion de patrimoine.

L’inflation, jumelée à la hausse des taux d’intérêt, aux risques accrus de récession et à la volatilité des marchés, sont autant de sources d’inquiétude pour ceux dont la valeur de patrimoine est néanmoins élevée. Près des deux-tiers (61 %) sont d’ailleurs préoccupés par la préservation et la croissance de ce patrimoine, tandis que la moitié (50 %) s’inquiètent de la gestion de leurs actifs, indique l’étude.

Zones de turbulence

Même si la plupart (85 %) sont convaincus d’être en bonne santé financière et qu’ils auront suffisamment d’argent à la retraite, la moitié (48 %) ont affirmé avoir été dans l’obligation de modifier le montant d’argent dont ils auront réellement besoin après avoir arrêté de travailler. Près de la moitié ont indiqué qu’ils avaient modifié la date de leur retraite (46 %), le style de vie qu’ils auront à la retraite (45 %) et la gestion de leurs placements durant cette période (46 %). Parmi ceux qui ont envisagé de retarder leur départ à la retraite, plus de la moitié (51 %) ont précisé qu’ils devront rester plus longtemps sur le marché du travail parce que leurs placements rapportent moins et que le coût de la vie augmente.

« Nous nous attendons toujours à traverser des zones de turbulence en cours de route. Il est donc important, dans ces moments-là, de demander l'aide d'un conseiller financier pour obtenir des conseils et un soutien stratégique. Un plus grand patrimoine engendre une plus grande complexité, c'est pourquoi il est essentiel de comprendre comment votre patrimoine réagit aux changements du marché et comment il peut s'adapter à l'évolution de la situation », souligne Carl Thibeault.

L’apport d’un conseiller

L’étude d’IG Gestion privée de patrimoine a par ailleurs démontré que, même si presque tous les Canadiens à valeur élevée (92 %) ont au moins une idée de ce à quoi ressemblera leur retraite, seulement la moitié (47 %) disposent d’un plan de retraite détaillé.

M. Thibeault fait remarquer que l'environnement actuel du marché est le moment idéal pour revoir ou même créer un plan financier. « Pour une personne qui n’a jamais fait de plan financier, c’est le temps ou jamais. Ceux qui en ont déjà un savent l’importance de le revisiter régulièrement, d’autant plus lorsque la situation apporte son lot d’inquiétudes. Quand les facteurs émotifs entrent en ligne de compte, c’est souvent le plus grand danger à la prise de mauvaises décisions », dit Carl Thibeault.

L'étude confirme l'affirmation, puisque les trois cinquièmes des personnes qui travaillent avec un conseiller déclarent que celui-ci les aide à gérer leur patrimoine (60 %), à le faire croître (59 %) et à limiter les répercussions négatives des conditions économiques (56 %).

À la une

7 astuces pour réduire vos frais d'avocats

16/06/2024 | Manuel St-Aubin

EXPERT INVITÉ. Les acteurs judiciaires ont à cœur la mission de rendre justice, même si tout n’est pas parfait.

La course aux stages 2.0

Édition du 22 Mai 2024 | Claudine Hébert

Les cabinets d'avocats ont adapté les 5 à 7 aux nouvelles règles de la société.

L’industrie du droit a besoin de faire les choses autrement

Édition du 08 Mai 2024 | Philippe Jean Poirier

GRANDS DU DROIT. Les cabinets de services juridiques ont été très actifs sur le marché des fusions et acquisitions.