Comment réussir la transformation numérique d’une entreprise

Publié le 04/04/2022 à 00:01

La transformation numérique est souvent présentée comme la solution pour permettre aux entreprises de surmonter leurs enjeux. Plusieurs d’entre elles font toutefois le changement trop rapidement en sautant certaines étapes.

« La transformation numérique est un outil, pas une fin en soi », explique Sébastien Houle, directeur général chez Productique Québec, un centre collégial de transfert de technologie (CCTT) qui aide les entreprises à atteindre leurs objectifs d’affaires grâce à la technologie depuis plus de 35 ans.

Réaliser un diagnostic numérique avant d’entamer une transformation technologique est essentiel.

Ne jamais perdre de vue les objectifs d’affaires

Selon le directeur général du CCTT, les entreprises qui souhaitent effectuer un virage numérique doivent prendre le temps de déterminer leurs objectifs avant d’entamer un processus d’achat de nouvelles technologies.

« Pour savoir comment te rendre, il faut que tu saches d’où tu pars et où tu t’en vas », illustre-t-il. Les entreprises sont souvent enthousiastes et pressées d’acquérir de nouvelles machines ou de nouveaux logiciels. En ne tenant pas compte de leur écosystème technologique actuel et de leur vision pour l’avenir, plusieurs organisations acquièrent des technologies coûteuses qui ne sont pas nécessairement adaptées à leurs besoins et qui devront être remplacées dans un futur rapproché.

L’importance du diagnostic numérique

La plupart des entreprises ne sont pas conscientes de l’ampleur de leur environnement technologique actuel. « Les technologies sont souvent achetées en silo », explique Sébastien Houle. Il peut être difficile pour un chef d’entreprise de s’y retrouver parmi l’offre de milliers de logiciels et de plateformes. C’est la raison pour laquelle le CCTT-Productique Québec offre un accompagnement adapté aux besoins et à la réalité de chacune des entreprises desservies par l’organisme.

« Toutes les technologies qui s’entrecroisent dans une entreprise sont un peu comme des spaghettis. Avec l’audit numérique, on cherche à en faire une lasagne », illustre le directeur général.

Sonder tous les départements de l’entreprise

Pour brosser un portrait réel de l’environnement technologique d’une entreprise, il faut s’adresser directement aux personnes qui évoluent au sein de celle-ci. Daniel St-Pierre, directeur des projets en transformation numérique au CCTT-Productique Québec, explique qu’une étape cruciale du diagnostic numérique est de réaliser des entretiens avec les responsables de chacun des départements.

« On cherche à savoir ce qu’ils font dans leur journée et dans la chaîne de valeur pour bien la comprendre. On vient ensuite rattacher à ça les outils numériques qu’ils utilisent », précise-t-il.

L’humain au cœur de la transformation

La gestion humaine du changement est essentielle à la transformation technologique. « La transformation vers le numérique, c’est en réalité tout sauf numérique », énonce Daniel St-Pierre. Il raconte d’ailleurs avoir vu des initiatives échouer parce que des joueurs clés craignaient l’informatique. « Oui, il y a la technologie, mais il faut que les gens et les compétences suivent », prévient Sébastien Houle.

Il conseille d’ailleurs de réaliser de petits changements graduels pour que la transition soit plus facile pour tout le monde. « Quand on demande aux gens : qui veut que ça change ? Tout le monde lève la main. Mais quand on leur demande : voulez-vous changer ? Là, il y a moins de mains qui se lèvent », illustre-t-il.

L’importance de combiner une expertise en virage technologique à une expertise du secteur d’activité

Les CCTT collaborent entre eux pour combiner leurs champs d’expertises. Ainsi, pour Productique Québec, aller chercher le support d’un autre CCTT spécialisé dans le secteur d’activités de l’entreprise est essentiel. « En effet, chacun des secteurs à ses particularités propres et la collaboration entre CCTT vient consolider la démarche globale. Les petits coins sombres, il y en a donc moins, c’est ça la force de notre réseau! », se réjouit Sébastien Houle.

 

 

 

 

À la une

Ottawa cède la protection de près d'un million de kilomètres carrés aux Autochtones

Il y a 36 minutes | La Presse Canadienne

Ces ententes prévoient des investissements pouvant atteindre 800 millions de dollars sur sept ans.

Antonio Guterres appelle à une réforme du système financier

Le secrétaire général des Nations unies a demandé aux institutions financières de revoir leurs modèles d’affaires.

Les négociations difficiles commencent à la COP15 de Montréal

Le texte sur les objectifs de conservation débattu par les délégués contient plus d’incertitudes que de libellé convenu.