Surmonter les défis technologiques et environnementaux

Publié le 02/03/2016 à 16:57

«Comme entrepreneur, il est important de voir où je suis et où je veux aller. Par exemple, est-ce que je veux faire des maisons LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) ?», demande Robert Gagnon, directeur du service de la formation à l’APCHQ

Le développement durable doit faire partie des choix de l’entrepreneur

Le milieu de la construction doit s’adapter et intégrer une approche qui tient compte des préoccupations environnementales et des nouvelles technologies.

Cela signifie que les entreprises doivent en partie changer leurs façons de faire, et pour y arriver, le meilleur chemin passe par la formation. Le site Fiers et compétents propose justement plusieurs cours en lien avec le développement durable. Ces formations sont facilement identifiables grâce au petit logo d’un arbre apparaissant à côté du titre de la formation.

Ces cours proposent une autre façon de travailler et permettent de répondre aux exigences des clients, car la plupart du temps, ce sont eux qui le demandent.

« Pour la construction de la route dans le Parc des Laurentides, le ministère des Transports exige qu’il y ait des cordeaux pour empêcher le déversement d’huile dans les cours d’eau », explique Jean-Marc Jacob, conseiller en formation à l’ACRGTQ. Les employés qui œuvraient à ce chantier ont donc été formés en conséquence, avance le conseiller.

Répondre aux appels d’offres — ou non...

L’employeur doit aussi parfois prendre les devants. «Comme entrepreneur, il est important de voir où je suis et où je veux aller. Par exemple, est-ce que je veux faire des maisons LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) ? Et si oui, comment est-ce que je le fais ?», demande Robert Gagnon, directeur du service de la formation à l’APCHQ. La réponse bien sûr dépend de chaque employeur...

Comment réagir quand la ville de Montréal annonce son intention d’installer 1000 bornes électriques ? À première vue, cela incite les salariés et les entreprises à vouloir se former dans ce domaine…

Reste que comme entrepreneur, il est important de faire le point avant de se lancer. « Il faut voir et comprendre ce que cela veut dire. Quelles sont les compétences de base pour faire ce travail ? Quelles formations mes employés doivent-ils suivre ? », indique Céline Obidol, coordonnatrice à la formation pour la CMEQ.

Au-delà de l’environnement, la technologie

Les entreprises doivent par ailleurs aussi s’adapter aux changements technologiques. Par exemple, l’arrivée d’un nouvel équipement peut entraîner le développement d’un cours si l’utilisation de cet équipement se généralise.

Certains diront que c’est au fabricant de l’équipement de donner la formation. C’est vrai et c’est le cas, sauf que celle-ci reste sommaire et est limitée dans le temps si elle est donnée par le fabricant. Or, les nouveaux employés doivent eux aussi être formés.

Robert Gagnon, de l’APCHQ, donne un exemple bien précis : « Sur les chantiers, les échafauds sont moins populaires et sont remplacés par des plateformes élévatrices. »

La formation peut aussi répondre aux besoins technologiques d’une entreprise en particulier. À cet égard, Patrick Dubeau, conseiller en formation à la Commission de la construction du Québec, donne l’exemple d’une entreprise qui a dû former ses travailleurs sur l’épissure des câbles électriques (couper et relier les câbles).

« Il s’agit des gros câbles qu’on retrouve sous les rues et les immeubles. Le produit et l’expertise viennent d’Europe, et la façon de faire est unique. Elle demande une formation pointue », explique le conseiller. Le résultat est plus que concluant parce que, avec cette nouvelle expertise, l’entreprise a remporté un important contrat à Toronto !

Les formations déjà offertes et celles créées sur mesure permettent à l’industrie de la construction de faire face aux nouveaux défis technologiques et environnementaux. Certes, les employeurs et les travailleurs en profitent, mais le vrai gagnant, c’est le grand public !

Les associations partenaires

-      ACQ : Association de la Construction du Québec

-      ACRGTQ : L’Association des constructeurs de routes et grands travaux du Québec

-      APCHQ : L’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec

-      CMEQ : Corporation des maîtres électriciens du Québec

-      CMMTQ : Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec

 

À la une

Le projet Énergie Saguenay a-t-il un avenir à long terme?

27/11/2020 | François Normand

ANALYSE — Le marché de l'énergie mute en Europe et en Asie, ce qui pourrait limiter la demande pour du GNL du Québec.

COVID-19: un général va coordonner la distribution des vaccins au Canada

27/11/2020 | AFP

Un général ayant dirigé les forces de l'OTAN en Irak coordonnera la distribution des vaccins contre la COVID au Canada.

Le prix des propriétés bondit dans la RMR de Montréal

27/11/2020 | Joanie Fontaine

BLOGUE INVITÉ. Les banlieues ont la cote en 2020 et l'intérêt pour les copropriétés sur l'île de Montréal diminue.