Centre d’expertise en chirurgie robotique du CHUM : l’excellence au service des patients

Publié le 31/10/2019 à 00:01

Donner à la Fondation du CHUM, c’est soutenir le CHUM dans sa mission. Grâce à la création de son Centre d’expertise en chirurgie robotique, il sera possible de soigner et de guérir davantage de patients adultes. Une excellente façon de participer au développement d’une expertise de calibre mondial au service de la population.

Les dons reçus à la Fondation du CHUM constituent une source de financement complémentaire pour cet établissement hospitalier universitaire d’envergure internationale. Par leur générosité, les donateurs contribuent à mettre l’innovation au service de la guérison de maladies complexes et à améliorer la santé des patients.

Actuellement, la Fondation du CHUM travaille sur un nouveau projet ambitieux : amasser des fonds pour aider à mettre en place le Centre d’expertise en chirurgie robotique (CECR). « En contribuant à la création du CECR, la Fondation et ses donateurs participent concrètement à propulser le CHUM parmi les chefs de file mondiaux dans le domaine de la santé. Cette innovation permettra de soutenir l’une des missions premières de la Fondation, soit celle d’offrir des soins d’exception aux patients », souligne Julie Chaurette, FCPA, FCA, ASC, présidente et directrice générale de la Fondation du CHUM.

Des avancées remarquables

Le CECR accélérera l’innovation et le développement de nouvelles technologies, et ce, au bénéfice de toute la population. Il faut dire que la chirurgie par robot comporte bien des avantages et offre de belles perspectives pour la médecine du futur. « C’est une chirurgie beaucoup moins invasive, car elle est de très haute précision. On n’effectue que de petites incisions, de cinq à huit millimètres de long, par lesquelles on introduit les instruments robotisés dans le corps du patient », explique le Dr Moishe Liberman, chirurgien thoracique au CHUM, M.D., PH. D., FRCSC. Le médecin spécialiste indique que lors d’une chirurgie thoracique traditionnelle, il faut généralement couper les os et écarter les côtes, ce qui n’est pas nécessaire lorsqu’on utilise un robot. On réduit aussi les complications des plaies opératoires et les risques d’infection postopératoire.

De plus, il est possible d’effectuer des manœuvres extrêmement précises avec les bras du robot, lesquels sont contrôlés et manipulés à l’extérieur du corps du patient. Des manœuvres si complexes et minutieuses qu’un humain, même un chirurgien très expérimenté, ne parvenait pas à réaliser auparavant. Cela constitue donc une extraordinaire avancée d’un point de vue médical et technologique. De plus, parce qu’il subit une chirurgie moins lourde, le patient peut également quitter l’hôpital et se remettre sur pied beaucoup plus rapidement. « Cela dépend des cas, mais habituellement, il pourrait recevoir son congé en fin de journée après avoir subi une chirurgie le matin même. Le retour au travail est également beaucoup plus rapide, quelques jours à peine au lieu de plusieurs mois », mentionne le Dr Liberman. C’est donc le système de santé qui tire aussi avantage de ces améliorations, car les coûts des soins sont considérablement réduits avec la diminution de la durée de séjour et des risques de complications pour le patient.


Innovation et technologie de pointe

Ce n’est pas tout. Le CECR est aussi un centre d’innovation où la recherche, le développement et l’évaluation de nouvelles technologies robotiques sont placés au cœur des activités. « Le Centre travaille de concert avec des entreprises européennes et américaines afin de créer des équipements de pointe. Grâce à ces projets de recherche, les patients du CHUM pourront bénéficier de traitements ayant recours à de nouveaux robots chirurgicaux, et ce, des années avant qu’ils ne soient offerts dans les autres établissements hospitaliers », fait valoir le Dr Liberman.

Le CECR contribue ici et maintenant à développer les outils de pointe de la chirurgie par robot de demain et à façonner la médecine du futur. En donnant, vous pouvez contribuer à propulser le CHUM et son Centre d’expertise en chirurgie robotique à l’avant-garde des innovations.

Pour plus de renseignements ou pour faire un don, cliquez ici.

Les dossiers partenaires c'est quoi ?

Les dossiers partenaires sont mis à la disposition d'annonceurs désirant publier des contenus destinés à la communauté d’affaires. Les sujets de ces contenus et leur traitement demeurent à l’entière discrétion des annonceurs. Les journalistes de Les Affaires ne sont pas impliqués dans la rédaction de ces contenus.

À la une

À surveiller: Alimentation Couche-Tard, NFI Group et Aimia

09:48 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Alimentation Couche-Tard, NFI Group et Aimia? Voici quelques recommandations d'analystes.

10 choses à savoir mardi

L'usine allemande de Tesla n'a aucun bon sens. Les véganes vont sauver la planète! Internet est un service public.

Canadien National: 3200 syndiqués en grève

Leur convention collective est échue depuis le 23 juillet.