Une révolution dans les champs à l’échelle planétaire: l’émergence de la filière québécoise des technologies agricoles

Publié le 04/07/2022 à 00:01

Imaginez le potentiel d’un robot-cueilleur capable de parcourir les champs de manière autonome ou l’utilisation de drones ou de satellites pour identifier les légumes prêts à être récoltés. Figurez des perles d’eau ayant la propriété de réduire l'évaporation et de mieux drainer les sols, pouvant ainsi réduire de 50 à 80 % la consommation d'eau en agriculture traditionnelle. Il s’agit d’une véritable révolution pour les agriculteurs!

On estime que les technologies agricoles, communément appelées « agtech », pourront répondre aux enjeux les plus complexes auxquels font face les agriculteurs en ce moment : pénurie de main-d’œuvre, hausse des prix de l’énergie, gaspillage alimentaire, sécheresse, manque d’eau, etc. Grâce à son expertise en optique-photonique, en robotisation, en intelligence artificielle et en quantique, le Québec a tout pour devenir un acteur clé dans le domaine.

« L'écosystème agtech du Québec se solidifie très rapidement. Nos entreprises ne cessent d’innover et proposent des solutions technologiques ayant un très fort potentiel de commercialisation à l’international », témoigne Marilou Cyr, directrice générale de la Zone Agtech. Basée dans la MRC de L’Assomption, la zone d’affaires se consacre à stimuler l’innovation, le transfert technologique et la commercialisation des innovations agricoles québécoises.

Plus encore, les nouvelles technologies joueront un rôle important dans le développement d’exportations innovantes pour le Québec. Selon une récente étude de KPMG, on estime que les agtech connaitront une croissance fulgurante et devraient représenter un secteur de

729,5 milliards de dollars américains d’ici 20251. Seulement en 2021, PitchBook avance que les investissements dans les entreprises émergentes spécialisées en agtech ont totalisé 10,5 milliards de dollars américains à travers 751 transactions, soit une augmentation de la valeur des transactions de plus de 58 % par rapport à 2020.

À l’international, le Québec est en compétition avec les nations les plus avancées dans le domaine, dont les États-Unis et Israël. Pour arriver à prendre leur place, les entreprises et institutions québécoises peuvent compter sur ses équipes chevronnées basées dans 34 représentations réparties dans 19 pays pour faire valoir leurs forces.

Devant ce fort potentiel, le ministère des Relations internationales et de la Francophonie (MRIF) s’est aussi associé à la Zone Agtech afin de soutenir le rayonnement de cette filière en émergence. « Le Québec est compétitif en matière technologique, et peut s’imposer comme un acteur de premier plan en matière d’agtech. Le soutien octroyé à la Zone Agtech par le MRIF permettra de bien cibler ses avantages concurrentiels et technologiques, et ainsi générer des retombées concrètes, dont l'attraction d'entreprises, d'acheteurs et de talents », poursuit Marilou Cyr.

Les programmes de coopération internationale sont également mis à contribution afin d’accroitre la présence des innovations agricoles québécoises sur les marchés internationaux. Par exemple, la compagnie lavalloise Drone des Champs et son partenaire mexicain AV3 Aerovisual ont récemment été sélectionnés lors d'un appel à projets en biodiversité. En effet, « le Québec jouit d’un réseau d’influence au sein de grandes organisations internationales telles que l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et l’Institut interaméricain de coopération en agriculture », explique la ministre des Relations internationales et de la Francophonie et ministre responsable de la région des Laurentides, Nadine Girault.

Enfin, le rayonnement des technologies agricoles est une histoire d’équipe. Le MRIF travaille de concert avec le ministère de l’Économie et de l’Innovation et Investissement Québec International pour accompagner les entreprises dans leurs démarches à l’international et pour développer des occasions d’affaires qui sauront créer de nouveaux emplois. Une mission s’est d’ailleurs déroulée au Salon Greentech du 14 au 16 juin 2022 à Amsterdam, aux Pays-Bas, à laquelle participaient notamment la Zone Agtech et quelques entreprises québécoises.

https://home.kpmg/ca/fr/home/insights/2021/06/the-agtech-revolution.html

À la une

Bourse: Wall Street clôture en ordre dispersé en attendant l’inflation

Mis à jour le 08/08/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Toronto a légèrement augmenté lors d’une journée plutôt calme du côté des négociations.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

08/08/2022 | Refinitiv

Voici les gagnants et les perdants du jour.

À surveiller: Héroux-Devtek, BCE et Canadian Natural Resources

08/08/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Héroux-Devtek, BCE et Canadian Natural Resources ? Voici quelques recommandations ...