Commerce Québec–États-Unis : cap sur la relance verte

Publié le 24/09/2021 à 00:01

Au moment où la reprise économique s’accélère, les représentations du Québec à l’étranger continuent de multiplier les efforts pour soutenir les entreprises québécoises dans le redressement de leurs activités commerciales internationales.

Misant sur les initiatives de relance verte, la Délégation générale du Québec à New York (DGQNY) a dirigé cette semaine une offensive diplomatique et commerciale dans les secteurs des énergies renouvelables et de la mobilité durable.

La stratégie repose sur une présence accrue du Québec dans la sphère commerciale et politique new-yorkaise, soutenue par une mission du ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoit Charette.

Le ministre était notamment présent à la Climate Week de New York, organisée en marge de l’ouverture de l’Assemblée générale des Nations Unies. Participant à une plénière sur le déploiement des véhicules zéro émission, il a présenté la Stratégie québécoise de développement de la filière batterie devant plus d’une centaine de dirigeants gouvernementaux et de chefs d’entreprise.

Le ministre s’est également rendu dans le quartier Queens où s’est déroulé le Fleet Show, une foire commerciale organisée par la Ville de New York. Celle qui exploite la plus grande flotte municipale des États-Unis entend ainsi rester à l’affut des innovations technologiques et des solutions novatrices en mobilité urbaine.

Neuf entreprises québécoises du secteur de l’électrification des transports ainsi que la grappe Propulsion Québec étaient présentes pour l’évènement. « Il s’agit d’une occasion unique pour leurs dirigeants de tisser des liens d’affaires avec des partenaires américains. Les entreprises y ont exposé véhicules, équipements et solutions technologiques », explique la nouvelle déléguée générale du Québec à New York, Martine Hébert.

La Ville de New York compte déjà plusieurs entreprises québécoises parmi ses fournisseurs, dont AddÉnergie, Nova Bus et Effenco.

« La pandémie a durement affecté les activités des entreprises exportatrices. En affaires, rien ne remplace le contact humain et il faut se réjouir de la reprise graduelle des missions commerciales. La DGQNY suit la situation de près et peut répondre aux interrogations de la communauté des affaires à ce sujet », poursuit-elle.

En mai dernier, la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Nadine Girault, dévoilait la Stratégie territoriale pour les États-Unis, dont l’objectif est de consolider les acquis du Québec au sud de la frontière et de percer de nouveaux marchés.

À preuve, les autorités de l’État de New York ont sélectionné cette semaine le projet Champlain Hudson Power Express (CHPE) pour la livraison d’hydroélectricité au cœur de la Grosse Pomme.

L’administration Biden n’est toutefois pas la seule à miser sur l’économie verte pour relancer son économique. La lutte mondiale contre les changements climatiques génère des occasions d’affaires partout sur la planète.

Misant sur la diplomatie comme levier pour renforcer le positionnement de l’expertise québécoise à l’étranger, le ministère des Relations internationales et de la Francophonie a mis sur pied une équipe environnementale internationale qui assure la coordination de l’action internationale du Québec en matière de protection de l’environnement et de la lutte contre les changements climatiques.

À la une

Bourse: Wall Street finit sur une note contrastée, entre croissance molle et bons résultats d'entreprises

Mis à jour à 17:24 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto avance en territoire record malgré le recul de l'énergie

À surveiller: Alcoa, Bank of America et Morgan Stanley

10:45 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Alcoa, Bank of America et Morgan Stanley? Voici quelques recommandations d'analystes.

Titres en action: Hexo, Rogers Sugar, Alstom, Philips

10:01 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.