Une nouvelle formation sur la gestion des risques financiers en entreprise

Publié le 20/08/2020 à 00:01

Simon Jacques, directeur exécutif, formation et développement des affaires à l’ICD

Les dirigeants d’entreprise pourront suivre dès cet automne un nouveau programme de formation portant sur la gestion des risques financiers en entreprise, proposé par l’Institut canadien des dérivés (ICD) en partenariat avec l’École des dirigeants HEC Montréal.

Grâce à trois modules de formation successifs, offerts en ligne à partir du 29 septembre 2020, les dirigeants d’entreprises, directeurs financiers et gestionnaires de tous les secteurs d’activité pourront approfondir leurs connaissances sur la gestion des risques financiers. Des experts en la matière leur donneront des exemples concrets pour cerner les risques encourus dans leur organisation, en plus de leur présenter des méthodes pour les analyser et, ultimement, prendre les meilleures décisions.

« Tous les trimestres, les entreprises produisent une foule de tableaux de bord et d’indicateurs [pour mitiger les risques], mais les gens ne les regardent pas. Ils n’arrivent pas à s’y retrouver, à distinguer les priorités », soulève Simon Jacques, directeur exécutif, formation et développement des affaires à l’ICD.

Résultat : les risques sont mal gérés. Dès qu’un problème d’ordre financier survient, l’entreprise se retrouve en gestion de crise.

Mieux cibler les risques
En suivant les formations conçues par l’ICD, en partenariat avec l’École des dirigeants HEC Montréal, les membres de la haute direction d’une organisation deviendront plus proactifs et pourront concevoir leur propre plan d’action en matière de gestion des risques.

« Notre but, c’est d’outiller les chefs d’entreprise et les directeurs financiers afin qu’ils puissent cibler les risques sur lesquels ils doivent se concentrer et les gérer selon les besoins de l’organisation, sa taille et son budget », mentionne Simon Jacques.

Qui plus est, ils deviendront moins dépendants des experts externes, dont les objectifs peuvent différer de ceux de leur entreprise.

Les risques opérationnels
La première formation détaillera les risques opérationnels. « Ces risques peuvent découler d’une atteinte à la réputation, d’un enjeu environnemental, de la désuétude d’un produit ou d’un problème d’approvisionnement, entre autres, expose Simon Jacques. Ce ne sont pas des risques financiers purs, mais ils peuvent avoir une conséquence financière. »

Les concepts et les techniques de base en matière de gestion des risques seront ainsi expliqués par David Stréliski, président de Stréliski Risques Conseil. Cet expert fera appel à la vision stratégique des gestionnaires, qui devront déterminer les risques prioritaires, évaluer leur impact et élaborer des scénarios pour les atténuer.

Les risques du financement
Le comptable et directeur associé de ROYNAT Capital, Richard Morrison, éclairera les participants, au cours de la seconde formation, sur les risques associés au financement. Il enseignera les façons dont une entreprise peut se distinguer des autres grâce aux ressources financières dont elle dispose pour ses opérations.

« On veut démontrer aux directeurs financiers et aux chefs d’entreprise l’importance de mettre en place la bonne structure de financement et de l’utiliser pour développer un avantage concurrentiel », indique Simon Jacques.

Les risques de change
La dernière formation concerne particulièrement les entreprises actives dans le marché international. Le président d’Optionsdevises, Normand Faubert, présentera les risques de change. Il expliquera le cycle de conversion des flux de trésorerie, le fonctionnement de la couverture de change et la question des produits dérivés.

« Trop souvent, ces risques financiers font l’objet de recettes communes poussées par des institutions financières, souligne Simon Jacques. Les taux varient constamment, et la trésorerie de l’entreprise aussi. Ça nécessite une gestion des risques plus dynamique. »

Au fil de ces trois formations, les participants pourront se nourrir des échanges avec les autres dirigeants, en plus de faire des liens avec les besoins et les objectifs de leurs entreprises. En améliorant leur compréhension de la gestion de risques, les gestionnaires de tous les secteurs économiques pourront y trouver leur compte, assure Simon Jacques.

Les dates à retenir

Gestion des risques d’entreprise : soutien à la décision pour gérer les impacts à risque financier : 29 septembre, 6 et 13 octobre

Améliorer la compétitivité de votre entreprise par le biais du financement : 13 et 16 octobre

Intégrer la gestion du risque de change dans votre modèle d’affaires à l’international : 23 et 27 octobre

Pour plus d’information : https://www.hec.ca/ecole-des-dirigeants/formations/gestion-des-risques-financiers-en-entreprises.html

À la une

À la une: ces PME qui sont loin de reposer en paix

Édition du 28 Octobre 2020 | Les Affaires

Des PME de notre classement des 300 nous partagent leurs meilleures stratégies d'adaptation.

Retour vers le futur

Édition du 28 Octobre 2020 | Marie-Pier Frappier

BILLET. «Je crois que vous n'êtes pas encore prêt pour ce genre de chose... par contre vos gosses vont adorer ça!»

Des policiers de la SQ victimes collatérales d'une cyberattaque

Il y a 55 minutes | La Presse Canadienne

Après un vol de données survenu dans les serveurs d’une firme informatique de Terrebonne, Xpertdoc.