Reprenez le contrôle en vous assurant de tirer le maximum de votre investissement!

Publié le 07/11/2019 à 00:01

À l’heure de l’omniprésence de l’Internet et des médias sociaux, nous n’avons jamais autant communiqué. Et pourtant, si la quantité y est, la qualité de cette même communication n’est pas toujours au rendez-vous pour les entreprises et les organisations qui souhaitent rejoindre le plus efficacement possible leurs clients actuels et futurs.

Tel est le constat établi par Pierre Balloffet, professeur agrégé au Département d’entrepreneuriat et innovation de HEC Montréal. L’enseignant et expert a la conviction que la maitrise d’un certain nombre d’outils concrets peut pourtant permettre aux entreprises d’atteindre pleinement leurs objectifs de communication marketing. C’est avec cette vision résolument pragmatique que ce professeur reconnu a conçu, appuyé en cela par une équipe de plus de six formateurs chevronnés, le programme L’essentiel en communication marketing, offert à L’École des dirigeants, toujours à HEC Montréal. Nous l’avons rencontré à ce sujet.

École des dirigeants : À l’heure de la révolution numérique, les entreprises et les organisations sont-elles généralement habiles à tirer le meilleur parti de leur communication marketing ?

Pierre Balloffet : Nous sommes à l’heure actuelle dans une situation quelque peu paradoxale, où les entreprises et les organisations n’ont jamais eu autant accès à des moyens de communiquer et ceci au meilleur prix. Mais en même temps, elles sont souvent perdues face à cette nouvelle réalité. Soit qu’elles considèrent que le risque communicationnel s’avère élevé, soit que l’organisation traditionnelle de la fonction marketing au sein de ces organisations rend la chose difficile. Le but de cette formation, c’est de justement permettre à ces organisations de reprendre en main leur communication marketing afin de profiter à plein des possibilités qui leur sont offertes aujourd’hui.

C’est particulièrement important dans le cas des PME. Il ne s’agit pas nécessairement pour une entreprise d’internaliser l’ensemble de ses activités de communication marketing : les agences de publicité et de communication vont continuer à exister! Il y a toutefois urgence d’établir de nouveaux modes de collaboration entre celles-ci et les PME.

École des dirigeants : Dans le contexte actuel, existe-t-il des fondamentaux à suivre pour bien réussir sa communication marketing?

Pierre Balloffet : L’entreprise est devenue son propre média, c’est une grande source d’avantages, une nouvelle source de risque également. Le défi est d’autant plus grand qu’il faut aussi travailler l’expérience client, que ce soit en B2C ou en B2B, en intégrant l’ensemble de cette expérience et des communications qui lui sont liées, ceci à tous les points de contact. Il faut arrêter de voir l’expérience client comme une sorte de mille-feuilles, avec des réalités qui se superposent les unes aux autres : la réalité dans l’univers virtuel, la réalité dans le magasin, etc. Toutes ces réalités doivent être parfaitement intégrées, parfaitement arrimées. Finalement, la mise en place d’un tableau de bord, de nouvelles métriques, est incontournable. Il faut s’assurer que le lien qui est fait entre les investissements qui sont consentis en termes de communication marketing et les résultats d’affaires demeure bien présent, bien identifié. C’est une des conditions afin de maintenir et de hausser à terme le niveau de son retour sur investissement en communication marketing.

École des dirigeants : Quelles sont les grandes tendances à surveiller en communication marketing d’ici cinq à dix ans?

Pierre Balloffet : Il y a des tendances assez nettes qui se dessinent. L’approche collaborative est l’une de celles-ci : la collaboration entre les entreprises et une multitude de partenaires, notamment les agences spécialisées, sera essentielle dans le futur. Par ailleurs, la montée en force des communautés se poursuivra. Créer une communauté autour de sa marque, l’alimenter et la faire vivre constitue, et continuera de constituer à l’avenir, un facteur clé de succès en termes de communication marketing. De plus, la révolution des données ne peut être passée sous silence : cet accès aux données est un moteur essentiel de la construction d’une marque. Il s’agit d’un outil formidable, mais on doit aussi considérer la responsabilité à l’égard de cette information que ceci impose désormais aux organisations. La sensibilité sur ce dernier point sera grandissante.

École des dirigeants : À quoi les participants peuvent-ils s’attendre en suivant L’essentiel en communication marketing?

Pierre Balloffet : C’est une expérience que nous avons voulu différente. Nous avons réuni une équipe de formateurs d’une génération nouvelle, très au fait des meilleures pratiques actuelles, avec des compétences très complémentaires. Nous avons choisi des personnes dont la contribution professionnelle est aujourd’hui marquante, avec un regard parfois critique sur certains modes d’action traditionnels, des personnes véritablement engagées dans le milieu de la communication marketing. En somme, nous avons misé sur des spécialistes qui font la communication marketing d’aujourd’hui, dans ce qu’elle a de meilleur. Les vraies questions, les vraies réponses, avec quelques-unes des meilleures têtes à Montréal, à la fois en termes de compétences, mais aussi en termes d’attitude et d’éthique à l’égard de leur travail avec leurs clients. Ils sont les représentants éloquents d’une nouvelle génération en communication marketing. Sincèrement, ça fait du bien!

École des dirigeants : Vous avez plus tôt signalé l’importance de l’expérience. C’est une chose que vous avez appliquée mot pour mot à ce nouveau programme, non?

Pierre Balloffet : Tout à fait! Le programme débute, par exemple, avec une soirée au cours de laquelle les participants vont pouvoir se rencontrer et faire également connaissance avec l’équipe de formateurs, de manière à s’assurer d’une parfaite intégration des cinq journées du programme. Un cas exemplaire de PME sera aussi présenté, celui de l’entreprise de bottes de travail Royer. Avec ce tout nouveau programme, cohorte après cohorte, nous souhaitons véritablement faire école! Il y a une demande très présente pour des approches nouvelles et très concrètes, d’application quasi immédiate, avec à la clé des résultats probants. Le monde de la communication marketing est en profonde mutation et beaucoup d’entreprises ou d’organisations ne savent pas toujours comment profiter au mieux de cette nouvelle donne. Notre but, c’est d’éclairer pleinement ces organisations, de les aider concrètement à atteindre leurs objectifs, même les plus ambitieux !

Découvrez les formations de l’École des dirigeants HEC Montréal :
L’essentiel en communication marketing ;
Nos formations en communication et en marketing et vente.

À la une

De multitude d'écarts de revenus en défaveur des gens racialisés au Canada

Le taux de chômage le plus élevé était celui des femmes racialisées, de 9,6 %.

À surveiller: Telus, Roots et Banque TD

09:23 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Telus, Roots et Banque TD? Voici quelques recommandations d'analystes.

Dites, ça vous dirait de travailler depuis la Floride?

BLOGUE. Votre réalité, demain matin? Oui, mille fois oui, selon une étude de Harvard et de la Northeastern...