La rassurante illusion des ratios comptables

Publié le 01/03/2019 à 00:01

Ils ont certes leur utilité, mais les ratios comptables classiques sont loin de rendre un juste portrait de la situation réelle de l’entreprise, affirme en substance Julien Le Maux, professeur agrégé au Département de sciences comptables de HEC Montréal. Dès lors, quel indicateur serait en mesure de donner tant aux profanes qu’aux spécialistes un véritable aperçu de la santé d’une entreprise?

Pour notre expert, également animateur à l’École des dirigeants HEC Montréal, l’un des indicateurs les plus fiables est là, mais il faut creuser un peu pour le trouver! « Le principal indicateur qu’il faudrait regarder, affirme d’emblée Julien Le Maux, provient d’un document que peu de personnes lisent, à savoir le tableau des flux de trésorerie. C’est généralement un des derniers documents que les gens regardent, mais ça devrait être le premier! Trop souvent, on calcule des ratios de performance classiques, comme le rendement des capitaux propres, par exemple. Mais ça n’indique en rien la performance de l’entreprise. C’est une erreur que de faire cela, mais c’est ce que tout le monde fait. » Le pavé est lancé dans la mare, n’en déplaise aux tenants du modèle DuPont!

Pourquoi s’intéresser davantage aux flux de trésorerie de l’entreprise qu’à tous ces ratios que l’on peut déduire du bilan ou de l’état des résultats? Parce que les flux de trésorerie sont un indicateur campé dans la réalité, une caractéristique qu’on ne peut étendre à l’ensemble des ratios financiers généralement employés pour disséquer la performance de l’entreprise. « Les flux de trésorerie vont indiquer les sommes que génère réellement l’entreprise. Le résultat net, pour sa part, comprend certes les flux de trésorerie, mais aussi des écritures comptables diverses. C’est un amalgame de beaucoup de choses. Ce qui est réellement intéressant, c’est de savoir quelle est la trésorerie qui provient de l’exploitation dans l’entreprise, dans quoi elle investit et comment elle se finance. Les flux de trésorerie indiquent ce qui est dans le compte de banque », précise Julien Le Maux.

La clarté de l’information trouvée dans les flux de trésorerie constitue également un solide argument à l’emploi de ces données comptables. « L’avantage du document faisant état des flux de trésorerie, un document qui est obligatoire, c’est que toutes les entreprises – grandes, moyennes ou petites – doivent présenter cette information de la même manière. C’est donc un document que l’on peut comparer à celui d’autres entités, chose qui n’est pas nécessairement vraie pour l’état des résultats, qui peut prendre différentes formes et qui est basé sur des choix comptables définis par chaque entreprise individuellement », avance le professeur Le Maux.

La lecture de ce document permet de prendre acte, de manière simple et directe, des entrées et des sorties de fonds à trois chapitres, à savoir l’exploitation de l’entreprise, son financement de même que ses investissements. Ce sont là des informations qu’un expert pourrait éventuellement déduire par l’entremise de données glanées çà et là dans l’ensemble du rapport annuel de l’entreprise. Néanmoins, la lecture des flux de trésorerie facilite et accélère le diagnostic de l’entreprise : « C’est beaucoup plus détaillé. D’un seul coup d’œil, je vois qui obtient quoi au chapitre des entrées et des sorties de trésorerie », constate notre expert.

Les vieilles façons de faire sont probablement le pire ennemi des experts comptables, lorsque vient le temps d’évaluer la santé d’une entreprise, un fait dont peut témoigner le professeur Le Maux dans son enseignement et sa pratique. « Le tableau des flux de trésorerie est un document beaucoup plus récent », explique-t-il. À ce titre, laissez Julien Le Maux vous faire la démonstration de la validité et de l’utilité des flux de trésorerie pour évaluer une entreprise, en suivant les formations : Démystifier la finance pour apprécier l'information financière (version 3 jours) ou Méthodes et outils pour réussir l'évaluation d'entreprise

À suivre dans cette section

Les dossiers partenaires c'est quoi ?

Les dossiers partenaires sont mis à la disposition d'annonceurs désirant publier des contenus destinés à la communauté d’affaires. Les sujets de ces contenus et leur traitement demeurent à l’entière discrétion des annonceurs. Les journalistes de Les Affaires ne sont pas impliqués dans la rédaction de ces contenus.

À la une

Négos avec Air Canada: l'action de Transat continue à prendre de l'altitude

La période de négociations exclusives entre Transat A.T. et Air Canada se termine ce soir.

Forte hausse des revenus publicitaires chez Corus

Corus Entertainment (CJR-B) a dévoilé mercredi des revenus de 458 M$, en hausse de 4% au cours du 3e trimestre

Bourse: encore des aubaines malgré les sommets historiques

BALADO GESTIONNAIRES EN ACTION. Même si les indices américains sont à des sommets, on peut encore trouver des aubaines.