Révolutionner le travail grâce au pouvoir de l’IA générative

Publié le 28/08/2023 à 00:01

Par Brian Cann, Directeur régional pour l'Est du Canada chez Microsoft


L’intelligence artificielle (IA) n’est pas née de la dernière pluie. La vérification orthographique, PowerPoint, les courriels, les moteurs de recherche et les logiciels anti-virus ont intégré l’IA et l’apprentissage automatique depuis des années pour aider à simplifier les tâches quotidiennes.

En fait, l’IA est tellement omniprésente que la plupart d’entre nous ne savons pas que nous en bénéficions. Aujourd’hui, notre relation à l’IA change. Les outils d’IA nouvelle génération nous permettent d’interagir différemment avec celle-ci, ce qui la rend plus accessible grâce à l’utilisation du langage naturel. Cette année, Microsoft a lancé Microsoft 365 Copilot, qui combine la puissance des grands modèles linguistiques avec les données dans Microsoft Graph et Microsoft 365 – la suite d’applications de productivité que presque tout le monde utilise sous une forme ou une autre depuis des décennies (comme Word, Excel, Outlook et Teams). – afin de faire du langage naturel l’outil de productivité le plus puissant de la planète.

Un programme d’accès anticipé a été lancé en mai, mettant Microsoft 365 Copilot à la disposition de 600 clients de Microsoft dans le monde entier.

La technologie d’IA nouvelle génération a le potentiel de révolutionner notre façon de travailler et elle n’aurait pas pu arriver à un meilleur moment. Les données 2023 de l’Indice des tendances de travail Microsoft, « L’IA va-t-elle changer le monde du travail? », nous disent que le rythme de travail s’est accéléré plus rapidement que ce que les humains peuvent suivre, et cela a une incidence sur l’innovation.

Microsoft a interrogé 31000 employés et dirigeants dans 31 pays et a analysé des milliards de signaux de productivité de Microsoft 365, ainsi que les tendances de la main-d’œuvre du graphique économique de LinkedIn.

Un afflux toujours croissant de données, d’informations et de communications constantes a laissé les gens en difficulté pour suivre, tandis que les entreprises sont sous pression pour stimuler la productivité dans un climat économique incertain. La dette numérique ainsi que la quantité écrasante de données et de tâches que les humains ont du mal à traiter entrave notre capacité à nous concentrer sur les tâches créatives et l’innovation, ce qui a une incidence sur la productivité individuelle et organisationnelle, ainsi que sur l’économie mondiale.

Comment en est-on arrivés ici ? Le temps consacré aux réunions, aux courriels et aux autres formes de communication a augmenté de façon constante au fil des années, ce qui laisse aux employés moins de temps pour se concentrer sur un travail utile. La forte dépendance à l’égard des courriels et des réunions est devenue un obstacle majeur à la productivité, les réunions inefficaces étant considérées comme un des principaux coupables.

Selon l’indice de tendances du travail :

• 54 % des répondants canadiens admettent avoir de la difficulté à avoir le temps et l’énergie nécessaires pour accomplir leur travail efficacement, et ces personnes sont quatre fois plus susceptibles de dire qu’elles ont de la difficulté à innover et à penser de façon stratégique.

• À l’échelle mondiale, 62 % des répondants au sondage affirment avoir de la difficulté à consacrer trop de temps à la recherche d’information dans leur journée de travail.

• 66 % des Canadiens disent qu’ils ne se concentrent pas suffisamment pendant leur journée de travail.

• Dans l’ensemble des applications Microsoft 365, l’employé moyen consacre 57 % de son temps à communiquer (dans le cadre de réunions, de courriels et de clavardage) et 43 % à créer des documents, des feuilles de calcul et des présentations.

• 55 % des dirigeants canadiens s’inquiètent du manque d’innovation au sein de leurs équipes.

L’IA générative offre des solutions pour les éléments qui prennent du temps, qui bloquent les calendriers et drainent la précieuse puissance de notre cerveau. En tirant parti des outils alimentés par l’IA, les réunions peuvent devenir plus efficaces et productives, ce qui permet aux employés de communiquer au moment et de la façon qui leur conviennent le mieux. L’IA peut également aider les employés à récupérer leur temps de concentration en automatisant les tâches répétitives et en rationalisant les processus de recherche d’information.

Mais si l’IA est devenue si puissante, si utile et si capable - qu’est-ce que cela signifie pour notre sécurité d’emploi? L’IA nous remplacera-t-elle? Contrairement à certaines manchettes incendiaires, les employés sont plus optimistes que craintifs à l’égard de l’IA au travail. La majorité des Canadiens se disent prêts à tout déléguer, des tâches administratives et analytiques aux tâches créatives, en passant par l’intelligence artificielle pour alléger leur charge de travail. Les employés croient que l’intelligence artificielle peut améliorer leur créativité, en les aidant à générer des idées et en modifiant leur travail.

Les dirigeants d’entreprises reconnaissent également le potentiel de l’intelligence artificielle pour habiliter les employés plutôt que de les remplacer. Les chefs d’entreprises cherchent à tirer parti de l’intelligence artificielle pour éliminer les activités à faible valeur, améliorer les capacités des employés et accélérer la productivité.

Selon l’indice de tendances du travail :

• Les gestionnaires sont deux fois plus susceptibles (1,5 au Canada) de dire que l’IA serait utile en milieu de travail en stimulant la productivité plutôt qu’en réduisant l’effectif.

• Au Canada, 71 % des gens seraient à l’aise d’utiliser l’intelligence artificielle non seulement pour les tâches administratives, mais aussi pour le travail d’analyse (74 %) et même pour les aspects créatifs de leur rôle (64 %).

Travailler aux côtés de l’IA deviendra une partie intégrante de notre façon de travailler, de la même manière qu’Internet et les ordinateurs sont devenus des outils indispensables de toute entreprise. Les employés et les organisations qui souhaitent tirer pleinement parti de cette nouvelle technologie devront concentrer leurs efforts et leurs investissements sur le développement de l’aptitude de leur effectif à l’intelligence artificielle. L’ère du travail axé sur l’IA est arrivée – comment va-t-elle changer votre façon de travailler?

À la une

Bourse: nouveaux records pour le Nasdaq et le S&P 500

Mis à jour le 21/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en légère hausse.

Bourse: les gains du S&P 500 en 2024 restent fragiles

03/05/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Plus de la moitié du gain du S&P 500 lors des quatre premiers mois de 2024 est attribuable à... Nvidia.

Bourse: les gagnants et les perdants du 21 mai

Mis à jour le 21/05/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.