À la découverte d’entreprises d’ici qui ont percé le globe – partie 3

Publié le 20/12/2021 à 00:01

Dans le cadre du Gala MercadOr Québec, qui a eu lieu le 4 novembre 2021, 10 entreprises d’ici se sont démarquées. Dans cet article, découvrez deux lauréats : Comaintel et Adfast.

COMAINTEL

Prix Leader à l’export – région intermédiaire

Depuis 1991, Comaintel manufacture des systèmes de chauffage de rouleaux par induction électromagnétique employés pour le contrôle de l’épaisseur du papier et de l’aluminium. Pour devenir un leader mondial dans les procédés industriels de contrôle de profil et le préchauffage de structures d’acier, elle a créé des partenariats avec les plus grands manufacturiers d’équipements destinés aux industries du papier et de la lamination de l’aluminium. En plus d’avoir fait la promotion de la valeur ajoutée de ses solutions auprès de ses clients finaux, elle a recruté un réseau d’agents manufacturiers dans certains pays ciblés.

« Nous sommes très surpris d’avoir remporté ce prix, car nous ne sommes vraiment pas très connus localement. La totalité de notre chiffre d’affaires est à l’extérieur, et même les habitants de notre région n’ont souvent jamais entendu parler de nous! Notre équipe est cependant très heureuse de cette reconnaissance, car nous gagnerons à être connus aux niveaux local et provincial au cours des prochains mois et années », dévoile Christian Descoteaux, vice-président des ventes et marketing chez Comaintel.

Au cours de la prochaine année, l’entreprise de Shawinigan continuera de se développer et d’innover : « Nous allons lancer un nouveau produit de pointe qui permettra d’utiliser l’électricité, une énergie propre et abondante dans la province, plutôt que le gaz propane ou le gaz naturel. Notre solution plus écologique, plus rapide et plus économique intéresse déjà plusieurs clients », se réjouit M. Descoteaux.

MÉTAL 7

Prix Leader à l’export – région éloignée et Exportateur de l’année

Fondée il y a plus de 40 ans à Sept-Îles, Métal 7 occupe une position de premier plan dans le secteur du revêtement métallique, céramique et composite déposé par procédé de projection thermique. Pour se tailler une place à l’international, l’entreprise a concentré ses efforts sur des produits hautement spécialisés et à forte valeur ajoutée. Faire tomber les barrières linguistiques est un atout sur lequel l’entreprise mise dans ses relations internationales. Ainsi, ses propositions commerciales sont habituellement rédigées dans la langue du client et accompagnées d’une analyse des avantages des équipements proposés, toujours fabriqués sur mesure.

« Chaque fois que l’on voit un de nos équipements quitter l’atelier pour se rendre à l’étranger, ça nous rend très fiers. Donc, le fait d’avoir remporté non pas un, mais deux prix MercadOr, c’est la consécration! Ces distinctions soulignent le travail acharné et la créativité de nos bâtisseurs et de nos équipes. Ce genre d’encouragement nous donne l’énergie d’aller de l’avant et de continuer à développer des solutions novatrices », affirme Éric Martin, président-directeur général de Métal 7. Au passage, celui-ci mentionne qu’après avoir fait la promotion de ces récompenses sur les réseaux sociaux et les médias régionaux, l’entreprise a reçu plusieurs CV.

Pour les années à venir, Métal 7 continuera d’innover. « Nous prévoyons mettre sur le marché quatre nouveaux équipements de procédé pour le secteur du traitement de minerai. Plus particulièrement, ces nouveaux produits permettront aux usines d’agglomération de minerai de fer d’améliorer de façon significative l’efficacité de leurs procédés de tamisage et de cuisson, résultant en une plus grande productivité, une réduction des coûts opérationnels et une amélioration de la qualité du produit fini. Et encore plus intéressant, ces nouvelles solutions permettront également une réduction non négligeable de la consommation en énergie fossile actuellement utilisée dans ces procédés. Elles seront donc des incontournables pour ces grandes industries minières afin d’appuyer leurs efforts de réduction des GES », se réjouit M. Martin.

ADFAST

Prix Leader à l’export – région urbaine

Fondée en 1978, Adfast fabrique des adhésifs et d’autres produits de pose pour l’industrie manufacturière, les professionnels de la construction et les particuliers. Elle compte à la fois des usines, des laboratoires de recherche et développement, des entrepôts et un centre technologique. Ses 11 succursales, qui se trouvent au Québec, ailleurs au Canada et aux États-Unis, emploient 130 personnes. Sa croissance repose sur divers éléments : la fabrication de produits personnalisés, la maximisation de la portée de ses réseaux de distribution et son virage numérique. Une part importante de ses profits est réinvestie dans l’automatisation et l’expansion de son réseau de distribution.

« Nous sommes si fiers de notre équipe et de notre parcours! Nous voyons le prix comme un hommage à notre fondateur, dont la vision était de développer et de fabriquer tous nos produits au Québec, mais d’ouvrir des bureaux à travers l’Amérique du Nord pour fournir un soutien technique en personne à nos clients et des produits personnalisés à leurs besoins locaux », révèle Cindy Dandurand, vice-présidente marketing, centres clients et commerce en ligne chez Adfast.

Au cours des prochaines années, l’entreprise montréalaise ouvrira deux succursales, à Atlanta et dans le New Jersey. « Nous prévoyons d’ouvrir un nouveau bureau tous les huit mois », précise Mme Dandurand. Une nouvelle version de la plateforme de commerce en ligne ADstore sera également lancée un an après le lancement de la première version.

Longue vie à ces trois entreprises inspirantes!

À la une

Bourse: Wall Street boosté par Facebook

Mis à jour à 18:56 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a limité ses pertes grâce au secteur des technos.

Alphabet déçoit avec des revenus et un bénéfice net inférieurs aux attentes

16:34 | AFP

Son titre perdait plus de 4% lors des échanges électroniques après la clôture de la Bourse.

Amazon dépasse les attentes avec plus de 149G$ de chiffre d’affaires au 4T

16:29 | AFP

À Wall Street, son titre perdait plus de 4% lors des échanges électroniques après la clôture de la Bourse.