Gala MercadOr Québec : retour sur les gagnants de 2018 (partie 2)

Publié le 04/09/2019 à 00:01

De gauche à droite : M. Gabi Salabi, directeur commercial (Triotech), M. Sylvain Larose, chef de la direction financière et de l'administration (Triotech) et Mme Joanne Lemay, directrice et déléguée commerciale principale, Affaires mondial Canada, membre du jury.

Près d’un an a passé depuis le dernier (et tout premier!) Gala MercadOr Québec, un évènement chapeauté par Commerce International Québec (CIQ) et soutenu par des partenaires de choix, notamment Export Québec, une unité du ministère de l’Économie et de l’Innovation, et la Banque Nationale. Surfant sur la vague de son précédent succès, cette initiative visant à mettre en lumière la réussite des entreprises d’ici à l’étranger reviendra en 2019, soit le 20 novembre prochain au Château Royal à Laval. En prévision de cette 2e édition qui s’annonce hautement prometteuse, découvrez les témoignages de 4 entreprises lauréates en 2018 : Triotech, FilSpec, EXFO et Tornatech.

Triotech (prix Exportateur de l’année et Diversification de marchés)
Gagnante du très convoité prix Exportateur de l’année, l’entreprise spécialisée dans les attractions et les manèges destinés à l’industrie des loisirs et du divertissement a rapidement constaté les effets de cette récompense sur le plan de la reconnaissance par le milieu.

« Remporter deux prix MercadOr a été bénéfique à Triotech, car ils ont donné à l’entreprise une bonne visibilité dans la région et dans toute la province, remarque M. Christian Martin, vice-président marketing. J’encourage les entreprises à postuler; l’équipe est professionnelle et le parcours est enrichissant ».

FilSpec (prix Coup de cœur ex æquo)
Par ailleurs, recevoir un prix MercadOr comporte des avantages auxquels on ne penserait pas spontanément, notamment sur le plan de l’embauche de la main-d’œuvre. « L’effet sur notre notoriété locale fut plus que perceptible, ce qui nous a aidés dans nos campagnes de recrutement. L’effet est mesurable », assure M. Dominique Quintal, associé et vice-président ventes et marketing chez FilSpec.

Aux PME qui songeraient à soumettre leur candidature pour un prix MercadOr, M. Quintal donne les conseils suivants : « Présentez un dossier gagnant. Rendez la tâche du jury difficile. Forcez-le à créer une catégorie juste pour vous, pas parce que vous êtes les meilleurs, mais parce que vous êtes différents ».

EXFO (prix Leader à l’export)
Pour les entreprises de toutes tailles, être récompensées lors du Gala MercadOr Québec  représente   une  occasion de  célébrer  leurs   efforts. «  EXFO a la mission  de  rayonner à l’international depuis le jour 1. C’est très valorisant que notre succès soit reconnu chez nous. Obtenir le prix Leader à l’export a été une grande source de fierté partagée par nos employés, leurs amis et leurs familles. On ne prend jamais assez de temps pour mettre en valeur le fruit de notre travail », reconnaît M. Philippe Morin, président-directeur général.

Pour l’homme d’affaires, le Gala MercadOr Québec est une excellente initiative. « Il faut oser mettre en valeur ce qui est audacieux et courageux dans un projet d’entreprise comme le nôtre. Se développer à l’international n’est pas une mince affaire et il y a des entreprises très innovantes et créatives au Québec. Il faut en être fiers et en assurer le rayonnement », soutient-il.

Tornatech (prix Implantation à l’étranger)
Être reconnu par ses pairs et se démarquer de la concurrence : pour Tornatech, il s’agit de deux des principaux bienfaits d’avoir remporté un prix MercadOr en 2018. « Tornatech étant à la base une entreprise fièrement québécoise, il est très important d’être remarqués par nos pairs, mais aussi de se distinguer à l’international. Le prix MercadOr nous a permis de nous démarquer autant au Canada qu’à l’international en tant que compagnie de choix. Tornatech a maintenu en 2019 son envie de croître en faisant l’acquisition d’une compagnie aux États-Unis. Cette croissance est possible en grande partie grâce à notre notoriété sur le marché obtenue par la visibilité de ce type de prix », estime M. Bruno Goupil, président.

De plus, selon lui, « […] ce qui différencie les entreprises de renommée internationale des autres entreprises, ce sont les risques qu’elles sont prêtes à prendre. Le Gala MercadOr est une façon de reconnaître les entreprises de chez nous qui sont prêtes à utiliser les moyens nécessaires pour être un leader dans l’industrie ».

Favoriser les rencontres enrichissantes
Même si votre PME n’a pas déposé sa candidature pour un prix MercadOr, sachez qu’une visite au salon des exposants et une participation au cocktail de réseautage du 20 novembre vous permettront d’élargir votre réseau et de bonifier vos connaissances du monde de l’exportation. Vous avez tout à y gagner!

Pour en savoir plus sur les lauréats 2018, le Gala MercadOr Québec et pour acheter vos billets, visitez le mercador.ca.

Si ce n’est déjà fait, découvrez les témoignages inspirants de 3 autres entreprises lauréates de 2018 : Transformer Table, STAS et Mecademic. (lien vers la partie 1)

À la une

La plupart des A220 de la compagnie Swiss remis en service

11:57 | AFP

« 17 avions de la série C/A220 ont déjà été inspectés (…) Les moteurs sont en parfait état ».

A220 de Swiss cloués au sol: des inspections sont recommandées

Swiss, Delta Air Lines, Air Baltic, Korean Air, EgyptAir et Air Tanzania ont reçu des A220.

Swiss cloue ses appareils A220 au sol

Le transporteur aérien Swiss a décidé de clouer ses 29 appareils A220 (ex-CSeries) en raison de problèmes de moteurs.