Un quartier en pleine renaissance

Publié le 04/10/2019 à 00:30

Après plusieurs années de morosité, le District Central, l’ancien quartier du textile de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, se construit une nouvelle identité autour du design, la manufacture urbaine et la technologie. Un nouveau quartier d’affaires est en marche.

Le vent est en train de tourner pour le District Central. L’emblématique quartier de la mode vit une revitalisation spectaculaire portée par la Société de développement commercial (SDC) District Central qui joue un rôle de catalyseur et de porte-voix des entreprises du territoire. Autrefois symbole d’une industrie textile florissante, ce quartier cosmopolite se construit une nouvelle image autour de trois pôles d’affaires: le design, la manufacture urbaine et la technologie. Un agrégat de créateurs audacieux et innovants fait flotter un vent d’espoir et de croissance sur ce territoire qui se trouve être en 4e position à Montréal en termes de concentration d’emplois. Quelque 25 000 travailleurs le fréquentent chaque jour, soit un peu plus de la moitié de son potentiel d’accueil global, estimé à 40 000.

DE SOLIDES ATOUTS

Pour séduire les nouveaux entrepreneurs, le District Central possède de solides atouts, à commencer par son patrimoine bâti, hérité de son passé industriel, qui s’étale sur plus de 2 millions de mètres carrés. Cela représente plus de 3 100 locaux, souvent vastes et donc propices à la croissance pour leurs futurs occupants. Pour couronner le tout, mentionnons que ces espaces robustes et de qualité sont loués à des prix attractifs, et que les propriétaires peuvent accommoder les besoins des candidats. La présence d’équipements spécifiques, comme des monte-charges ou des quais de chargement, peut aussi peser dans la balance selon le profil des compagnies.

L’immobilier n’est pas la seule force de ce nouveau quartier d’affaires. Son accessibilité plaide également en sa faveur, dans un périmètre qui comprend deux stations de métro (Crémazie et Sauvé), plusieurs lignes de bus, mais aussi deux autoroutes à proximité, la 40 et la 15, ainsi qu’un aéroport (Pierre-Elliott Trudeau).

UNE MOSAÏQUE DE TALENTS

Composé de 5 secteurs [Chabanel, Marché Central, Acadie, Sauvé et Saint-Laurent], le District Central puise son énergie dans un réseau comprenant quelque 1 800 entreprises. Dans cette mosaïque de talents, où l’audace côtoie la créativité, on trouve aussi bien de grands noms que des start-up bien décidées à laisser leur empreinte dans leur domaine d’activité. Si des compagnies comme PixMob, la Maison Marie Saint Pierre, les Fermes Lufa, Ssense, Matt & Nat ou encore Canada Goose occupent le devant de la scène, avec pour certaines une dimension internationale, d’autres pourraient leur emboîter le pas dans cet environnement humain et urbain stimulant taillé pour la reconquête. À l’image de la Centrale agricole ou Nectar, des nouveaux visages qui n’ont pas tardé à faire parler d’eux, contribuent aussi au rayonnement d’un quartier au potentiel immense et qui vogue vers un avenir radieux. Une nouvelle histoire est en marche dans le District Central.

À la une

Bombardier: la vente de ses usines lui rapportera 275 M$

Il y a 6 minutes | La Presse Canadienne

La cession des actifs est prévue pour vendredi.

Quel avenir pour le 9@5?

BLOGUE. C'est qu'il ne répond plus aux besoins d'une majorité de Québécois, lesquels ont pris goût à la flexibilité...

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

08:11 | LesAffaires.com et AFP

Les investisseurs ont les yeux rivés vers la propagation du coronavirus en Europe.