Téo Taxi : l’industrie du taxi revue et corrigée

Publié le 14/05/2018 à 00:10

Par je fais mtl

Je fais Mtl est un mouvement ouvert à tous les passionnés de Montréal qui désirent s’engager dans des projets qui ont un impact positif sur la ville et ses citoyens. Pour souligner le troisième anniversaire de Je fais Mtl, la population était invitée, en novembre 2017, à choisir ses 10 projets coups de cœur parmi 49 candidatures. Près de 2000 votes ont alors été enregistrés. Téo Taxi, un projet pilote de transformation de l’industrie du taxi, a séduit le public.

Qui ne connaît pas les taxis vert et blanc de Téo Taxi? L’entreprise bien connue du public propose de moderniser l’industrie du taxi à Montréal par l’électrification des transports, par l’établissement de conditions de travail plus avantageuses pour les chauffeurs et par l’amélioration de l’expérience client à bord des véhicules. Pour y arriver, elle mise sur une utilisation efficiente des technologies de l’information et sur un développement économique responsable.

Propriété de Taxelco, Téo Taxi embauche aujourd’hui quelque 400 chauffeurs qui jouissent de conditions de travail avantageuses : salaire garanti, semaine de 40 heures, temps supplémentaire limité à 5 heures par semaine, vacances, etc.

« Dans l’industrie traditionnelle, les chauffeurs travaillent en moyenne de 60 à 70 heures par semaine pour avoir un salaire décent, affirme Jean Vachon, directeur des communications et du marketing chez Taxelco. Chez Téo, leur salaire est garanti. Qu’ils aient une bonne ou une mauvaise semaine, il reste le même. »

L’équipe de Téo Taxi croit que les conditions de travail des chauffeurs affectent la qualité du service qu’ils offrent. Par exemple, ceux qui touchent un salaire garanti sont moins expéditifs parce qu’ils n’ont pas à desservir un grand nombre d’usagers pour augmenter leur paie. De la même façon, un chauffeur dont la charge de travail est raisonnable sera plus reposé, plus vigilant et plus sympathique qu’un autre qui accumule les heures supplémentaires. L’expérience client s’en trouve améliorée.

Selon Jean Vachon, c’est justement l’expérience du client à bord des voitures électriques de Téo Taxi qui fait le succès du projet pilote. L’entreprise est propriétaire des quelque 150 véhicules électriques conduits par ses chauffeurs. Elle en assure donc l’entretien et le nettoyage réguliers. « Toutes nos voitures sont propres et les chauffeurs sont professionnels. Rouler en voiture électrique est aussi une expérience agréable, ajoute-t-il, parce que ça ne fait pas de bruit. »

Bientôt 350 véhicules
Le projet pilote se terminera en novembre 2018. Téo Taxi devra alors démontrer aux investisseurs que son modèle d’affaires est viable et rentable. L’automne dernier, l’entreprise a obtenu l’aval du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports (MTMDET) pour augmenter le  nombre  de  ses véhicules  sur  les routes. « Nous étions limités à 120 voitures. Nous pouvons maintenant en avoir 350, ce qui va nous permettre de servir nos clients comme on le souhaite et de prouver que le modèle est viable », se réjouit M. Vachon.

Téo Taxi travaille également à l’optimisation de ses systèmes informatiques, lesquels sont responsables, entre autres, de la répartition. Cela nécessite « un immense effort de développement informatique et une fine calibration », souligne le directeur des communications et du marketing chez Taxelco. Ce dernier note qu’environ 60 % du temps, les taxis de l’industrie traditionnelle ne transportent pas de clients. « On est en train d’inverser cette statistique, entre autres en optimisant nos outils de répartition. »

Grâce à l’appui d’importants investisseurs, l’entreprise entend poursuivre l’expansion de sa flotte de véhicules, embaucher de nouveaux chauffeurs et, en 2019, exporter son modèle d’affaires.

L’équipe de Téo Taxi et de Taxelco tient à remercier les Montréalais pour leur soutien. « Depuis le début, ils ont été fabuleux! Merci, Montréal. Merci de nous appuyer. », insiste Jean Vachon. Ce dernier rappelle finalement que le mouvement Je fais Mtl a permis à Téo Taxi de se faire connaître, et ce, avant même son lancement. « Les gens nous attendaient. Ça nous a permis de mettre en valeur le projet », conclut-il.

Les dossiers partenaires c'est quoi ?

Les dossiers partenaires sont mis à la disposition d'annonceurs désirant publier des contenus destinés à la communauté d’affaires. Les sujets de ces contenus et leur traitement demeurent à l’entière discrétion des annonceurs. Les journalistes de Les Affaires ne sont pas impliqués dans la rédaction de ces contenus.

À la une

Vidéotron vend sa filiale 4Degrés Colocation

18/12/2018 | Denis Lalonde

Vidéotron vend 4Degrés Colocation à la société américaine Vantage Data Centers pour un montant de 259M$.

Trump fait pression sur la Fed, qui devrait faire la sourde oreille

18/12/2018 | AFP

La Réserve fédérale devrait faire la sourde oreille à une mise en garde de Donald Trump et relever ses taux d'intérêt.

Le pétrole chute de 6,6% à New York, à son plus bas en 15 mois

18/12/2018 | AFP

La production d'or noir atteint des niveaux records en Russie et aux États-Unis alors que la demande s'essouffle.