L’humain au cœur de la relance économique

Publié le 11/05/2021 à 00:01

Par DELAN

Depuis le début de la pandémie, nous avons accéléré l’utilisation de différents outils technologiques. Les plateformes pour rester connecté font maintenant partie de notre quotidien. Nous vivons en quelque sorte une petite révolution dans nos façons de travailler et de faire des affaires. Si le monde du travail est en pleine transformation, notamment avec l’accélération du numérique, l’humain est lui aussi en pleine évolution. Moteur essentiel au cœur de la relance économique, cet humain se questionne. Il revoit ses priorités, cherche à se sentir mieux et à faire partie d’organisations qui offrent des défis stimulants, mais qui ont aussi à cœur de prendre soin de leur monde.

La pandémie : une nouvelle étape d’adaptation

Ce grand bouleversement, provoqué par la pandémie, amène aussi des changements dans la façon d’attirer des talents. Recruter en 2021 ne se fait pas de la même façon qu’il y a trois, cinq ou dix ans. Il faut continuellement s’adapter au contexte, à ce que les humains vivent et à leurs besoins.

Si on regarde les dernières décennies, nous avons vécu plusieurs moments de transformation. Au début des années 1990, le besoin d’emploi après la crise économique était criant. Les gens avaient besoin d’un emploi. Puis, le boom de l’Internet a poussé les employés déjà en technologie à changer d’emploi pour se tourner vers les nouvelles technologies. Avec l’ère Google et des start-ups, dans les années 2010, les gens cherchaient de plus en plus une ambiance de travail. Nous avons vu apparaître les bureaux modernes transformant ainsi nos espaces de travail en milieux de vie : table de babyfoots, happy hour, bar à café, vendredi pizza, etc. C’est d’ailleurs une vision qui prévalait encore avant la pandémie.

L’ère de la mobilité

Alors que nous vivons présentement une transformation numérique en accéléré, que les façons de travailler sont complètement repensées, que les employés se sont habitués à travailler à distance, les employeurs, tous secteurs confondus – de la PME à la grande entreprise – n’ont d’autres choix que de s’ajuster à nouveau. Les employés aspirent à conserver ces nouveaux acquis qui permettent plus de flexibilité. Aujourd’hui, nous sommes à l’ère de la mobilité. Le travail – dans bien des cas – peut se faire de n’importe où. La nouvelle organisation du travail, même une fois les restrictions sanitaires levées, sera à l’avant-plan.

Grâce à la transformation numérique et le déploiement du télétravail, l’employé sait qu’il peut être performant à distance, cultiver son esprit d’équipe et mieux concilier différentes sphères de sa vie. La situation actuelle aura permis de répondre à des besoins qui existaient depuis au moins cinq ans.

En plus de ce besoin de flexibilité, il faut garder en tête que nous sommes toujours dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre. Résultat : le candidat a le choix et souhaite faire partie d’une organisation où la culture humaine est mise de l’avant.

Comment attirer les candidats potentiels?

Les transformations à faire et les projets à réaliser sont certes des sources de motivation pour les candidats, tout comme les technologies utilisées. Mais un talent sera davantage séduit et intéressé à faire partie d’une organisation qui prend des décisions centrées sur l’humain. Les entreprises qui se distinguent par ce type de leadership et qui voient les technologies comme un levier formidable pour transformer des façons de faire et faciliter la vie des gens, mettent toutes les chances de leurs côtés. Ces organisations auront une longueur d’avance et se distingueront des autres joueurs. Les talents veulent sentir qu’ils contribuent à une raison d’être, qu’ils ont un impact positif, décuplé par la technologie, et qu’ils font partie d’une organisation qui valorise l’humain.

Qu’est-ce qui nous attend dans les prochaines années, une fois la pandémie derrière nous? Les transformations que les organisations vivent aujourd’hui vont continuer de s’accélérer. Le besoin pour de la main-d’œuvre qualifiée sera toujours présent. Fort est à parier que la gestion humaine demeurera un prérequis important pour les futurs employés.

Pour en savoir davantage sur comment DELAN peut vous aider, visitez le www.delan.qc.ca 

 

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.