Chasseurs de têtes: une valeur ajoutée en pénurie de talents

Publié le 22/11/2021 à 00:01

Par DELAN

La pénurie de main-d’œuvre n’est pas un nouveau concept au Québec, ou même au Canada. Selon un sondage de la Banque du Développement du Canada (BDC), près de 40 % des PME rencontraient déjà des difficultés à embaucher de nouveaux employés en 2018. Si on regarde les chiffres de 2021, au Québec, c’est plus de 194 000 postes qui sont à pourvoir. Avec un nombre aussi important de postes vacants, nous nous devons de revoir nos façons de faire en matière de recrutement. Encore plus lorsque l’on sait que ce sont les candidats qui ont le gros bout du bâton face aux employeurs.

Des pistes de solutions, il en existe déjà plusieurs, mais avez-vous pensé à commencer par la base, c’est-à-dire, à revoir vos stratégies de recrutement?

Les chasseurs de têtes : la solution?

Et si la solution passait par les services d’une firme de chasseurs de têtes? Dans le contexte actuel, ils ont une importance capitale dans le monde du travail, par leur participation à l’amélioration des conditions de travail au Québec et au changement de culture dans les organisations.

Ils maîtrisent à la fois le point de vue de l’entreprise et du candidat, ils comprennent et identifient les besoins de chacun. Pas question de distribuer des CV à l’aveugle ou de se fier à des mots-clés sur un bout de papier... Avec des entrevues complètes, ils cherchent ce qui motive un candidat, en plus d’identifier ses compétences techniques. De la même façon, ils prennent le temps de rencontrer chaque client pour bien comprendre leurs réels besoins et leurs projets de croissance. Être chasseur de têtes, c’est travailler en symbiose pour le bien de l’entreprise et du candidat. En plus de son rôle de médiateur, le chasseur de têtes a également le rôle de guider les entreprises sur les nouveaux besoins des candidats, en les mettant au fait de la réalité d’aujourd’hui.

L’humain au cœur des décisions

Aujourd’hui, un employeur doit « vendre » plus que son entreprise auprès d’un candidat. Il doit également lui vendre le gestionnaire, le poste, l’ambiance, les projets, etc. La réalité actuelle pousse le candidat à chercher avant tout une entreprise avec des valeurs humaines, qui va l’écouter, l’encadrer et le faire grandir, tout en respectant son équilibre travail-famille. Plus encore, un candidat sera davantage séduit et intéressé par une entreprise qui prend des décisions centrées sur l’humain. Il veut sentir qu’il contribue à une raison d’être et qu’il a un réel impact.

D’où l’intérêt, en tant qu’entreprise, de miser sur l’empathie. Elle contribue à l’établissement de relations et d’une culture organisationnelle positive. Vous obtiendrez de meilleurs résultats en considérant bien vos futurs candidats et en leur laissant la place pour exprimer leurs besoins, leurs intérêts, leurs hésitations et leurs points de vue. C’est en prenant tous ces éléments en compte que vous serez en mesure de lui faire une offre intéressante qui pourra, potentiellement, peser dans la balance.

En tant que firme de chasseurs de têtes, nous avons vu passer beaucoup de candidats depuis 25 ans. Notre conseil pour réussir votre recrutement serait : soyez flexible, ouvert et à l’écoute du marché, car celui-ci change rapidement. Restez proactif et non réactif! Et surtout, mettez toujours l’humain au cœur de vos décisions.

À la une

Bourse: Wall Street termine la semaine en hausse pour la première fois en deux mois

Mis à jour le 27/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse de plus de 200 points.

La Banque Nationale surpasse les attentes tandis que l'horizon économique s'assombrit

Les résultats du plus récent trimestre de la Banque Nationale montraient des hausses de revenus pour tous ses secteurs.

À surveiller: Quincaillerie Richelieu, Saputo et Costco

27/05/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Quincaillerie Richelieu, Saputo et Costco? Voici quelques recommandations d’analystes.