Utiliser la technologie pour créer une société plus juste et responsable

Publié le 12/04/2021 à 16:30

Par JCCM

L’industrie du jeu vidéo, qui emploie plus de 13 000 personnes au Québec à travers 218 entreprises, rassemble de jeunes professionnel.le.s techno-créatifs des quatre coins de la province. Mais elle n’est pas la seule industrie à pouvoir compter sur ces visionnaires. À quoi ressemble la relève techno-créative du Québec? C’est la question que nous avons posée à Francis Baillet, vice-président Affaires corporatives chez Ubisoft.

Contribuer à l'essor global des entrepreneur.e.s du secteur techno-créatif québécois fait partie des engagements d’Ubisoft. Leurs studios de Montréal, Québec et Saguenay ont d’ailleurs collaboré avec plus de 350 entreprises d’ici, dont 85 entreprises issues de ce secteur. Pour la troisième année consécutive, Ubisoft présente la catégorie « Jeune leader techno-créatif/ techno-créative » du Concours provincial ARISTA de la Jeune Chambre de commerce de Montréal. Francis Baillet pense d’ailleurs qu’il s’agit d’une occasion en or pour la relève qui, depuis plus d’un an, a moins d’occasions de briller auprès de la communauté d’affaires.

« La dernière année a emporté avec elle tous les événements de réseautage qui nous permettait d’échanger entre gens du milieu. Le concours ARISTA arrive à point alors que cette relève a besoin de se faire connaître de gens qui ont le potentiel d’être leurs mentors, leurs prochains investisseurs ou même leurs partenaires d’affaires. »

Plurielle, jeune, curieuse, innovante et collaboratrice sont cinq façons de décrire la relève techno-créative pour qui le réseautage est essentiel. Si la dernière année a mis sur pause les plus grands événements de réseautage, elle n’a toutefois pas empêché les jeunes leaders de continuer de développer le Québec de demain.

Du côté techno-créatif, des entreprises d’ici connaissent d’énormes succès. Francis Baillet souligne d’ailleurs le cas de Dialogue, le plus grand fournisseur de télémédecine au pays, qui vient tout juste d’entrer en bourse, de Cook it qui a triplé le nombre de personnes qu’elle employait avant mars 2020 et de Sabotage Studio qui a réussi à récolter 1.6 million de dollars en sociofinancement après un mois de campagne sur la plateforme Kickstarter.

Une relève inspirante et plurielle, tous secteurs confondus

Depuis 30 ans, le Québec regorge d’histoires à succès dans le milieu techno-créatif. Alors que de grandes entreprises intègrent la technologie pour constamment améliorer leur offre, d’autres naissent du désir de répondre à une problématique dans un secteur ciblé.

« On a tellement de beaux exemples de personnes qui ont utilisé la technologie pour innover et transformer un secteur connexe à notre milieu. C’est d’ailleurs le cas de Shawn Young, cofondateur et PDG de Classcraft, qui a remporté la catégorie en 2019, et grâce à qui c’est aujourd’hui le fun pour des millions d’élèves des quatre coins du monde d’aller à l’école et de passer des examens. »

Nombreuses sont les personnes qui, comme Shawn, ont développé des solutions innovantes en utilisant la technologie pour solutionner une problématique dans des secteurs comme la santé, les finances, la mode et l’éducation, pour ne nommer que ceux-là.

Transformer une société grâce à la technologie

La 44e édition du Concours ARISTA souhaite, plus que jamais, récompenser de jeunes leaders aux projets qui transforment la société québécoise sur le plan environnemental et social. De son côté, Francis Baillet est convaincu que la responsabilité sociale d’entreprise, le développement durable et les principes ESG sont tous des incontournables des affaires de la relève entrepreneuriale québécoise. Il souligne d’ailleurs les nombreuses initiatives mises sur pied par les différentes entreprises de l’industrie qui souhaitent promouvoir l’équité, la diversité et l’inclusion (EDI) au sein du milieu techno-créatif. Il croit d’ailleurs que la diversité des entrepreneur.e.s est ce qui fait la force de cette industrie à qui l’on doit de nombreuses solutions technologiques qui répondent à des problématiques qui touchent tout le monde, dans différents secteurs.

« Les leaders techno-créatifs et techno-créatives auront un rôle crucial à jouer dans les prochaines années afin de créer des solutions qui permettront à notre société d’être plus responsable. Il importe à tous de les accompagner dans leurs ambitions. »

Pour découvrir la liste complète des différentes catégories et soumettre une candidature à la 44e édition du concours ARISTA de la JCCM, rendez-vous ici.

 

À la une

Ottawa octroie 740 M$ pour aider les aéroports

Le gouvernement fédéral a mis au point un ensemble de programme pour soutenir les aéroports affectés par la pandémie.

Lithium Amérique du Nord: Legault «doit intervenir»

Sayona Québec et Central America Nickel sont en lice pour racheter la mine Lithium Amérique du Nord.

À surveiller: Lassonde, Recettes Illimitées et Dialogue

Il y a 27 minutes | Dominique Beauchamp

Que faire avec les titres de Lassonde, Recettes Illimitées et Dialogue? Voici quelques recommandations d'analystes.