À la croisée des chemins : votre fin de bail commercial

Publié le 10/06/2022 à 00:01

Par Beneva

Le bail de votre local d’affaires arrive à échéance bientôt et votre propriétaire-locateur vous propose de le renouveler moyennant des conditions que vous jugez somme toute acceptables. Vous replongez dans vos souvenirs, cinq ans auparavant, à la signature de votre premier bail commercial. Que ferez-vous maintenant ?

Lorsque vous avez lancé votre entreprise, il y a cinq ans, déjà, de nombreuses préoccupations devaient être prises en compte simultanément, dont la décision quant à ce local commercial. Vous le considériez alors comme étant idéal pour votre futur commerce. Et vous avez eu raison, au vu de la prospérité toujours grandissante de vos affaires. Mais cette proposition de renouvellement de bail vous ramène aussi à l’essentiel de votre entreprise : définir la prochaine étape de votre planification stratégique.

Il est bien tentant de se limiter à simplement se demander si l’on renouvelle… ou pas. Après tout, l’intuition en affaires ne peut-elle pas être un bon indicateur en soi ? Mais il pourrait s’avérer judicieux de se demander plutôt où en est rendue l’entreprise. Quelles sont donc les étapes de votre plan de match ? Autrement dit, plus vous actualiserez votre plan d’affaires adéquatement, plus les décisions seront faciles à prendre, quelles qu’elles soient.

Des pistes de réflexion

La vérité, c’est que réfléchir à un objectif à long terme nous positionne dans une réflexion d’affaires qui doit prendre en considération une foule d’autres variables. Pour faire un choix avisé quant à votre local d’affaires, une analyse de la concurrence actuelle, de vos produits, des prix en vigueur, de la main-d’œuvre disponible et de l’achalandage sont notamment des facteurs incontournables à soupeser.

Bien souvent, le casse-tête qui s’impose est d’un autre ordre : louer ou acheter ?

Chacune de ces options propose des avantages et des inconvénients. La location vous attache à un lieu physique pour une durée fixe au détriment, entre autres, de l’évolution des habitudes des consommateurs. Pensons à l’essor du commerce électronique, à titre d’exemple. D’où l’importance d’analyser les variables mentionnées précédemment.

Par contre, la location nous permet de mieux nous adapter au long terme sans investir des sommes importantes de capital à court terme. Elle nous permet aussi, selon le site, de bénéficier d’un achalandage important. À l’inverse, pour un commerçant indépendant, l’achat d’un immeuble commercial demande l’immobilisation d’un capital important, à un moment même où les prix de l’immobilier sont en hausse vertigineuse en raison de l’offre restreinte disponible sur le marché.

Finalement, il ne faut pas perdre de vue qu’une jeune entreprise est souvent confrontée aux soubresauts du marché. Elle doit toujours être en mode créatif pour se garder une certaine flexibilité dans le cadre de son exploitation. Par conséquent, une approche de négociation pour renouveler le bail commercial actuel dans une perspective de croissance et d’un environnement en constant changement s’impose.

Des modalités avant de renouveler

Un bail commercial doté de plusieurs clauses d’options de renouvellement est à privilégier. Par exemple, une clause de premier refus sur un espace adjacent devenu libre et une clause permettant la relocalisation dans le même immeuble dans l’éventualité où un meilleur emplacement deviendrait disponible sont autant de possibilités susceptibles de favoriser le développement et la croissance de l’entreprise.

Et selon la grandeur de l’immeuble occupé et de votre capacité financière, pourquoi ne pas vous prévaloir d’une option d’achat de cet actif, advenant le désir du locateur de s’en départir ? Autant de portes ouvertes pour de futures étapes, et le meilleur des deux mondes pour l’entrepreneur.

Assurances : faites vos devoirs

Profiter d’une réflexion d’affaires que suscite le renouvellement d’un bail commercial favorise aussi une réévaluation d’ensemble. À titre d’exemple, les assurances sont souvent analysées tardivement dans ce processus. Il ne faudrait surtout pas oublier toute l’importance que revêtent les différentes protections dont le but ultime est de sécuriser toutes les facettes de l’entreprise.

Pensez à l’impact de la responsabilité civile, à la protection de vos revenus dans l’éventualité d’une catastrophe et à la valeur élevée de votre inventaire, qui se veut la promesse de flux de trésorerie à venir. Chacune de ces composantes mérite d’être protégée sous une assurance commerciale bien adaptée à vos besoins.

Et ne sous-estimez surtout pas votre propre protection. En tant que propriétaire et souvent seul capitaine à bord, vous pourriez un jour devoir recourir à votre assurance invalidité. Une pause médicale est souvent impromptue et il est nécessaire de prévoir la pérennité de votre organisation malgré les aléas que la vie réserve, parfois.

Repensez le coût des assurances comme étant un investissement pour la sécurité tous azimuts de votre entreprise, au lieu de la considérer comme une simple dépense d’exploitation. Vous redonnerez ainsi ses lettres de noblesse à cette composante trop souvent méconnue de la protection de votre rendement.

 

À la une

Guerre en Ukraine: vers un scénario à la coréenne?

02/07/2022 | François Normand

ANALYSE. Plusieurs scénarios sont possibles en Ukraine, mais le plus plausible est une division durable du pays en deux.

Faire partie de la même équipe que Cole Caufield avec Lipsweater

01/07/2022 | Emmanuel Martinez

Une start-up montréalaise propose aux mordus du hockey de faire partie du même club que Cole Caufield.

Bourse: Wall Street termine en hausse, coup de rein avant le week-end férié

Mis à jour le 01/07/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto est fermée pour la Fête du Canada.