S’approvisionner au Québec, une stratégie gagnante pour le Groupe Dutailier

Publié le 04/04/2022 à 00:01

Depuis deux ans, la pandémie de COVID-19, les conflits de travail et la pénurie de main-d’œuvre sont à l’origine d’une véritable crise de l’approvisionnement qui donne des maux de tête aux organisations. Parmi les solutions : l’achat québécois. En plus de simplifier les activités des entreprises, il permet de maintenir des emplois ici, tout en offrant des produits faits au Québec.

C’est le choix qu’a fait le Groupe Dutailier, fabricant de fauteuils berçants et de mobilier pour enfants, qui a délaissé l’Asie pour s’approvisionner auprès de fournisseurs québécois.

Chaque semaine, l’entreprise produit plus de 700 meubles, qui sont vendus partout en Amérique du Nord dans des chaînes de magasins et par le biais de détaillants en ligne.

Au tournant des années 2000, le Groupe Dutailier, comme beaucoup de manufacturiers nord-américains, a fait appel à la Chine pour trouver certains composants de ses fauteuils berçants sur roulements à billes. Ce n’est plus le cas. Aujourd’hui, le bois, le carton, la mousse et d’autres matières qui entrent dans la composition de son mobilier proviennent en majorité du Québec.

« On aime avoir le maximum de contrôle sur notre chaîne d’approvisionnement, et on a bâti notre modèle de façon à être le moins dépendant que possible de nos fournisseurs. Alors, les pénuries des 18 derniers mois nous ont affectées, mais on a pu éviter le pire », explique David Fontaine, président-directeur général du Groupe Dutailier.

L’entreprise a aussi augmenté sa réserve de sécurité de matière achetée à l’extérieur, mais un risque demeure en ce qui concerne l’approvisionnement de ses sous-traitants. Certains matériaux sont difficiles, voire impossibles, à trouver au Québec, comme le textile, qui provient largement d’Asie.

Revenir au Québec

Il y a plus d’un an, lorsque son fournisseur chinois, avec qui il collaborait depuis 20 ans, lui a annoncé qu’il cesserait immédiatement de lui vendre les pièces du fameux mécanisme de roulement des fauteuils, le Groupe Dutailier a opté pour l’approvisionnement québécois.

Il s’agit d’une sage décision puisque selon un sondage réalisé par Manufacturiers et exportateurs du Québec en février 2022 auprès de 300 entreprises, 89 % des manufacturiers québécois ont connu des problèmes d’approvisionnement depuis février 2020. Pour 60 % d’entre eux, ces perturbations sont majeures. Les pertes engendrées par cette situation sont estimées à quelque 8,3 milliards de dollars.

Investissement Québec, qui aide les entreprises à rapatrier leur production ici, a servi d’intermédiaire pour trouver un nouveau fournisseur au Groupe Dutailier. Le Groupe PMF, établi en Estrie, est venu à sa rescousse et fabrique le mécanisme de roulement des fauteuils berçants.

« La bonne nouvelle, c’est qu’il est plus performant à ce qu’on avait auparavant », souligne David Fontaine.

Entre la décision du fournisseur chinois et la première livraison de l’entreprise québécoise, 12 mois se seront écoulés. Un devis a été produit, des propositions ont été étudiées, et des tests de qualité ont été réalisés.

Les nombreux avantages

Bien que le coût des pièces faites au Québec s’avère plus élevé, les avantages de la proximité sont importants, souligne le dirigeant du Groupe Dutailier.

« Entre payer un peu plus cher ou fermer notre ligne de production, la décision était facile à prendre, avance-t-il. De plus, avec la Chine, quand il y a un problème, ça devient un vrai casse-tête avec la barrière linguistique et le décalage horaire. Ici, on communique facilement et on peut même se rendre sur place rapidement. La chaîne d’approvisionnement est beaucoup plus efficace. »

Autres bienfaits de la fabrication locale : elle crée ou permet de maintenir des emplois. Au sein du Groupe Dutailier, situé à Saint-Pie, la majorité des 125 employés et employées proviennent de la Montérégie.

Par ailleurs, le respect des normes en matière de santé, de sécurité et d’environnement est plus facile à assurer avec un produit et des composants d’ici. Et ce n’est pas tout : il y a bien sûr une fierté dans le fait de vendre ou d’acheter du mobilier conçu au Québec. Un facteur qui séduit de plus en plus la clientèle québécoise.

« Les jeunes parents sont très sensibles à l’empreinte écologique, à l’éthique, aux conditions de travail des ouvriers et à l’achat local, rapporte le PDG du Groupe Dutailier. La qualité est importante aussi : si on garde un meuble bien fait et solide pendant 10 ou 15 ans, c’est une autre façon de réduire la pollution et le gaspillage. »

Même s’il n’est pas simple pour toutes les entreprises de rapatrier leur production au Québec et de trouver des fournisseurs ici, le jeu en vaut la chandelle, insiste David Fontaine.

 

À la une

Les ventes d'habitations reculent pour un cinquième mois consécutif au Canada

Les ventes en juillet ont diminué de 5,3% par rapport à juin, sur une base désaisonnalisée, précise l’ACI.

Le commerce de gros augmente de 0,1% pour atteindre 80,7G$ en juin

Le secteur des biens divers a augmenté pour la quatrième fois en cinq mois.

Les ventes du secteur de la fabrication reculent de 0,8% en juin

Ce recul intervient alors que les ventes ont chuté dans 8 des 21 industries suivies par Statistique Canada.