Questions que les équipes TI devraient se poser pour concevoir un avenir sécurisé

Publié le 29/07/2020 à 16:28

Par Fortinet

Questions que les équipes TI devraient se poser pour concevoir un avenir sécurisé
Avi Posesorsky, directeur régional des ventes à Fortinet

Les entreprises commencent à se remettre de l’une des plus graves perturbations des temps modernes. Pour l’instant, nul ne sait combien de temps il leur faudra pour se rétablir complètement, mais partout on discute des meilleurs moyens pour le faire.

Bien qu’on ait grandement réduit la barrière entre la technologie et les activités courantes des entreprises, l’obstacle est toujours présent. En temps de crise, les équipes opérationnelles et des TI se concentrent naturellement sur leurs sphères de responsabilités, ce qui limite leur capacité à prendre du recul, à échanger leurs points de vue et à planifier l’avenir. Si cela vous semble familier, il est important de combler ce déséquilibre. Certains des enjeux et des possibilités qui surviennent en temps de crise sont parfois évidents pour les dirigeants d’entreprises, mais d’autres peuvent être plus difficiles à distinguer. Les dirigeants ont intérêt à mener une discussion constructive avec leurs équipes de TI pour s’assurer de comprendre pleinement la situation et de guider correctement leur entreprise vers la nouvelle normalité.

Voici trois questions pour lancer la conversation :

Qu’avons-nous appris sur la sécurisation du télétravail ?

Bien des entreprises étaient déjà familières avec le télétravail. Cependant, elles étaient vraisemblablement peu nombreuses à être préparées au bouleversement qu’on a connu. Si vos pare-feu, réseaux privés virtuels ou solutions de sécurité n’ont pas failli malgré la pression énorme, ils n’en sont pas nécessairement plus efficaces ou bons à long terme pour autant.

Demandez aux équipes de TI s’il conviendrait d’adopter une nouvelle stratégie. Des technologies comme le SD-WAN connaissent une croissance record en raison de leur capacité à assurer une protection multicouche dans pratiquement tous les cas de figure. Le temps est peut-être venu d’essayer une nouvelle infrastructure de sécurité.

Comment pouvons-nous alléger le fardeau sur votre équipe ?

Peu d’entreprises disposaient d’architectures d’accès à distance conçues pour répondre aux besoins extraordinaires apparus ces derniers mois. La gestion de ce trafic, qui s’ajoute à celle du réseau et de la soudaine utilisation en masse d’appareils personnels et peu sécurisés, et au travail requis pour assurer la fluidité des vidéoconférences, peut peser très lourd sur les équipes de TI.

Déjà de plus en plus populaire avant l’éclosion de la COVID­19, l’automatisation vaut la peine d’être poussée encore plus loin aujourd’hui : elle offre des solutions pouvant grandement aider à réduire la charge des équipes de TI, comme la possibilité de segmenter automatiquement les ressources du réseau pour assurer la sécurité et la stabilité, ou d’obtenir des renseignements sur l’état du réseau dans un seul affichage. À l’avenir, les organisations suivront des processus décisionnels allégés dans un contexte d’incertitude accrue. Veillez à donner à vos équipes de TI les moyens et les outils pour réussir.

Comment pouvons-nous mieux nous préparer à croître ?

Pour assurer leur compétitivité, de nombreuses organisations ont choisi l’innovation numérique et les applications infonuagiques. Mais ce pourrait être une erreur de penser que ces plans peuvent suivre la même voie qu’avant la COVID­19. En planifiant le retour de votre entreprise à une certaine stabilité, il y a lieu de vérifier auprès de vos équipes de TI si vos outils de productivité et de collaboration actuels reposent sur la base efficace et sécuritaire dont ils auront besoin pour se développer au même rythme que votre organisation, tant pour répondre à la demande que pour soutenir l’innovation.

En bref, prendre le temps de poser les bonnes questions et de faire le nécessaire pour assurer la sécurité et la productivité aidera grandement à favoriser un passage harmonieux à la nouvelle réalité.

À la une

Marques empathiques ou rebelles avec une cause?

BLOGUE INVITÉ. Votre positionnement peut faire toute la différence pour votre entreprise.

Appui des actionnaires d'Alstom au rachat de Bombardier Transport

11:02 | AFP

Kim Thomassin de la CDPQ et Serge Godin de CGI deviendront des administrateurs d'Alstom.

À surveiller: Cogeco, Goodfood, Suncor

Que faire avec les titres de Cogeco, Goodfood et Suncor? Voici quelques recommandations d’analystes.