Primaire républicaine: fin de la course pour Nikki Haley?

Publié le 23/02/2024 à 14:00

Primaire républicaine: fin de la course pour Nikki Haley?

Publié le 23/02/2024 à 14:00

Par François Normand

Nikki Haley, candidate républicaine à la présidentielle, salue ses partisans lors d'un événement de campagne le 22 février à Myrtle Beach, Caroline du Sud, où se tient la primaire républicaine le 24 février. (Photo: Getty Images)

ANALYSE. Les jeux ne sont jamais faits en politique, dit l’adage. L’histoire regorge de rebondissements pour en témoigner. Pour autant, ils peuvent être presque faits, et c’est probablement le cas pour la seule rivale de Donald Trump à l’investiture républicaine, Nikki Haley.

Ce samedi 24 février, les électeurs républicains de la Caroline du Sud – un État dont Nikki Haley a été la gouverneure de 2011 à 2017 – choisiront qui, entre l’ex-président et elle, doit mener le parti pour affronter le président démocrate sortant Joe Biden, lors de l’élection présidentielle le 5 novembre.

Or, à la lumière des derniers sondages, Donald Trump devrait remporter cette primaire haut la main, comme le montre ce graphique de la firme FiveThirtyEight, qui compile la moyenne des sondages à propos des intentions de vote des électeurs républicains dans cet État.

 

Ce vendredi midi, 63,6% des électeurs républicains de la Caroline du Sud accordaient leur confiance à Donald Trump comparativement à 32,9% pour Nikki Haley (Source: FiveThirtyEight)

Ce vendredi midi, 63,6% des électeurs accordaient leur confiance à Donald Trump comparativement à 32,9% pour Nikki Haley, soit pratiquement deux fois moins.

Certes, depuis le début de l’année, l’ex-ambassadrice des États-Unis à l’Organisation des Nations unies (ONU) a fortement progressé dans les intentions de vote, passant de 21,8% à 32,9%.

En revanche, cela tient en grande partie au retrait des autres candidats de la course à l’investiture républicaine, comme le gouverneur de la Floride Ron DeSantis, qui a lancé la serviette après avoir terminé deuxième, à la mi-janvier, dans la foulée des caucus de l’Iowa.

Depuis le début de l’année, Donald Trump a aussi fortement progressé dans les intentions de votes des électeurs républicains, passant pour sa part de 50,7% à 63,6%.

À moins d’une victoire ou d’une deuxième place fort respectable dans son État ce samedi, Nikki Haley devra selon toute vraisemblance elle aussi lancer la serviette, disent la plupart des analystes politiques.

Le cas échéant, cela confirmerait officiellement le duel de novembre dans la course à la Maison-Blanche entre Donald Trump et Joe Biden.

Sur le même sujet

Le retour de Biden!

19/04/2024 | John Plassard

EXPERT INVITÉ. La baisse du soutien à Trump poursuit une tendance tout au long de l’année.

Les implications économiques de l'attaque de l’Iran sur Israël

15/04/2024 | John Plassard

EXPERT INVITÉ. La participation de l’Iran au conflit entre Israël et le Hamas pourrait affecter les marchés.

À la une

Honda construira une usine de batteries pour véhicules électriques en Ontario

Mis à jour il y a 19 minutes | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

L'usine devrait être construite à St. Thomas et coûtera 7 milliards de dollars en capital.

Transformer ses faiblesses en force avec le livre «Mentores»

Mis à jour à 10:26 | Emmanuel Martinez

Le livre «Mentores» rassemble douze témoignages de femmes d’affaires québécoises qui dirigent des entreprises.

Les ambitions internationales du nouveau président de Croesus

Vincent Fraser, président de Croesus depuis le 27 mars, entend développer l’expansion internationale de l’entreprise.