De la suite dans les idées

Publié le 20/04/2013 à 00:05, mis à jour le 25/04/2013 à 15:28

De la suite dans les idées

Publié le 20/04/2013 à 00:05, mis à jour le 25/04/2013 à 15:28

Par Claudine Hébert

Elles ont depuis longtemps la cote auprès des vedettes et des dignitaires. Mais voilà qu’aujourd’hui elles plaisent de plus en plus aux voyageurs d’affaires à la
recherche d’espace et de confort.

Les suites d’hôtel disposent en général d’une ou de plusieurs chambres, d’un salon et d’une vaste salle de bain. Face à la demande croissante, des hôtels investissent pour se doter de ces unités. Et le produit se démocratise.

La chaîne canadienne Choice Hotels multiplie partout au pays ses marques Quality Suites et Comfort Suites. Des hôtels qui n’offrent que des suites à partir d’une centaine de dollars.

« La croissance de ces produits est en partie attribuée à une augmentation de la demande des voyageurs d’affaires qui veulent de grandes chambres de qualité à un prix abordable », indique Diana Kuhnberg, porte-parole de Choice Hotels.

Au Québec, la plupart des hôtels consacrent en moyenne 10 % de leurs unités à l’aménagement de suites. Un pourcentage qui tend toutefois à augmenter. Et pas seulement dans les grandes villes.

À Rimouski, à l’hôtel Le Navigateur, 30 % des 92 chambres sont des suites. Huit d’entre elles offrent même toutes les commodités d’un appartement.
L’investissement vaut-il le coup ? Certainement, répond Michel Couture, directeur général de l’Hôtel 71, à Québec.

« Certes, nos dizaines de suites affichent un taux d’occupation de 50 %, voire de 40 % pour la suite Penthouse. Mais ce ne sont pas tant les revenus qu’elles rapportent qui comptent. C’est la notoriété. Ces suites créent un buzz. L’élite recherche ce type de produit. Si on ne l’a pas, cette clientèle va tout simplement aller ailleurs et vanter un autre hôtel plutôt que le nôtre. »

L’Hôtel 71 dispose d’une suite de prestige nommée Penthouse. L’unité, qui fait plus de 1 000 pieds carrés, occupe à elle seule le septième et dernier étage de l’établis­sement. En plus d’offrir un vaste loft avec chambre à coucher et cuisine complète, la suite disposera dès ce printemps d’un nouvel atout : une terrasse privée sur le toit, aménagée au coût de 250 000 $. Cette suite, qui se loue à partir de 720 $ la nuit, plaît particulièrement aux vedettes internationales en visite à Québec.

À la une

Bourse: Toronto retraite de plus de 250 points

Mis à jour le 06/12/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street termine en baisse, le spectre de la récession plane.

À surveiller : Dollarama, Goodfood et Boyd Group

Que faire avec les titres de Dollarama, Goodfood et Boyd Group?

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 06/12/2022 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.