Tallinn: le gouvernement en ligne

Offert par Les Affaires


Édition du 18 Octobre 2014

Tallinn: le gouvernement en ligne

Offert par Les Affaires


Édition du 18 Octobre 2014

Par Julien Brault
Infrastructure nationale

Comme de nombreuses villes, Tallinn permet à ses résidents de payer leur stationnement par téléphone cellulaire. Ce qui distingue sa solution, introduite dès 2000, c'est son coût de déploiement dérisoire. En effet, la solution n'a pas nécessité l'installation d'un réseau étendu de parcomètres soi-disant intelligents. Les résidents de Tallinn se servent de leur téléphone pour payer, soit en utilisant l'application iPhone ou Android Parkimine.ee, soit en envoyant un message texte précisant le quartier et le numéro de plaque de leur voiture.

L'Estonie ne comptant que 1,3 million d'habitants, la plupart des services numériques des villes du pays reposent sur une infrastructure nationale. En ce sens, Tallinn n'est pas tant une ville intelligente que l'Estonie est un pays intelligent. Avec un PIB par habitant ajusté au coût de la vie de 25 049 $ US, c'est aussi un pays émergent.

Alors que plusieurs projets de TI mis en place par les gouvernements d'autres pays sont des gouffres financiers, ceux de l'Estonie ont justement été entrepris pour faire plus avec moins : «Nous avons une population de seulement 1,3 million, mais notre territoire est plus grand que celui des Pays-Bas ; c'est donc difficile pour le gouvernement de rejoindre tout le monde physiquement, explique Taavi Kotka, directeur des TI du gouvernement estonien. Offrir des services en ligne était la seule option pour l'Estonie.»

Malgré ses services en ligne avant-gardistes, le gouvernement estonien ne dépense que 40 millions de dollars par année en TI. Selon Taavi Kotka, l'exemple estonien semble extraordinaire, surtout parce que les gouvernements qui savent ce qu'ils font en matière de TI sont rares : «Lorsque le client est un idiot, vous pouvez l'extorquer et obtenir des milliards», lance l'ingénieur de formation. Il faut dire que Taavi Kotka sait de quoi il parle. En tant que pdg d'AS Webedia (aujourd'hui Nortal), un important fournisseur de services TI dans la région, il était auparavant assis de l'autre côté de la table.

Dans les faits, les compétences en technologies des Estoniens semblent constituer l'un des principaux facteurs expliquant le succès de son gouvernement en ligne. Reconnu pour ses ingénieurs de talent, Tallinn a notamment donné naissance à Skype. Cet avantage concurrentiel, l'Estonie ne devrait pas le perdre de si tôt. En effet, un programme lancé en 2012, ProgeTiger, permettra à de nombreux écoliers estoniens de suivre des cours de programmation tout au long de leur formation primaire et secondaire.

Cliquez ici pour consulter notre dossier sur les villes intelligentes

À suivre dans cette section


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Énergie 4.0: des centaines de milliards d'investissements

15/10/2019 | François Normand

L'industrie modernisera le réseau électrique en Amérique du Nord. Il y aura des gains, mais aussi des risques.

Informatique ambiante: la stratégie de Google se dévoile

15/10/2019 | Alain McKenna

BLOGUE. La flopée de nouveaux appareils de Google mise sur l’intelligence artificielle pour attirer les acheteurs.

Politique: quand le contenant prime sur le contenu...

15/10/2019 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Je suis avec un certain découragement la campagne électorale fédérale présentement en cours.