Tallinn: le gouvernement en ligne

Offert par Les Affaires


Édition du 18 Octobre 2014

Tallinn: le gouvernement en ligne

Offert par Les Affaires


Édition du 18 Octobre 2014

Par Julien Brault

Intelligence nordique - Série 4/5 : Les Affaires vous fait découvrir cinq villes du nord de l'Europe qui se démarquent en matière d'utilisation des technologies. Le Québec, tout aussi nordique, pourrait s'en inspirer.

Cliquez ici pour consulter notre dossier sur les villes intelligentes

À Tallinn, en Estonie, innovation ne rime pas avec dépassement de coûts. Bien au contraire, les services en ligne offerts par la Ville et le gouvernement central ont justement été mis en place afin d'économiser. Que ce soit pour payer leur stationnement ou élire un nouveau maire, les résidents de Tallinn se tournent vers Internet, où pratiquement tous les services gouvernementaux sont offerts en Estonie.

«Nous sommes une nation très ouverte face aux nouvelles technologies, soutient Anne Sulling, ministre du Commerce extérieur et de l'Entrepreneuriat de l'Estonie. Et comme les services en ligne du gouvernement rendent la vie des citoyens plus faciles, ils les utilisent.» En 2013, 95 % des Estoniens ont fait leur déclaration d'impôt en ligne.

Au lendemain de l'indépendance de l'Estonie en 1991, tout restait à construire dans cette ancienne république soviétique. Plutôt que d'investir dans la brique, ses banques ont préféré miser sur les TI. «Quand l'Estonie a obtenu son indépendance, il n'y avait aucune banque commerciale, ajoute Anne Sulling. Alors, les banques qui ont été créées n'ont jamais introduit le chèque ; elles se sont limitées aux cartes et aux services bancaires en ligne.»

Semblable à une carte de crédit à puce, la carte d’identité électronique estonienne permet de s’identifier en ligne grâce à un lecteur qui se branche dans le port USB.

Carte d'identité électronique

En 2001, les deux principales banques du pays, de concert avec les deux principaux opérateurs en télécommunication, ont mis sur pied un centre d'authentification. Cette organisation visait à prévenir la fraude, en permettant d'établir l'identité des Estoniens de manière sécuritaire, en ligne ou en personne. La carte d'identité électronique estonienne, qui est au centre de la stratégie de gouvernement en ligne du pays, repose sur la technologie du centre.

Semblable à une carte de crédit à puce, la carte d'identité estonienne permet de révéler son identité en ligne grâce à un lecteur qui se branche dans le port USB. Depuis 2007, toutefois, les Estoniens peuvent la remplacer par une carte SIM émise par le gouvernement, qu'ils peuvent insérer dans leur téléphone.

Les Estoniens peuvent établir leur identité avec leur téléphone cellulaire pour faire des opérations bancaires, créer une entreprise, voter et même acheter des titres de transport, autant d'actions qui se posent en ligne en Estonie. Cette dernière fonctionnalité ne sert toutefois plus aux résidents de Tallinn qui, depuis janvier dernier, n'ont plus à payer pour utiliser les transports en commun de la ville.

Cliquez ici pour consulter notre dossier sur les villes intelligentes

À suivre dans cette section


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Comment Trump alimente les tensions dans le golfe Persique

20/09/2019 | François Normand

ANALYSE - Le golfe Persique est une poudrière sur le point d'exploser; Washington en est en grande partie responsable.

La Bourse attend le prochain déclic

BLOGUE. Les bonnes données économiques et la Fed rassurent mais le test des profits et du conflit commercial approche.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

21/09/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.